DU DOIGT TENDU AU DOIGT LEVE !

redmichela71

 

 

 
 
La célèbre fresque de Michel Ange symbolisant la création de l’Homme par Dieu en lui communiquant la Vie par simple effleurement de son doigt ( Et non pas en claquant des doigts comme prétendent certains athées stupides ), témoigne en tous cas de la force du symbole du  » doigt levé  » qui est une invention beaucoup plus récente de l’Homme : à son propre usage mais à destination de ses congénères pour leur témoigner en toutes circonstances leurcourroux, leur mépris ou leur suprématie !

Il y a donc le Doigt de Dieu qui par l’Amour donne la Vie, et puis le Doigt d’Honneur (prolongement naturel du bras du même métal) qui sème la zizanie, piétine les amours propres et attise les rancunes voire même les haines !

S’il y a bien longtemps que le Doigt de Dieu s’est manifesté dans notre Ville de façon sensible et perceptible, il semble bien en revanche que le Doigt d’Honneur ait tendance à devenir assez courant : pour une place de stationnement, un différend professionnel ou une discussion de bistrot qui tourne mal….et il n’en faut pas davantage pour qu’un index vengeur se dresse sous les yeux de l’un des protagonistes….Pas grave me direz vous, si ce n’est que ce doigt là vous renvoie immédiatement à l’image de sévices pas nécessairement flatteurs pour ceux ou celles qui les subissent !

 

Et voilà qu’à Orléans le Doigt d’Honneur à pris une nouvelle dimension (si j’ose m’exprimer ainsi) suite à celui que lors des quarts de finales de la  » Fed Cup  » de tennis la joueuse italienne Flavia Pennetta adressa à Amélie Mauresmo à l’issue du match qui les avait opposées !

Notre Amélie Nationale ayant déposé plainte et demandé l’annulation du match, déclara après avoir été déboutée : que  » décidément on pouvait faire n’importe quoi à Orléans.  »

Bien entendu l’affaire a été reprise par tous les blogueurs Orléanais avec des angles de vues différents….Laudes sous forme d’un article en forme de simple reportage, Miguel et Fansolo s’inscrivant plutôt dans le fait que la défaite de nos tenniswomen par 5 à 0 face aux Italiennes venait à la suite de la petite performance de nos sabreuses autochtones durant ce même week end à Orléans….Quelques petites pointes sur le  » rayonnement  » de la Ville à l’occasion de ces deux jours où la victoire ne nous aura pas souri à domicile…des commentaires repris à la volée mieux que les balles sur les courts, et quelques coups de sabres virtuels moins brutaux que ceux de nos championnes et voilà tout…..

Une fois de plus c’est la  » Gazette d’Orléans « , (Je n’y peux rien mais c’est comme ça) qui se sera distinguée en commentant l’événement de la façon suivante et en développant le thème : On s’en fout, l’essentiel c’est qu’on parle de nous !….

Voici un extrait :

 » Je n’irais pas jusqu’à soupçonner le Maire d’avoir demandé à Flavia Pennetta de nous faire voir son superbe doigté, mais à la limite ça aura été aussi une excellente chose…..Aurait on autant parlé de nous si ce joli doigt n’avait pas été tendu aux médias ?….Joli coup de pub et qui ne coûte rien à la Ville puisque c’est Flavia qui en supporte le coût ….Vive le rayonnement d’Orléans  » …(Fin de citation)

Bon d’accord c’est de l’humour….J’entends déjà la réponse, mais je doute toutefois que Monsieur le Maire lui même trouve cet Humour à son goût et d’autant plus venant de l’un de ses alliés : je n’aurais pas osé pour ma part et même au nom de l’Humour lui prêter des intentions aussi biscornues, pour ne pas dire bêtes, pour ne pas dire basses !

Mais après tout, je m’en voudrais de vous quitter sans vous léguer moi aussi (et toujours au nom de l’Humour, bien sûr) une idée dans le prolongement de cette histoire de doigt tendu ; et qui permettrait vraisemblablement d’optimiser les scrutins au sein du Conseil Municipal D’Orléans.

Actuellement les votes se faisant à main levée se traduisent généralement par 37 voix pour et 13 voix contre, et ceci dans le cas le plus idéal, parfois l’unanimité survient, parfois quelques abstentions changent la mise mais tout cela finit par devenir habituel et monotone !

Je propose donc le vote par  » doigt levé « , et qui permettrait à chaque membre de la Majorité ou de l’Opposition de voter en dressant son index vertical, d’une façon évidente et incontestable, à la face des scrutateurs. Ce serait assurément le seul moyen de réaliser l’unanimité sur tous les sujets, chacun mettant alors dans le geste qu’il accomplirait le sens caché qu’il entendrait lui donner !….La main levée, c’est dépassé…Le doigt brandi, voilà l’avenir ….Et qui sait si à terme cela ne permettrait pas de supprimer purement et simplement les réunions du Conseil Municipal !

 

160-trimestres-ca-va-pas1

Et Bah Maman….t’as pas honte !    

A propos chatdorleans

Orléanais
Cet article a été publié dans Municipales. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

13 commentaires pour DU DOIGT TENDU AU DOIGT LEVE !

  1. dame Lepion dit :

    Par le biais d’un nouveau mode de scrutin, vous proposez donc, cher Chat, de nous mettre un nouveau doigt de l’homme et du citoyen, n’est-ce pas ?

    J’aime

  2. La ” Gazette d’Orléans ”

    Je reviens de chez CLT. Epouvanté, épuisé ! Mais comment vous avez fait ? Comment ? Mais dites le moi, s’il vous plaît, Monsieur Morat !!! Dites-moi comment vous l’avez supporté si longtemps. C’est pas possible ! Comprends pas ! Une connerie par phrase, au bas mot ! J’en peux plus ! Le pire est que ses phrases ont l’air élégant. Le fond est merdique, mais la forme est costumée comme pour une réception mondaine. Du mauvais Proust. Une pâle résurrection de M. Verdurin. Au secours !!!! Mais qu’il est, mais qu’il est, mais qu’il est !!!

