FRONT NATIONAL : « PETITS DETAILS » DE SA PROPRE HISTOIRE….

Voilà bien pourquoi j’espère que le vieux Lion qui peine désormais à rugir depuis son « Paquebot » hypothéqué des bords de Seine ne m’accusera pas de m’immiscer dans le débat des Elections à venir en me prêtant l’intention de nuire à ses ultimes velléités politiques….

En matière de « Détails de l’Histoire », Jean Marie Le Pen   fit très fort naguère, et c’est bien la raison pour laquelle je me résous à employer ce titre afin de rafraîchir certaines mémoires où à informer les plus jeunes, avec la seule volonté (déclarée cette fois) de susciter une franche rigolade  chez mes lecteurs…

On sait à quel point Monsieur Le Pen s’est toujours présenté comme le dernier rempart des valeurs morales de notre Société et notamment en ce qui concerne la Famille, face au dévoiement des moeurs et  aux égarements qu’il attribuait bien sûr, aux influences venues d’autres continents, et  aux métissages de tous poils dont on sait très bien qu’il les regardait « son » oeil circonspect et plutôt malveillant!

C’est du reste sur ce thème qu’il s’était constitué au fil du temps une certaine clientèle dans tout ce qui restait d’une haute bourgeoisie un peu apeurée: nostalgiques du baise main, inconsolables des cocktails emperlouzés ou fantômes faméliques des beaux arrondissements, et qui se mêlaient aux dynasties provinciales finissantes après que leurs ancêtres soient passés tour à tour de Maurras aux Camelots du Roi ou à l’Action Française,  et qui après avoir connu des fortunes diverses pendant la Guerre, avaient fini par échouer dans les bras d’Occident juste avant d’aller se réfugier chez Robert Poujade pour finir par échouer dans les bras de Jean Marie !…

Pour tous ces gens là, Le Pen apparaissait au coeur des années 60/ 70 comme le gardien de toutes les vertus familiales qui avaient fait la France, face à ces hordes sauvages issues de 1968, ou à ces visages basanés qui commençaient à arriver chez nous et que nous appellions alors de tous nos voeux à la rescousse pour faire les travaux que nous ne voulions plus accomplir…A ce sujet la situation n’a pas beaucoup évolué!….Enfin quoi il paraissait très « convenable » à beaucoup de gens, ce Monsieur Le Pen….Bon mari, bon père de famille…Que voulez vous de mieux !….Et c’est ainsi que ça a marché, juste avant que le même Jean Marie se lance à l’assaut des quartiers populaires quelques années plus tard en jouant toujours sur les arguments xenophobes des uns et des autres, lesquels ne  sont jamais très loin dès lors que l’on se met à gratter !…..

Ainsi se passèrent quelques années, durant lesquelles Jean Marie Le Pen s’en alla éructer sur toutes les estrades Parisiennes ou Provinciales, s’en donnant à coeur joie au rythme de plaisanteries de plus ou moins bon goût et dont certaines  lui valurent quelques péripéties judiciaires! Il n’empêche que tous cela fonctionnait à la grande satisfaction de tout ce qui restait d’anciens decolletés vichyssois baîllant de dépit sur des solitudes amères ou de pitoyables dentiers, nostalgiques du temps où leurs gencives endolories s’ornaient de canines et d’incisives prêtes à éliminer tout ce qui ne correspondait pas à leur idée un peu restrictive, pour l’époque de l’Identité Nationale !….

Le temps qui passait ainsi que  la Nature Humaine, éternelle dans sa diversité autant que dans ses réactions imprévisibles n’allaient pas manquer de refaire surface tout en bousculant quelque peu les schémas établis !…. 

Il suffit d’aller mettre le nez dans n’importe piéce de vaudeville de Feydau de Courteline ou de relire le théâtre de Sacha Guitry, pour se convaincre que c’est effectivement dans la Haute Société et dans les plus Grandes Familles que l’on retrouve les plus superbes Cocus !….Après tout, ce n’est pas parce que l’on trompe son mari ou sa femme que l’on perd ses principes…..

