QUAND LES « CAVES » SE REBIFFENT…..

C’est le sentiment que l’on ressent à l’approche de cette fin d’année et tandis que les mécontentements s’expriment de toutes parts démentant les propos de Nicolas Sarkozy première époque lorsqu’il s’exclamait devant les foules «  Umpesques  » en extase quasiment orgasmique «  Aujourd’hui, quand il y a une grève…Plus personne ne s’en aperçoit !  »…C’était le 5 Juillet 2008 !….A l’ époque la phrase avait choqué, aujourd’hui elle prêterait à rire si elle ne venait pas à point pour souligner l’échec de la méthode et du programme présidentiels avec toutes les détresses qu’il entraîne dans notre Pays….Aujourd’hui, Nicolas Sarkozy ne présente plus, face aux Français que le visage pitoyable du prestidigitateur qui vient de rater son coup en public, à cette différence que lorsqu’il s’agissait du regretté Garcimore, on était plié en deux de rire, quand il s’agit du Pays on sent tout de même monter en soi un peu d’angoisse….

                                                                                              ( Ploûto « decontrasté » avec ses 65 millions dé « pijeons » !)

Oh !…J’entends déjà les thuriféraires présidentiels répondre que c’est de la faute de la Crise….Oui bien sûr, celle ci aura sans doute eu pour effet d’ accentuer certains traits mais certainement pas de créer les causes qui font que les fourches ne sont pas loin de sortir des granges dans nos campagnes tandis nos villes s’arrêtent, que nos routes sont occupées, que nos avions stagnent sur les pistes et que les dépôts et les plateformes des transporteurs sont assiégées…Ajoutons les menaces des convoyeurs de fonds de ne plus approvisionner les distributeurs, la révolte des policiers, la Fronde des Gardiens de Musées et vous n’aurez qu’un aperçu sommaire des mécontentements dont la cristallisation au moment des Fêtes témoigne bien que les guirlandes ne vont pas briller pour tout le monde….A moins que précisément tout le monde n’en profite pas pour s’enguirlander !
Reste ce qui marche : les marges de la Grande Distribution, les primes de Raymond Domenech ( A ce prix là , on commence à mieux comprendre Estelle…Finalement il suffit de fermer les yeux !), la santé retrouvée des Banques avec les Traders et les Bonus qui retrouvent l’éclat qu’ils croyaient avoir perdus….La Bourse qui n’en finit pas de reprendre des couleurs au grand dam des Travailleurs qui restent les oubliés du profit, et même le futur Grand Emprunt d’Etat de Nicolas, qui sera prochainement lancé à des taux largement supérieurs à ceux du Livret A, auquel les petits épargnants n’auront pas la possibilité de souscrire, mais qui devront en revanche dans l’avenir se saigner aux quatre veines pour le rembourser, Capital et Intérêts auprès des Grands Investisseurs qui resteront les seuls à avoir réalisé une bonne affaire !
 
