MOMENTS DE VRAI BONHEUR !

Il y a vraiment dans l’existence des moments qu’il convient de ne pas laisser échapper et de vivre intensément si l’on ne veut pas passer à côté des rares instants de plénitude que la vie peut vous réserver !…
Peut être pensez vous que je vais vous parler une fois de plus d’extases amoureuses sous des climats paradisiaques, de massages asiatiques , ou des vertus de telles ou telles substances à boire, à injecter ou à fumer !…

Rien de tout cela ! Pour moi les rares instants de vrai bonheur, et que je goûte avec intensité dans la mesure où ils sont rares et passagers ce sont ceux où tout marche, ou rien n’est en panne, ou on ne m’a rien volé et ou le ciel est dégagé de toutes emmerdes passées, présentes ou à venir !

Ce matin je me suis réveillé, je n’avais mal nulle part, je n’ai pas renversé la cafetière, le chauffage a bien voulu se mettre en route, il y avait de l’eau chaude à profusion, et j’ai constaté que la chasse d’eau ne fuyait plus !…..C’est du Bonheur !

Ma compagne radieuse à mes côtés : il semble que je ne me sois pas trop mal conduit cette nuit, je n’ai pas dû trop ronfler, et pour le reste j’ai dû me tenir à peu près convenablement…. Rien il me semble ne m’aura échappé, ni en pensées ni en paroles ni en actions….. en tous cas elle n’a pas l’air de trop m’en vouloir !

Je n’ai pas eu besoin de plonger sous le lit pour rechercher ma deuxième pantoufle, d’un seul geste, j’ai mis la main sur une chemise propre, un slip immaculé, une paire de chaussettes désinfectée et un mouchoir stérile, et comble de joie….mon lacet ne s’est pas cassé quand je l’ai serré…..Quel soulagement !

La télé a bien voulu se mettre en marche normalement sans que je sois forcé d’aller trifouiller la parabole sur le balcon, mon ordinateur a bien voulu s’ouvrir du premier coup sans m’envoyer deux ou trois messages d’alerte me prévenant que je devais m’attendre au pire…..Mon serveur à établi ma connexion internet et j’ai pu lire mes messages sans aucune difficulté !……Rien que de la Joie !

Même la machine à laver a renoncé à traverser la salle de bains pendant l’essorage à 2000 tours, et jusqu’au lave vaisselle qui ne s’est pas ouvert brutalement, juste le temps de transformer la cuisine en sauna en la plongeant dans un brouillard londonien sous un climat tropical !…Quel soulagement !….

L’ascenseur à bien voulu venir dès que j’ai appuyé sur le bouton, je n’y ai même pas rencontré mon voisin qui sent mauvais pas plus que l’acariâtre du 3° étage qui refuse toujours de payer les charges communes de chauffage sous prétexte qu’il a passé sa vie comme capitaine au long cours au Cap Horn et qu’il préfère mettre des pulls que d’allumer le chauffage : ce con est même allé jusqu’à faire plomber ses radiateurs pour prouver qu’il pouvait vivre sans eux et qu’il n’avait donc aucune raison de payer pour ça ! Je n’ai pas davantage rencontré dans le hall de l’immeuble cette dame trois fois veuve, et qui continue de faire partager à tout l’immeuble les affres de sa solitude par la voix de ses deux roquets qui hurlent dans la nuit pour réclamer les croquettes qu’elle leur achète parcimonieusement en prélevant sur l’héritage de ses chers défunts !……Pour un peu on les comprendrait…

Toutes ces épreuves m’ayant été épargnées, je constate que ma boîte aux lettres est vide…décidément la chance me poursuit !….

Dehors il fait beau…un soleil rasant distille une timide chaleur. Je rejoins ma voiture : machinalement j’en fais le tour : rien sous l’essuie glace…..mon retro n’est pas arraché, ma porte n’a pas été fracturée, ni ma vitre brisée. L’auto radio est toujours là….bien rivé au tableau de bord….et personne n’a eu l’idée au pire de mettre le feu à tout ça durant la nuit !

Je monte dans ma voiture…je glisse la clé de contact…..le moteur démarre sans même tousser……Cette journée n’est jusqu’alors que Joie et Félicité……ce n’est pas normal et je me mets à craindre le pire !

Pas forcément pourtant, puisque la journée paraît se dérouler sous mes pieds comme si je marchais sur les nuages : pour aujourd’hui, je sais que c’est gagné : je suis dans un jour ou tout  » marche « , et je veux vivre ces instants avec la même intensité que l’on peut mettre à déguster une merveilleuse liqueur ou une totale extase amoureuse !

C’est à dire que je veux la vivre comme un moment fugace, à saisir sur l’instant en sachant bien que cela ne saurait durer !

Demain, très certainement, la merveilleuse machine va se dérégler….lentement, insidieusement, mais inexorablement !

Mon ordinateur recommencera à se montrer capricieux, voire même à témoigner d’un fort mauvais caractère, le modem se mettra en rideau, la télévision ne s’allumera plus, le décodeur se mettra à fumer ; la machine à laver, le frigo recommenceront leur sarabande, et je vais à nouveau courir dans tout l’appartement avec mes tournevis, mes pinces, mes colles et mes serre joints….et ceci jusqu’au moment où ayant transformé l’incident en panne de première grandeur je me retrouverai contraint de remplacer l’appareil en question puisque désormais : plus rien ne se répare et tout se rachète !

Ma compagne sera contrariée, je ne retrouverai plus mes vêtements là où j’étais sûr de les avoir rangés.

Enfin bref, la merveilleuse horloge se sera à nouveau déréglée et je serai repassé imperceptiblement de ma période de chance pour retomber sous le coup de la loi inexorable de  » l’emmerdement maximum  » qui à tout moment régit l’existence de 99,99% d’entre nous !

Mais tout cela, ce sera pour demain…..aujourd’hui ça va, et je veux en être pleinement conscient et lucide. Par précaution, j’ai éteint mon portable pour ne pas recevoir le premier coup de fil qui m’annoncera que le temps se brouille et que le premier nuage se profile dans mon ciel radieux !…..

Aujourd’hui, j’ai tout simplement décidé que  » j’étais heureux ! « ….il paraît que parfois cela suffit pour l’être vraiment…..je vous donne le truc à tout hasard…..le monde est immuable……seul le regard que nous jetons dessus change !

Moments de vrai bonheur…à saisir pour pas cher

Il suffit pour cela de regarder le Ciel

Le Bonheur est là haut ,et il flotte dans l’air

Arrête de regarder quand tu marches, tes semelles !

Parce que le bien être, ça ne se ramasse pas

Ca se décroche comme un arc, une branche ou un voile

Que ton regard se lève et alors tu verras

Briller parmi les autres, pour toi seul…. ton étoile !

 

C’était mon petit cadeau de Noël…comme ça….pour changer un peu et vous souhaiter à tous pleins de Petits ou de Grands Bonheurs!  

 

 

A propos chatdorleans

Orléanais
Cet article a été publié dans Humeurs et Air du Temps. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s