V° REPUBLIQUE OU « GRAND CORPS MALADE »

 
Il ne reste apparemment plus grand chose des équilibres subtils entre les pouvoirs, pas plus que des échéances démocratiques intermédiaires qui avaient présidé à l’élaboration de la Constitution de 1958 !
Bien sûr que les Constitutions doivent évoluer au fil du temps, il n’empêche que certaines modifications brutales peuvent en dénaturer complètement l’Esprit jusqu’à finir par les rendre tout à fait discutables.
Il en fut ainsi de la mise en œuvre du quinquennat que les Français ont votés par référendum avec pour seul argument que sept ans c’était vraiment trop long surtout si le Président était réélu….L’argument n’était pas très bien fondé puisque l’Histoire prouve qu’à l’exception de François Mitterrand et pour des raisons diverses ou variées jamais un Président n’était parvenu à terminer un deuxième mandat de sept années.
Aujourd’hui, nous nous apercevons que le quinquennat, en plus de la foire électorale qu’il précipite à partir de la moitié du mandat (ça commence déjà !) rend impossible toute alternance parlementaire puisque par le jeu de la dissolution et même si le calendrier n’y prédispose pas, le Président est assuré d’avoir une majorité à sa botte pendant toute la durée de son mandat !…..Il ne semble pas que la Démocratie ait gagné quoique ce soit dans cette affaire !
Aujourd’hui, on vient de renverser le principe qui voulait qu’il existât une certaine distance entre les Parlementaires et le Président auquel l’accès des Assemblées était jusqu’alors interdit…
Bien sûr, tout cela reposait sur des bases historiques et notamment sur les exploits d’un certain Adolphe Thiers ( qui lui aussi était tout petit puisque sa femme était surnommée par les chroniqueurs de l’époque :  » La moitié du tiers « …Carla si tu nous entends !) . Cet Adolphe Thiers avait donc en sa qualité de Président de la République quelque peu tordu le cou à plusieurs reprises aux Parlementaires ce qui lui avait valu en 1873 d’être interdit de séjour dans les Assemblées…Tradition qui s’est perpétuée jusqu’à hier soir !
Puis Adolphe Thiers s’en est allé….d’autres Adolf ( version germanique) sont venus et on ne s’étonne plus, désormais que plus une seule maman n’ait, depuis ce temps là décidé de prénommer son bébé Adolphe ! (Y compris Véronique Courjault qui a reconnu qu’elle aurait craint que cela jette un froid supplémentaire !).
Puis vint Nicolas !…
Que ferais je que les autres n’ont pas fait ?….Jusqu’où n’irais je pas ?…Il fallait briser les contraintes, rompre les dernières barrières, il s’y est employé, il a réussi !
Qui ne se souvient de cette phrase lancée un soir dans une allocution :  » Il va tout de même falloir comprendre que le Président gouverne ! »….Ah bon !…Et moi qui pensait que le Président présidait et que c’était le Gouvernement qui gouvernait !…
Et bien, il semblerait que là aussi les termes de la Constitution ou à défaut leur interprétation ait sérieusement changés !
Et voilà pourquoi, de sa démarche légère, et avec le pas claudiquant et douloureux d’un client qui viendrait de passer un sale quart d’heure chez son ostéopathe, Nicolas Sarkozy, foulait cette après midi le tapis rouge de Versailles qui l’emmenait jusqu’à la tribune du Congrès !
Le discours en question fût de pure circonstance : autoritaire et sûr de lui et puis rassurant quand il le fallait pour en arriver après une digression sur la  » bourka  » qui n’avait rien à faire là, à nous annoncer qu’il allait prochainement nous faire passer la sébile afin que nous lui prêtions du pognon….Pour ma part, n’ayant pas l’habitude de prêter de l’ argent aux mêmes gens que ceux là qui m’en prennent déjà autant par ailleurs, je ne me vois pas confier le peu qui me reste à l’Etat : entre les impôts, les contraventions, le stationnement, la TVA et les taxes sur le carburant, ça devrait pouvoir aller non ?…..Pour le reste : j’ai déjà mes œuvres !
Il ne restera sans doute rien de cette journée, sauf dans la tête du Président le souvenir d’avoir bousculé quelque peu un des piliers traditionnels de l’Histoire Républicaine….
Les Parlementaires de l’Opposition se seront retirés après la représentation pour se réunir afin de marquer leur protestation dans la salle du  » Jeu de Paume « ….A la réflexion et au vu des derniers résultats des Européennes , je me demande si le nom était bien choisi…
Ce soir les commentateurs s’interrogent : sommes nous encore en V° République ou bien sommes nous imperceptiblement passés en VI° du nom….
Pour ma part j’ai bien peur qu’effectivement nous ne soyons plus en cinquième et qu’à force de rétrograder nous ayons même fini par passer par erreur la marche arrière !……Débraye !….ça fume !
 

A propos chatdorleans

Orléanais
Cet article a été publié dans Actualités, Humeurs et Air du Temps, politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour V° REPUBLIQUE OU « GRAND CORPS MALADE »

  1. polikarpov dit :

    Qu’est-ce que j’aurais pu faire avec 400 000 euros ?

    J’aime

  2. Fansolo dit :

    Frédéric Mitterrand Ministre de la Culture…
    Sarkozy est décidemment trop fort !

    J’aime

  3. morgane451 dit :

    Fansolo, c’est ce que je disais à mon conjoint : Y en a un qui doit se retourner dans sa tombe en voyant quelqu’un de sa famille partir à la Droite !

    Décidemment l’oppositions n’en a que le nom car dès qu’on les siffle ils se précipent tous pour avoir un poste au gouvernement !

    Au fait quelqu’un a des informations sur la mobilisations des réservistes de la police de moins de 60 ans ?

    Ils devaient se présenter avant le 30 juin pour avoir leur affectation !

    Est ce pour une future pandémie ou pour des émeutes prévues à partir de la rentrée ?

    Le gouvernement devrait nous en dire ,plus car celà n’a rien de rassurant !

    J’aime

  4. morgane451 dit :

    Monsieur sarkozy a oublié de signaler se détails à versaille et pour ne pas faire de mauvais jeu de mot : la réunion dan sla salle « du jeu de paume « c’était pas une réunion « de paumés « ?

    La liberté fou le camps et bientôt nous n’aurons plus de : EGALITE, LIBERTE FRATERNITE !

    Nous pourrons enlever ces principes de démocratie des frontons des mairies !

    Nous trentenaires ne se rendent pas compte de ce qui va leur tomber sur les épaules et si ils ne se défendent pas, leur enfants travaillerons pour manger et se loger grâce à un patron comme dans Germinal sauf que les siècles ne seront plus les mêmes !

    Au lieu d’avancer dans le monde du travail pour bosser dans de bonnes conditions, ils auront rétrogradé et l’esclavagisme moderne va les avaler !

    J’aime

  5. Bodard dit :

    Morgane,Frederic Mitterand a toujours voté à droite,d’abord Chirac puis Sarko qu’il a soutenu notamment!Pour Tonton;pour ce qui est qui est de se retourner dans sa tombe, il lui en faudrait d’autre(‘il a été ministre sous De Gaulle!)!
    Sarko n’est que sa très pâaale réplique!Ne confondons pas un grand homme d’état et un petit « tom » des tas!
    Fansolo,c’est pas Sarko qui est trop fort, ce sont les autres qui sont trop cons.Ha !!!!pouvoir,pouvoir!
    Yves Bodard

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s