COLUCHE !……ENCORE ET TOUJOURS

 

Imaginez un rassemblement d’environ 800000 personnes, c’est à dire sensiblement une foule comparable à la population de Marseille, et vous aurez un aperçu du nombre de femmes et d’hommes qui aujourd’hui doivent compter sur les  » Restos du Cœur  » de Coluche pour manger et survivre cet hiver….

De là à prétendre qu’un Coluche Mort depuis plus de 22 ans a davantage d’importance dans notre Société qu’un Président en état de marche….Je vous laisse franchir le pas !

Lorsque Coluche, en Septembre 1985 lança l’idée  » comme ça  » suivant ses termes d’une cantine gratuite qui partirait de Paris pour s’étendre vers toutes les Régions, il s’attaquait à un problème dont sans doute il ignorait quelle importance il allait prendre dans les décades à venir !

Lui même ajoutait :  » La réussite des Restos du Cœur….c’est quand il n’y en aura plus besoin ! « …..Si c’est vrai, il a bien loupé son coup…hélas !

Si l’on ajoute au compte de  » Mimi « , l’amendement du 23.09.88 portant le nom de  » Loi Coluche  » et constituant l’article 238 bis du Code Général des Impôts qui institue des déductions fiscales supplémentaires pour les dons à l’intention des Associations Humanitaires ou Caritatives….On se prend à penser qu’il y en a qui se sont retrouvés au Panthéon pour moins que ça…..Rassurez vous, il s’en foutait, et sans doute même aurait il pris cela pour une offense !

Mais enfin, quand on constate les difficultés et souvent l’impossibilité du Parlement à légiférer de façon réaliste, celle du Gouvernement à appliquer l’inapplicable auxquelles on peut ajouter l’aptitude du Président à danser frénétiquement sur le couvercle de la lessiveuse pour le maintenir en place et éviter qu’il ne saute au plafond…..Pour peu que l’on mette en parallèle l’action du Bouffon Génial et qui en deux ans sera parvenu à bousculer des usages et à faire prendre des dispositions qui aujourd’hui ne cessent d’apparaître comme de plus en plus fondamentales…..

On se dit alors que notre millier de Députés et de Sénateurs, nos trois douzaines de Ministres, Secrétaires d’Etat et autres Excellences, et notre vibrionnant Président auront bien du mal à laisser une telle empreinte et dont l’actualité ne se démentira pas un demi siècle plus tard, parce qu’en effet ils se seront tous montrés infoutus de régler le problème pendant tout ce laps de temps !

Tous vous diront que cela n’aura pas été possible…à cause des Crises….de la Situation Internationale….Tous vous trouveront d’excellentes raisons pour vous expliquer pourquoi en fin de compte ils auront été incapable de faire l’essentiel de ce pourquoi nous les aurons élus : défendre les Français et assurer leur bien être ! :

Il y a 22 ans, les  » Restos du Cœur  » recevaient les chômeurs en fin de droits, les clochards traqués par le froid de l’hiver et une multitude de cas isolés. Aujourd’hui ce sont des pans entiers de population : personnes âgées aux retraites misérables, femmes seules avec leurs enfants, SDF accidentés de la Vie….Ce seront plus de 100 millions de repas qui devront être servis durant cette campagne 2008/2009.

Bientôt et pour accompagner tout cela les  » Enfoirés  » vont reprendre du service…Mimi Mathy…Goldman….Robin et tous les autres qui se renouvellent sans cesse pour témoigner après Coluche que les Saltimbanques savent avoir du Cœur et que les vrais clowns ne sont pas toujours là où on pourrait penser qu’ils se trouvent surtout quand il s’agit de clowns tristes ou tragiques !

Hier c’était la journée du Sida….Samedi ce sera le Téléthon…..La semaine dernière c’était la collecte alimentaire de la Croix Rouge…

La encore la décentralisation aura joué à plein de la part du Pouvoir Central : on transfère les responsabilités aux bénévoles et aux Associations….Les Collectivités Locales sont priées de soutenir les Bonnes Volontés….Et la Population de participer, ce qu’elle fait de grand cœur…..Cela libère le Sommet de L’Etat pour s’occuper des tâches essentielles que sont ; les règlements de comptes au sommet de l’Etat sur fond d’Affaire Clearstream, l’incarcération des enfants à partir de 12 ans, la guerre aux blogueurs irrespectueux, la chasse aux journalistes au lever du jour, etc…..( la liste ne saurait être exhaustive)

Il n’empêche que je garde cette impression, que du petit cimetière de Montrouge où il repose coincé entre les Boulevards et le Périphérique, Coluche a beaucoup plus d’importance pour bon nombre de Français qu’un Nicolas Sarkozy bien vivant à l’Elysée !

