UN PIGEON PRENOMME NICOLAS !

C’est un peu l’impression que l’on pouvait retirer ce matin à l’écoute du discours du Président…..Ces milliards distribués pour soutenir les entreprises sur fond de suppression de Taxe Professionelle ou d’allègement de Charges, tout cela ne manquait certes pas de volonté ,ni  d’enthousiasme , et pourtant tout cela laissait en même temps une impression un peu pathétique de déjà vu et d’entêtement un peu naïf, face à des forces économiques  avides devant les avantages qu’on leur concède et sans doute beaucoup moins disposées  mettre en oeuvre les contreparties escomptées !

Nous avons déjà eu l’exemple éloquent de la baisse de la TVA sur la restauration….Aujourd’hui on peut faire les comptes et s’apercevoir que les contreparties tant en termes de créations d’emplois que d’investissements ou de baisse des prix ne sont pas à la hauteur des espérances….Loin s’en faut !…..Aucun étonnement de ma part si ce n’est la vérification d’un scénario qui s’est accompli tel que je vous l’avais prédit !…..Quoiqu’il en soit, il s’agit tout de même de 2 milliards€ qui manquen aujourd’hui dans les caisses de l’Etat sans que pour autant rien n’ait changé….Nous dirons 2 Milliards pour rien et nous n’en parlerons plus…..

Le discours d’aujourd’hui s’adresse à toutes les PME et PMI et je ne doute pas que ce soir bien des dirigeants aient de bonnes raisons de s’en réjouir…..Certains d’entre eux joueront le jeu, beaucoup d’entre eux feront jouer les effets d’aubaine et tout cela aura coûté tout de même une vingtaine de milliards si j’ai bien compris ( avec la suppression de la taxe professionnelle sur les investissements )…Pour qu’il n’y ait pas trop de suppressions d’emplois, pour casser le mouvement des délocalisations, pour que les entrepreneurs conservent le moral!…..Là encore une seule voie: on paye, on paye encore et l’on continue de  creuser encore le déficit…..

N’importe quel quidam qui afficherait ce genre d’attitude serait considéré comme prodigue maladif , suicidaire et trouverait sûrement sur son chemin des médecins, des psys et même des hommes de loi pour mettre un terme à de tels comportements qui seraient vite assimilés à une pathologie!

Payer…toujours Payer pour que la façade tienne même si l’édifice se lézarde: payer des primes à la casse pour que les voitures neuves se vendent encore, annoncer des aides ponctuelles qu’il s’agisse de primes à la cuve,  de la transformation du RMI en RSA ou maintenant de Taxe Carbone remboursable sur l’année suivante. Et tout cela pour en arriver à envisager de payer les collégiens pour qu’ils se rendent à leur cours, sans prendre même le temps d’analyser les raisons pour lesquelles ils les sèchent : préférer payer pour ne pas avoir à connaître qu’ils ont été orientés par défaut vers des  métiers qui ne sont pas faits pour eux, juste le temps de les mettre sur une voie sans issue!…..Trop compliqué….Alors on paie pour que l’erreur aille jusqu’à son terme….Et ça doit coûter cher des erreurs pareilles!

Payer des entreprises pour qu’elles embauchent en multipliant les abbattements de Charges Sociales et s’apercevoir au bout du circuit que la Sécurité Sociale est en déficit relève de la plus grande naïveté…..Bien sûr qu’il y a moins de cotisants du fait du chômage, mais si lors des créations d’emplois ou des négociations pour leur maintien on multiplie à l’infini les exonérations et les abattements, on ne risque pas de retrouver un équilibre des comptes avant longtemps!

A ce jeu là, le Président ressemble davantage à un Joueur qui serait dans une mauvaise passe et qui voudrait continuer à jouer encore en gardant l’Espoir que le mauvais sort s’inverse…..A moins qu’il ne soit à l’image de cet amoureux quelque peu déçu et qui continue à se ruiner au delà de ses moyens pour reconquérir celle qui lui échappe…..et qui s’appelle La France !….Mais alors pourquoi ?

Si l’on revient à Mai 2007 et au jour ou Nicolas Sarkozy fût élu, il faut nous souvenir que c’était sur un programme ambitieux de rénovation, de développement, et de changement et de modernisation…..

C’est à partir de ce moment que Sarkozy a commencé par être trahi par tous ceux là qui l’avaient porté au pouvoir….

Trahi d’abord par ceux qui auraient dû rapatrier leur fortune suite à l’instauration du bouclier fiscal et qui ne sont jamais revenus…

Trahi par la suite par les restaurateurs qui lui auront laissé la baisse de la TVA sur  les bras

Trahi sans aucun doute demain par bon nombre de Chefs d’Entreprises ou prétendus tels et prêts à se conduire davantage en boutiquiers qu’en entrepreneurs…..