Comme pour nous faire patienter, mais encore plus nous endormir, on nous offre des estrades virtuelles, des chapiteaux hypothétiques et des espérances en forme de conférence sur les questions climatiques !….
Que sortira t’il de concret de cette Réunion de Copenhague : il paraît que c’est une question d’argent à mettre sur la table….Ils sont 192 à jouer à la même table, c’est en tous cas un nombre suffisant de participants pour qu’en cas d’échec on puisse toujours prétendre que «  c’est de la faute des autres !  »….Ce qui est certain en revanche, c’est que la jolie ville de Copenhague qui jusqu’alors était un modèle en matière de pureté de l’atmosphère, risque bien de ressortir de l’aventure largement aussi polluée que beaucoup de ses consœurs européennes !….
Il en sera de même des villes d’Afrique du Sud à l’issue du Mondial puisqu’il semble bien que toute l’infrastructure, et tout le cadre conçu pour le prochain «  Mondial du Foot  » s’avère neuf fois plus polluant que lors de la précédente édition !
Finalement, on n’en finira jamais d’énumérer les contradictions et les incohérences que l’on nous impose : il faut être vertueux au sein d’un monde injuste, il faut économiser l’énergie mais on n’en finit pas de faire voyager des matières premières que l’on rapatrie à l’état de produits finis au risque de maintenir notre quota exponentiel de chômeurs, pour en arriver finalement à hurler parce que la planète est en train de mourir, à moins qu’il ne s’agisse d’organiser une Coupe du Monde de Foot, auquel cas on se dit qu’après tout : la Banquise attendra bien la Finale avant d’avoir fini de fondre !
A ce propos, hier soir se déroulait à Orléans l’avant première du film «  Océans  » produit par Jacques Perrin et qui sortira le 20 Janvier 2010.
Images inoubliables de la faune marine et sous marine et qui posent aussi la question de la survie de certaines espèces en voie de disparition….Il en ressort toutefois, que l’Océan, de par ses mouvements, ses profondeurs, ses étendues et ses perpétuels courants reste moins menacé que les continents qui l’enserrent, et qui eux subissent de plein fouet les conséquences de l’action de l’Homme.
Parmi les sponsors de ce film, on remarque en bonne place : EDF et Total….Interrogé sur ce point, Jacques Perrin a été extrêmement clair : il a témoigné que le concours de nos deux GPN (Grands Pollueurs Nationaux) s’était établi de façon claire et sans arrière pensées, ajoutant même qu’il avait accepté ce soutien sans aucune arrière pensée ni amertume….
Soit…Vu du côté de Jacques Perrin et de son film, on peut accepter cette vision.
En revanche, vu du côté du public, il est légitime de se demander si EDF autant que Total en accordant leur soutien à ce film d’une façon plutôt ostentatoire par le biais du générique où ils figurent avec éclat n’auront pas voulu se dédouaner à moindres frais des soupçons dont ils sont l’objet de n’être pas des modèles en matière de Protection de l’Environnement….Qu’il s’agisse de déchets nucléaires, de raffinage de carburants ou de transport de pétrole brut au large de nos plages, on ne peut pas dire que toutes ces questions aient reçu des réponses !
On peut alors légitimement se demander pourquoi 31ans après le naufrage de l’Amoco Cadiz sur les plages bretonnes, aucune indemnité n’ait été versée par Total aux communes dont les plages ont été souillées…Aucun procès n’a abouti, aucun accord n’a été pris…Dans ces conditions il va de soi que le soutien accordé à un film sur la Protection de l’Environnement ressemble un peu à l’attitude de celui qui laisse crever de faim ses salariés et qui se persuade qu’il est généreux parce qu’il aura laissé quelques sous dans la quête du Dimanche à la Cathédrale ou à Saint Paterne !…Dans ces conditions le soutien de Total et d’EDF à ce film, ressemblent davantage aux deux Pater et trois Ave que le confesseur inflige à son pénitent avec droit de recommencer jusqu’à la prochaine fois….De la même façon, les Conférences sur L’Environnement se sont toujours soldées jusqu’à ce jour par l’attribution de «  Droits de Polluer  » pour ceux qui en avaient besoin…On peut en déduire que le jour où la Tartufferie et la Jobastrerie auront fini de présider partout où cela est possible, les Citoyens conscients et organisés pourront cesser de rester aux aguêts.
En effet, et pour la plupart d’entre nous, nous préfèrerions baisser la garde et retrouver une certaine forme de Joie de Vivre plutôt que de monter en permanence aux créneaux de la Vigilance, face à la pluie de «  Pièges à Cons  » qui s’abat sur les remparts de notre existence en perpétuel Etat de Siège !
Pour l’instant, Monsieur le Président, je garde sous les yeux les diverses feuilles d’imposition que j’ai payé en 2009 et que je compare à celles des années précédentes….Dans le même temps, je repasse en boucle cette vidéo de votre déclaration lorsque vous proclamiez : «  Tant que je serai Président de la République, il n’y aura pas d’augmentation des impôts en France  »….
Dans ces conditions, j’en déduis que Nicolas Sarkozy a dû quitter l’Elysée et je constate la vacuité de la Présidence de la République pour cause de pari stupide…Alors on revote quand ?
 
PS/ A signaler un nouveau jeu de Société pour les Fêtes :
Le jeu du «  Tant que je serai Président de la République  » et qui a déjà servi pour l’augmentation des impôts, la régularisation des sans papiers, l’Indépendance de la Martinique et de la Guadeloupe, l’incarcération des Journalistes et même l’entrée de la Turquie dans l’Union Européenne etc…
Le jeu consiste à trouver d’autres applications possibles du «  Tant que je serai Président de la République….  ». Toutes les initiatives sont acceptées y compris l’envoi des catalogues comportant les destinations propices aux séjours, exils ou retraites plus ou moins volontaires…..