Les Principes,  c’est surtout pour les dîners en ville, les coktails et même les réunions politiques ou électorales….Pour le reste, chacun fait ce qu’i veut de ses affaires et comme le prétendent certains: « On peut très bien s’en faire toucher une sans faire bouger l’autre »!

Tout cela pour vous dire qu’en 1987, Jean Marie, lui même fût plaqué par Pierrette qui lui imposa le divorce….Jusque là, rien que de très banal me direz vous….Si ce n’est qu’après que le divorce eût été prononcé, Madame ex Le Pen se dépêcha de poser nue et habillée en femme de ménage dans Play Boy afin de protester contre le machisme, la mysoginie et le sexisme de son ex!….. Ambiance !…..

le pen couverture play boy

En feuilletant les pages, il est vrai que l’on peut trouver ça drôle ou navrant….Aucun commentaire….Une impression de malaise tout de même avec la confirmation que cela ne doit pas être de tout repos pour une femme que d’être l’épouse de Jean Marie….

le pen avec aspi

Et après cela, chère Marine, vous n’oublierez pas, j’en suis sûr la Fête des Mères!

le pen très a poil  

Il paraîtrait qu’il lui avait dit qu’après son divorce  » Qu’elle n’aurait plus qu’à aller faire des ménages »….Il semblerait qu’elle l’ait pris au mot !

En tous cas, parvenu à ce point, on a quand même l’impression que même si le front reste toujours « national », il n’y a pas que lui, puisqu’en plus du front, tout le restant  est mis à la disposition de tout le monde….

 le pen et livre

 

 Pas très pratique mais les bras m’en tombent!

le pen et texte

La même, mais avec le texte, du coup ça devient beaucoup plus clair…..

le pen et calva

Allez un petit dernier pour la route !…..Quand c’est offert gentiment!….

Pas de quoi fouetter un chat ….Finalement, il aura fallu que Jean Marie Le Pen rejoigne l’innombrable cohorte des cocus de tous poils pour retrouver un visage qui ait quelque chose qui ressemble à de l' »humain »!

Mais comme je vous l’avais dit ce ne sont là que des « détails » de sa propre histoire!

A propos chatdorleans

Orléanais
Cet article a été publié dans humeurs, Humeurs et Air du Temps, politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

18 commentaires pour FRONT NATIONAL : « PETITS DETAILS » DE SA PROPRE HISTOIRE….

  1. minijack dit :

    Chat, tu fais les fonds de poubelles maintenant ? 1987, quand même !…
    Et puis, même pas une belle chatte, la Pierrette !

    J’aime

  2. chatdorleans dit :

    @Minijack
    Le temps ne fait rien à l’affaire….d’autant que le Front National est toujours là !…..C’est tout simplement l’occasion d’exercer une sorte de « Devoir de Mémoire » à l’égard des plus jeunes….Au delà des côtés « croustillants » sur lesquels je ne veux pas m’attarder par respect pour les dames….
    Il n’est question que de remettre à sa juste place un parti qui s’obstine à incarner une forme « d’Ordre Moral » un peu suspect quand même, et qui entend toujours jouer un rôle sur l’échiqier électoral en prétendant « laver plus propre »….
    Pas de fonds de poubelles donc….Tout juste du recyclage et de l’assainissement !

    J’aime

  3. Guillaume dit :

    Belle trouvaille que ce « détail – croustillant – de l’histoire » (sans « h » majuscule, je ne pense pas que le dindon de la farce ne le mérite), merci Chat!

    Nul doute que l’interessé à du voir ça d’UN sale oeil!

    J’aime

  4. Catherine dit :

    Ah, le Chat, je vous en veux ! J’ai eu beau passer vite sur les photos pour ne pas trop les voir, je les ai vues. Pas d’accord avec la technique ni avec votre analyse. Perso, je n’avais pas besoin de ça pour ne pas blairer le FN. Quant à Pierrette le Pen, excusez du cadeau, si je comprends sa rage, j’espère qu’elle avait averti ses filles de son plan Playboy. Ce ne doit pas être coton d’éviter les réflexions gentilles des copains, derrière ça.
    Maintenant, arrêtons de délirer sur ce qu’on appelle les valeurs morales qui seraient propres au FN, à savoir le dévoiement des moeurs. Tous les milieux « bien pensants » sont régis par le machisme, la mysoginie et le sexisme. Le Pen en a fait ouvertement son fond de commerce, les autres le font en douce et je suis certaine que parmi ceux-là, bien des personnes trouvent que la place d’une femme est dans l’ombre d’un homme.
    Si cet article est écrit pour l’édification des petits jeunes, les petits jeunes s’en foutent, sont trop occupés à se colleter avec le quotidien pas marrant que les gouvernements successifs se sont appliqué à leur créer. Et si quelque chose ou quelqu’un doit les amener à l’extrêmisme, à la révolte ce n’est pas forcément le FN mais ce qu’ils vivent. Le FN ne sera jamais qu’un vecteur de leur révolte.