Et puis il y a eu la Crise….Bien sûr !….Imprévisible en 2007….Soudaine et Violente en 2008…..Implacable en 2009…..Et encore Incertaine quant à son évolution en 2010 ….

En face de ces impondérables, sans doute le Président aurait il pu modifier sa politique et sa vision à moyen terme. Quand il nous dit qu’il a toujours  tenu ses Engagements de Campagne et ses Promesses…..Sans doute pourrait on en discuter dans le détail , mais pour l’essentiel, il est vrai que ses engagements à l’égard de ses électeurs les plus notables ont été tenus pour la plupart…..Reste qu’entre temps, c’est tout le paysage mondial qui a été bouleversé et que le Président n’a pas varié d’un iota: il n’avait pas de modèle de rechange à nous proposer et plus apte à nous faire traverser le Tsunami Economique qui nous submergeait…. Et pour cela et pour ne pas perdre la face: il a payé et continue de payer, à nos frais bien entendu ….Il n’empêche que même avec des sous qui ne sont pas les siens…..Il a toujours le réflexe de payer pour faire encore bonne figure, pour essayer de faire croire qu’il maîtrise encore cette Situation qui se dérobe à lui et qu’il voudrait bien soumettre !…..

A ce niveau nous sommes presque en plein dépit amoureux:  « Je paie pour que tu me dises que tu m’aimes encore »….semble t’il déclarer à la France….. »Alors paie moi encore un peu plus » …lui répond elle tandis que les Français faute de savoir si c’est « pour un 1/4 d’heure ou un petit moment » se demandent tout de même combien de temps encore cela va durer!….

Sarkozy….le Pigeon !….Celui qui aura cru que tout était possible risque bien de se retrouver bien seul un jour, parce que le temps se sera brouillé dans l’intervalle, et c’est sans doute ainsi que l’on racontera cette Histoire quand sera venu le moment de l’écrire !

A propos chatdorleans

Orléanais
Cet article a été publié dans Actualités, Humeurs et Air du Temps, politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour UN PIGEON PRENOMME NICOLAS !

  1. Laudes dit :

    C’est peut-être Nicolas le pigeon, mais en attendant, c’est nous qui sommes plumés. Gageons que nos enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants seront totalement imberbes !

    L’euro nous préserve d’une dévaluation mémorable, mais pour combien de temps ?

    Du coup, tout est faussé. Nous ne payons pas assez cher l’énergie, Nos exportations n’existent plus et bientôt nous ne produirons plus que des services de loisirs et aux personnes âgées dépendantes.

    Dans la longue liste de ce qui va mal : l’éducation, l’agriculture, la production automobile et sa sous-traitance, les transports de marchandises, la S.N.C.F., l’eau, etc.

    J’aime

  2. chatdorleans dit :

    @ Laudes

    Dans ce qui marche malgré tout,
    Vous oubliez les flics….encore les flics et toujours beaucoup de flics pour maintenir le couvercle sur la cocotte prête à exploser !…..Pour combien de temps encore ?

    J’aime

  3. Laudes dit :

    Cher Chat,

    vous voulez dire qui roule ? J’ai vu les longues colonnes de CRS sur l’autoroute A1, direction Calais, pour lutter contre les jungle’smen afghans !

    J’aime

  4. minijack dit :

    C’est assez bien vu cette affaire d’amoureux qui se ruine pour garder un éclat dans les yeux de sa belle. ;c)

    Oui, Sarko est vraiment mal tombé d’avoir été élu juste avant la crise… Pas de bol. Et c’est Napoléon lui-même, auquel on a souvent comparé le petit Nicolas, qui disait : Si Untel n’a pas de chance, je n’en veux pas avec moi !

    L’ennui, c’est que n’importe qui qui serait à sa place n’aurait pas d’autre choix que de faire la même chose : Laisser filer le déficit en espérant que la crise sera la moins longue possible.
    L’Ultralibéralisme dont il s’était fait le champion pour se faire élire l’a fait cocu ! Et tous les français avec.

    Il faut néanmoins relativiser. Il se démène au plan international pour que cette crise soit jugulée au plus vite possible. Et comme les autres n’ont pas davantage de choix, pour la première fois on assiste peut-être à une prise de conscience internationale au plan politique.

    Il n’en reste pas moins que les banquiers font leurs choux gras de la situation en allant très vite pour rembourser leurs dettes aux Etats, et en espérant faire repartir au plus vite leur machine infernale, exactement comme avant… C’est là que les postiers peuvent marquer des points face à la privatisation en cours.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s