    J’aime

  3. chatdorleans dit :

    @ Bernard
    Il me semble qu’à propos de la « Gazette d’Orleans » vous confondiez dans votre commentaire CLT avec Minijack….nous avons rectifié.

    J’aime

  4. Sylvain dit :

    Juste un petite correction par soucis d’exactitude. Le doigt d’honneur se fait bien avec le majeur et non l’index comme annoncé dans votre second paragraphe. Ceci est d’ailleurs bien illustré par cette retraitée à l’air sympathique mais courroucée.
    Ceci dit cette inexactitude montre que vous ne pratiquez pas régulièrement ce sport national du majeur tendu, et c’est tout à votre honneur (sans doigt) !

    Bien Cordialement,

    J’aime

  5. M. Morat,

    A propos de Machin, il s’agit bien du blog de CLT.

    Je vous en conseille la lecture sur

    http://placedeletape.wordpress.com/2009/02/06/pas-de-quartier-pour-la-democratie-locale/#comments § 18 et suivants ;

    http://placedeletape.wordpress.com/2009/02/03/requiescat-in-pace/#comments § 48 et suivants.

    Prenez bien vos comprimés avant de lire ça ! Attention à votre coeur ! Le Grand Bleu, à côté, c’est de la brasse coulée.

    Si vous n’écriviez pas ici qu’Orléans souffrirait d’une contrepublicité dont il n’a pas besoin, je vous assure qu’une certaine presse satirique se régalerait de telles inepties.

    Le Monsieur en question se vante d’être répertorié dans les bibliothèques universitaires étatsuniennes, sauf que c’est très facile à vérifier… C’est possible. On verra.

    Le Monsieur en question se vante d’avoir redressé des entreprises en difficulté en pays fougerais, sauf que c’est aussi, pour moi, encore plus facile à vérifier… C’est possible. On verra.

    Ça me paraît improbable dans la mesure où il exprime un tel mépris pour les « grosses têtes » qu’il a dû les faire fuir. Et sans « grosses têtes », pas d’entreprises viables ! Y’a pas que les sous qui comptent. Tous les bons patrons le savent, surtout ceux qui ont encore les moyens de se payer des « chasseurs de tête » jusque dans les universités.

    J’aime

  6. chatdorleans dit :

    @ Excusez moi Bernard, mais CLT n’a jamais été un Monsieur ….Mais une Dame…..
    D’où ma confusion!
    Quant aux grosses têtes et au reste….ça ne se décrète pas , en tous cas il m’est arrivé d’en connaître de redoutables et même dangereuses; en tous cas, les gens que j’ai estimé ou trouvé remarquables, leur modestie leur aurait sûrement interdit de penser de telles choses à propos d’eux mêmes !….

    Toutefois je remarque qu’effectivement les références que vous indiquez se rapportent à des échanges de commentaires avec Minijack…..Du coup je comprends mieux votre position car tout cela est assez savoureux, mais veuillez noter que CLT n’y est vraiment pour rien !…..Dont acte.

    J’aime

  7. Pauvre CLT ! Qu’est ce qui vous fait dire que je prenais Corinne pour un homme ? Parfois, la colère m’entraîne à mal m’exprimer, sans doute.

    C’est vrai qu’elle n’y est pour rien ! D’ailleurs, c’est tout à fait inconvenant de la traiter de « grosse tête ». Moi non plus je n’aurais pas aimé cette appellation, qui n’est pas de moi. J’ai dit que c’était l’une des têtes LES MIEUX FAITES du Loiret.

    Quant à votre expérience, je finis le bouquin et on en reparle (pas sur le blog). Comme vous dites, vous n’êtes pas tout seul : j’ai connu le même cas du côté de Lyon-Grenoble… Ils ont détruit des vies, parfois sans le savoir !!!

    J’aime

  8. Fansolo dit :

    Le doigt, un art mineur pour les majeurs ?
    (d’après Gainsbourg)

    J’aime

  9. minijack dit :

    Merci cher chat d’avoir reconnu pour une fois mon humour.
    Je ne faisais bien sûr que souligner la distinction à faire entre « l’organisation » d’un événement et l’événement lui-même lequel dépend de la qualité de ses participants. Il est clair que je n’approuve pas les gestes déplacés, surtout dans le sport.

    J’aime

  10. Mais moi aussi, Monsieur, je vous reconnais du talent. J’ai dit plus haut, à propos de votre style : « La forme est costumée comme pour une réception mondaine ». C’est un beau compliment et recevez-le comme tel.

    Et faisons la paix, je vous prie ! Mon adresse aussi est sur Internet, malgré mes demandes à la CNIL, et nous vous y recevrons avec grand plaisir.
    [Je vous préviens d’avance : il y a un crucifix dans la salle de séjour et un bas-relief représentant la Vierge Marie dans mon bureau. Quant à Thérèse de Lisieux, ma douce amie, elle est partout].

    J’aime

  11. Fansolo dit :

    Qu’on se serve de ses doigts au tennis n’est pas si choquant : après tout, ce sport n’a-t-il pas succédé au jeu de paume ?

    J’aime

  12. De mémoire, une autre pensée profonde :

    « Je ne suis pas de ces femmes qui croient que d’avoir épousé un violoniste leur donne le droit de jouer dans l’orchestre »

    C’est de Madame la première et c’est aussi joli qu’elle.

    J’aime

  13. lisa dit :

    ses trop beau je les vue en vrais xd ses trop marrant

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s