    J’aime

  5. chatdorleans dit :

    @Catherine
    J’ai effectivement hésité à publier cet article….Tout ce que vous dites est vrai quant à l’hypocrisie qui préside à l’énoncé des règles de morale et de bienséance…..
    Si les petits jeunes s’en foutent….J’espère que ça ne leur vaudra pas un avenir  » Brun/Marine »…si j’ose le dire ainsi….
    On n’est jamais coupable d’avoir essayé !….

    J’aime

  6. Bodard dit :

    Imaginons François poser nu après la séparation Royale!
    T’en pense quoi Monique?
    Yves Bodard

    J’aime

  7. Catherine dit :

    Le Chat, je pense qu’il y aura un avenir brun. Il ne viendra pas, à mon avis, de l’indifférence des jeunes vis-à-vis des partis politiques actuels ou des tribulations de la plantureuse Pierrette en meneuse de revue.
    Il viendra de l’obsolescence et de la déliquescence des partis politiques, d’une pseudo politique de plus en plus étouffante, de la surcentralisation du pouvoir, de la prégnance d’une finance mondiale amorale, de l’obstination à vouloir s’approprier des ressources naturelles, de la volupté factice et fugace qu’on a à se dire « jusqu’ici, ça va » en parlant de nous et en oubliant ceux pour lesquels ça ne va pas. Rien que de très banal, en somme. Et ni vous ni moi ne pouvons arrêter un train en marche avec nos faibles bras. Mais c’est vrai que si nous pouvons mettre un petit caillou bien placé sur les rails, alors il faut le faire.

    J’aime

  8. minijack dit :

    Nan…
    Catherine, ne soyez pas aussi pessimiste.
    Le « brun » ne peut pas survenir en France, sauf conditions extraordinaires ou catastrophe économique comme les années 30 en Allemagne qui nous ont apporté leur errance et leur désespoir.
    On oublie trop souvent que si Hitler est parvenu au pouvoir avec moins de 30% des suffrages ce fut dans des conditions économiques terribles dues au sort que nous avions fait nous-mêmes à l’Allemagne par le traité de Versailles.
    Mais aujourd’hui l’extrême-droite représente moins de 5% en France, peut-être guère plus de 2%. Tant que Sarko sera là pour englober cet espace politique dans l’UMP, il n’y a donc rien à craindre d’une inondation intempestive. Le père le Pen est politiquement mort et Marine aura encore du travail rien que pour conserver une identité spécifique qu’elle a bien du mal à ne pas perdre.
    Le problème pourrait bien surgir lorsque Sarko sera battu — et il le sera nécessairement un jour — parce que à ce moment là, certains électeurs de droite, non fascistes mais à la marge, pourraient être tentés comme en 2002. Cependant, même en 2002 avec 20%, le Pen n’aurait pas pu prendre le Pouvoir démocratiquement car les conditions économiques et sociales ne le lui permettaient pas. Et en France, il est hors de question qu’un parti quel qu’il soit le prenne par un coup d’état. Il faut vraiment un état de misère extrême pour que les français se tournent vers les extrêmes. Et nous n’en sommes pas là.