 

 

 

 

A propos chatdorleans

Orléanais
Cet article a été publié dans Humeurs et Air du Temps. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour COLUCHE !……ENCORE ET TOUJOURS

  1. Bernard dit :

    Votre commentaire est en attente de modération.

    Ciel ! Ici aussi ! Monsieur le chat, dites-moi que vous ne mangez pas de ce pain-là ! Pas vous !

    J’aime

  2. chatdorleans dit :

    Je ne comprends pas …..ici l’accès est libre….
    L’Elysée aurait il déja pris connaissance de cet article?

    J’aime

  3. chatdorleans dit :

    Ca y est cher ami votre commentaire est passé et je ne comprends toujours pas pourquoi il a été bloqué….Si on n’est plus maître chez soi!….Merde alors!

    J’aime

  4. Bernard dit :

    Cher Chat,

    C’est la preuve que vous gênez !!
    Félicitations !!
    Vous voyez bien que l’âge ne fait rien à l’affaire.

    Moi, je m’en fous, je suis fiché par les RG depuis au moins 1968 (un « entretien » informel avec M. le Commissaire de police, avant mon départ en coopération en Libye – je me suis retrouvé au 3ème Rima de Toulon puis au quartier Loubère de Cayenne [mais non je n’y ai pas cassé des cailloux !), sans compter la période Raymond Barre…

    Après enquête, il semblerait qu’on n’ait pas apprécié que tous mes aïeux, jusqu’à l’arrière-grand-père, soient compagnons ou francs-maçons.

    Mais sans doute que je me fais des idées sur l’heure présente à Orléans. J’ai peut-être oublié les recommandations de Teixeira. Je me rattrape :
    Bonjour Madame, Bonne après-midi Mademoiselle, Bonsoir Monsieur.
    Oui, Manman, j’ai bien mis mon cache-nez.
    Vive Monsieur le Maire d’Orléans, ses conseillers et son opposition, vive tout le monde, Got mit uns et chacun pour soi.

    J’aime

  5. Bernard dit :

    Par comparaison :

    « 14 h, hier, dans les locaux des Restos du coeur. La campagne d’hiver de l’association vient à peine d’ouvrir mais la salle d’attente est déjà comble. Des femmes avec cabas à la main et enfants sur le dos ou dans des poussettes patientent. Certaines ont déjà eu le temps de passer dans la partie épicerie du local.

    Olga, 32 ans, chapeau et écharpe au motif écossais en fait partie. Sans emploi, elle vit avec sa fille à Laval. Cela fait deux ans qu’elle fréquente les Restos. Et confie ne pas pouvoir faire autrement : « Si je ne venais pas ici, je ne pourrais pas manger. » Elle repart avec un sac rempli de poisson, viande, pizza, fruits et légumes. « Avec ça, je peux tenir une semaine. »
    […]
    Sylviane, le visage fatigué mais le sourire facile, fait la queue avec son coupon numéroté. « J’ai le 74, je ne sais pas où on en est », pouffe-t-elle. À 61 ans, elle touche le RMI. « Pas assez de points pour la retraite. » Et habite seule. Depuis deux ans, toutes les semaines, les Restos du coeur sont devenus un rendez-vous incontournable : « Avec les factures du logement à payer, s’il n’y avait pas les Restos, je me laisserais mourir de faim. » Bénéficiaire pendant un an de l’épicerie sociale « Coup de pouce », elle s’est tournée vers l’association de Coluche une fois ses droits arrivés à échéance.

    Comme de nombreux autres. Car aux Restos, contrairement à d’autres associations, tout est gratuit. Et les droits sont calculés selon un système « maison ». « Les personnes qui souhaitent être aidées remplissent un dossier d’inscription. Selon un barème, nous déterminons si elles peuvent venir ou non », expose Daniel Wiest-Gudin, président du centre.

    Cette année, quinze jours après l’ouverture des inscriptions, celles-ci ont bondi de 30 %. « Si la tendance se confirme, nous serons obligés de réajuster nos stocks en demandant une rallonge au siège à Paris. » L’explication de cette augmentation ? La diversification des publics, avec de plus en plus de jeunes, de retraités, de ruraux, qui s’ajoutent aux familles monoparentales ou aux chômeurs.

    La vingtième campagne mayennaise des Restos se poursuivra pendant les dix-sept semaines hivernales dans les huit centres du département. L’an dernier, 2 700 personnes avaient reçu 230 000 repas ».

    Remerciements à Audrey TAMINE, journaliste à Ouest-France, auteur de cet article-reportage.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s