    J’aime

  9. Catherine dit :

    Minijack, suis-je pessimiste ou réaliste quand je parle d’avenir brun ? C’est à débattre, en effet. Je ne pensais pas à la France en particulier qui n’est jamais qu’un petit pays sans grand pouvoir, dirigé par un monsieur doué d’une perception de l’avenir qui exède rarement dix minutes et qui joue bêtement égocentrique à mort.
    Je pensais au monde en général, je pensais au surcroît de misère que provoquera la crise quand la crise sera là pour de bon. Je considère que ce qui s’est passé en septembre 2008 n’était qu’un coup de semonce. C’est bien, les coups de semonce, ils sont comme la fièvre ou la douleur qui avertissent d’une maladie. Il ne me semble pas que ce grand corps malade politico-financier ait pris les bons médicaments.

    Quelques chiffres ? Aux USA presque 40 millions de personnes mangent avec des tickets de rationnement, 7 000 chômeurs arrivent en fin de droit chaque jour. Taux de chômage octobre 2009 : 10,2 %.

    En Angleterre on prévoit 134 000 faillites d’ici 2010. Anecdotique : le Cadastre anglais va licencier 1.500 personnes car il n’y a plus assez de ventes immobilières, donc de taxes, pour payer le personnel. Taux réel du chômage octobre 2009 : 11,8 % (http://www.legrandsoir.info/Sarkozy-veut-s-inspirer-du-Royaume-Uni-le-chomage-n-y-diminue.html)

    En France, plus de 65 000 entreprises ont fait faillite durant les 12 derniers mois (chiffres Coface) et d’après l’INSEE on s’attend à un taux de chômage de 9,7 % en décembre, sans compter les chômeurs arrivant en fin de droits et les jeunes qui ne trouveront pas de boulot en sortant de l’école. Plus tous les non inscrits.

    Chômage Allemagne : 8,1 %
    Chômage Espagne : 17 et des poussières.
    Chômage Italie : environ 9 %
    Taux de chômage dans la zone euro : 9,7 %

    Mais bien sûr, bien sûr : plus jamais ça ! On ne se cassera plus la figure entre Européens et on n’ira pas chercher des poux dans les têtes américaines, nos potes de toujours. On ira trouver des armes de destruction massive quelque part. Tenez, en Iran par exemple.
    Et ne me dites pas que je fais des amalgames à la mords-moi le nez. On n’a jamais trouvé mieux qu’une guerre pour se sentir bien content de vivre quand on en réchappe. Qu’est-ce que ça fait comme place et comme beaux films héroïques !

    J’aime

  10. minijack dit :

    @Catherine

    Bien sûr, bien sûr, le monde ne va pas bien, nous sommes d’accord là-dessus. Mais allait-il bien avant Sarko ?… Allait-il bien avant la Crise ?… Allait-il bien même avant l’horrible Bush dont les américains ont pourtant su se défaire démocratiquement ?…

    Ça fait des siècles que les puissants grugent les richesses des faibles, et la spirale infernale qui veut que les plus faibles succombent inéluctablement n’est malheureusement pas prête de s’arrêter. Pour autant, il aura toujours fallu des conditions exceptionnelles pour que se produisissent les révolutions, tant française qu’américaine ou russe ou encore chinoise, les plus marquantes pour ne s’en tenir qu’à celles-ci..
    Ces quatre peuples étaient-ils alors menacés par une quelconque « peste brune » ?
    Non. La terreur ou les régimes autoritaires ne sont venus qu’après.

    Ce sont toujours les privilèges de certains, devenus insupportables, qui ont déclenché les réactions populaires les plus violentes, jamais le fascisme.
    Par contre, le fascisme, ou à tout le moins les dictatures, surviennent souvent après et en réaction (voir l’Espagne de Franco, la Grèce des colonels, etc.), jamais par temps calme. Du moins, c’est ce que l’histoire a montré jusque là.
    Je n’ai donc pas peur d’un quelconque coup d’état fasciste dans nos pays évolués. Ce sont des choses qui risquent encore de se produire, en effet, mais dans les seuls pays sous-développés, parce que l’absence de démocratie ne leur offre aucune autre voie que les prises de pouvoir violentes.

    Dans ces conditions, nos pays développés étant aussi et par la force des choses les gendarmes du monde, tant que la dissémination de l’arme nucléaire sera contrôlée, nous n’aurons pas de risque de voir arriver un fascisme à la manière nazie. Ce temps est dépassé. Par contre, il nous faut nous défier de l’intégrisme religieux de quelque religion qu’il soit : (intégrisme catholique, fanatisme hindou, fondamentalisme protestant -Pentecôtisme- , et bien sûr islamiste dont on a vu les résultats en Iran avec Khomeiny). Heureusement que tous ces « fous de dieu » ne disposaient pas de la bombe atomique ! Ça oui, ça me fait peur, surtout dans le contexte actuel du Pakistan.

    Mais pour ce qui est de la « crise » et de ses désastreux résultats (ceux déjà survenus et ceux encore à venir, parce que comme vous je pense qu’elle n’est pas terminée), je ne suis pas inquiet. Ce sera encore une année très difficile à passer pour trop de gens, mais ce n’est pas la crise qui menace la paix, au contraire, elle aura servi de révélateur des défauts du système. Et le libéralisme, contrairement au collectivisme du système soviétique figé dont nous célébrons ces jours-ci l’effondrement, saura trouver les voies d’un rééquilibrage nécessaire. A une condition toutefois : c’est que nous ne laissions pas perdurer les privilèges insensés de quelques-uns. Et c’est là que la méthode utilisée va prendre toute son importance, car, comme je le disais au début, ce n’est pas le fascisme qui suscite les révolutions. C’est l’inverse.

    J’aime

  11. FA dit :

    @Minijack
    Votre affirmation «si Hitler est parvenu au pouvoir avec moins de 30% des suffrages ce fut dans des conditions économiques terribles dues au sort que nous avions fait nous-mêmes à l’Allemagne par le traité de Versailles » mérite d’être pour le moins nuancée.
    En effet, à la suite du plan Dawes en 1924, l’Allemagne paie bien les réparations de 1925 à 1930. Le plan Young de 1929 détermine les paiements de l’Allemagne échelonnés jusqu’en 1988. Ce projet s’effondre du fait de la crise économique mondiale qui se déclenche le jeudi 24 Octobre 1929 à Wall Street.
    Puis les banques américaines rapatrient les capitaux prêtés à l’étranger, ce qui entraîne des faillites d’abord en Europe centrale et en Allemagne, puis en Angleterre et en France.
    C’est ce rappel des capitaux américain qui est à l’origine de cette prise de pouvoir et non le traité de Versailles en tant que tel.
    Bof, cela doit être un détails !

    J’aime

  12. minijack dit :

    @FA
    Non non, ce n’est pas un détail.
    Je ne voulais simplement pas me lancer dans un cours d’histoire économique, mais vous avez raison de souligner ce fait essentiel.

    Il reste que le retrait des capitaux américains à l’occasion de la grande dépression de 29 n’aura fait qu’accentuer une situation économique déjà déplorable avant, car l’Allemagne s’était saignée aux quatre veines pour payer les dommages de guerre en question.
    La faillite de ses banques, due au retrait de capitaux américains que vous signalez fort justement, a achevé de jeter le pays dans la misère, ce qui a provoqué l’avènement de Hitler.
    Du point de vue purement économique, il a d’ailleurs redressé l’Allemagne magistralement.
    Dommage que ses intentions aient été celles que l’on connaît.

    J’aime

  13. Catherine dit :

    Minijack, vous êtes décourageant d’aveuglement et de certitudes d’un autre âge.

    J’aime

  14. minijack dit :

    @Catherine
    ?
    Je ne comprends pas votre dernière remarque. Qu’ai-je donc dit de si (décou) rageant ?

    J’aime

  15. Catherine dit :

    Oh, non ! Pas rageant, j’ai bien dit décourageant et je cultivais la litote pour ne pas dire désespérant.
    Vous avez une vision héxagonale, occidentale, du monde. Je vous cite  » nos pays développés étant aussi et par la force des choses les gendarmes du monde. »
    Développés sur le dos de qui, à quel prix ? Et pourquoi jouer les gendarmes si ce n’est pour préserver nos prérogatives de gras nantis ? Bien des despotes de républiques bananières ont été mis sur leur trônes par les Occidentaux.
    Quand allons-nous changer notre regard sur les autres ? Quand allons-nous arrêter avec le mythe du bon ou du mauvais sauvage, de celui qui prie le bon ou le mauvais dieu ? Quand allons-nous comprendre que c’est de laisser crever les autres dans l’indifférence pourvu que nous nous en mettions jusque là, que monte l’intégrisme religieux ?
    Vous me dites du monde :  » Mais allait-il bien avant Sarko ?… Allait-il bien avant la Crise ?… Allait-il bien même avant l’horrible Bush dont les américains ont pourtant su se défaire démocratiquement ?  » Pensées archaïques d’un laxisme total !
    Souvenez-vous bien que l’Amérique de Bush, cet alcoolo repenti à coup de Pater et d’eau bénite, ce pantin manipulé, qui a déclenché la guerre sainte en mentant et mentant encore sur de pseudo armes de destruction massive, puissament aidé par T. Blair. Ces armes, ce sont les attaquants qui les avaient si j’en juge par l’état déplorable et la misère de l’Irak. Cette guerre est loin d’être finie, elle s’est étendue, elle s’étendra encore car l’Amérique n’aura pas beaucoup d’autre choix que de continuer une économie de guerre dont elle a besoin. Quand à Sarko que vous sanctifiez sans raison il sera le premier à emboucher la trompette guerrière, ce qu’il aurait déjà fait s’il avait été Président à la place de Chirac.
    Et que croyez-vous qu’il arrivera si l’Iran est directement visé ? Tous les pays arabes s’aligneront derrière, y compris le Pakistan. Et en matière de démocratie, mon cher, on pourra s’asseoir dessus.
    Faites tomber vos oeillères.

    J’aime

  16. minijack dit :

    @chère Catherine
    Vous me proposez ironiquement de « faire tomber mes œillères ».
    J’en ai sans doute encore comme tout le monde, mais je vous garantis que je n’ai de cesse que de m’en départir.

    Je vous recommanderai de mon côté de changer de lunettes pour mieux me lire, car vous ne dites rien que je n’approuve depuis des années. Que ce soit sur Sarko, avec sans doute plus de nuances que vous, ou de manière encore plus évidente sur les criminels de l’équipe Bush.

    Et je peux même vous prouver que je ne dis pas cela d’hier, en suiveur de la mode depuis l’avènement d’Obama, mais que j’en parlais déjà il y a cinq ou six ans, au lendemain de l’invasion de l’Irak, alors que peu de gens osaient déjà aborder le sujet. (la gazette n’existait pas à l’époque mais j’écrivais déjà quelques éditos sur un autre site : http://www.royalement-votre.com/edito_12_04_2003.html ; http://www.royalement-votre.com/13novembre.html ; http://www.royalement-votre.com/edito_03_12_2004.html)
    la plupart des choses que j’annonçais dans ces éditos sont arrivées depuis, effondrement du dollar compris.

    Bonne lecture.

    J’aime

  17. Catherine dit :

    Minijack, j’ai tout lu (sauf le 3ème lien qui affichait « not found »). Bon, bah alors ? Nous sommes d’accord, si je comprends bien. Sauf peut-être sur la haute probabilité d’une guerre très élargie, conséquence de tous ces galimatias politico-financiers. Notez que je souhaite très fort avoir tort (sans y croire).
    Nous allons pouvoir libérer la place dans les commentaires, on ne voit plus que nous ! 🙂

    J’aime

  18. minijack dit :

    @Catherine
    Le dernier lien ne fonctionnait pas tout simplement parce que le système WorldPress qui héberge le blog du chat de gouttières avait considéré la parenthèse comme une partie intégrante de l’adresse html… Supprimez cette parenthèses superflue en fin de ligne, et ça fonctionnera.

    En bref, oui nous sommes à peu près d’accord sur l’analyse. Sauf que je suis sans doute d’un naturel plus optimiste que vous pour les conséquences car je fais confiance à l’humanité pour éviter les erreurs du passé, uniquement dues selon moi, aux manipulations d’opinions, ce qui était encore vrai pour les guerres « bushiques ».

    Heureusement, ces manipulations deviennent de plus en plus difficiles avec l’émergence d’Internet et la communication globale des citoyens entre eux. Plus seulement la communication descendante.

    Fou d’Internet depuis quinze ans, je crois beaucoup à ces échanges. La preuve, nous venons juste d’éclaircir un malentendu entre nous.
    ;c)

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s