A propos chatdorleans

Orléanais
Cet article a été publié dans Actualités, Humeurs et Air du Temps, politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour QUAND LES « CAVES » SE REBIFFENT…..

  1. OrangeOrange dit :

    Sarkozy ? Toujours les mêmes fondamentaux !

    Le plus extraordinaire avec ce personnage c’est qu’il arrive en permanence à relancer la polémique sur des thématiques dont il a pourtant déjà tout dit depuis longtemps. A chaque fois en exploitant tel ou tel évènement, mais toujours avec les mêmes fondamentaux, ceux qui lui ont permis de siphonner l’électorat du FN.

    Sur ce thème des ‘Valeurs’, je recommande vivement de voir, surtout d’écouter, une excellente anthologie des mots et des idées qui construisent sa prise du pouvoir et ses deux premières années à l’Elysée: http://www.youtube.com/watch?v=Fm-TdlB8QNI

    Quatre autres vidéos de la même série sont aussi sur YouTube, mots clés: Sarkozy Midterm

    Pour qui veut voir la version ‘intégrale’ de la série (les 5 volets à la suite, dans leur ordre chronologique), c’est sur MySpace : http://tinyurl.com/yguhsyv

    Un petit bijou pédagogique, si l’on a 30 minutes devant soi, deux cachets d’aspirine de secours !

    J’aime

  2. minijack dit :

    Ah la la ! En fin de compte heureusement qu’il est là, le Sarko, sinon après qui pourrait-on s’en prendre ?…

    Je suis d’autant plus à l’aise pour en parler aujourd’hui que, comme chacun sait, je n’ai pas voté pour lui.
    Je ne voulais pas voter Sarko parce que précisément je voyais en lui un manque évident d’imagination et des idées ultra-libérales qui ne pouvait qu’accentuer les débordements prévisibles du système.

    Je dois dire que je n’avais pas prévu que cette crise surviendrait un an après son élection, mais je l’attendais à plus ou moins long terme, car il était inéluctable que ce système s’effondre, tout comme s’était effondré son pendant, le système
    soviétique.
    Et ce qu’on a subi jusque là de cette crise systémique n’est rien en comparaison de ce qui nous attend encore. C’est loin d’être fini. Il va falloir rattraper toutes les conneries qui ont été faites depuis ces trente ou quarante dernières années pour rééquilibrer des échanges équitables dans un contexte économique fragilisé par la détérioration des climats… Pour faire accepter ça à tous, aux américains comme aux chinois ou aux africains comme aux brésiliens, la tâche n’est pas facile.

    Maintenant, c’est Sarko qui est en place chez nous, et c’est donc lui qui doit gérer cette crise à laquelle rien ne l’avait préparé, ni lui, ni nous.
    Je trouve qu’au moins sur le plan international il s’en tire plutôt pas trop mal jusque là.
    Il devra faire encore beaucoup plus au plan intérieur mais comme il veut tout faire lui-même, ça bouchonne à la sortie de l’Elysée…

    Il me fait penser à un capitaine de pompiers à peine nommé qui se préparait pour le bal du 14 Juillet avec son bel uniforme blink-blink, et qui se retrouve soudain en plein milieu d’un incendie au coeur de l’arsenal.
    D’abord boucher tous les courants d’air qui risqueraient de propager les flammes jusqu’aux tonneaux de poudre. Lancer la sirène et appeler les renforts. Et tant pis si pendant ce temps là l’orchestre ne peut pas jouer, on fera l’état des lieux plus tard, quand le feu principal aura été éteint. Mais pendant qu’il est occupé par celui-là, quelques malicieux s’amusent à en allumer d’autres à l’extérieur…
    Peut-être ne sortira-t-il pas indemne de tous ces incendies, mais il aura fait ce qu’il fallait faire, courageusement, même si maladroitement parce que tout seul à se rendre compte de l’importance du foyer principal.
    Et pendant ce temps là, les autres à l’extérieur continuent de danser en rond en se plaignant que la musique est ringarde…

    Je ne doute pas que les éléphants du socialisme auraient géré cette crise bien différemment… Non je déconne ! Ils auraient été tout aussi désarmés et encore plus dans la merde parce que eux auraient perdu encore plus de temps en discussions stériles et auraient bouffé en création de milliers d’emplois improductifs, dans la fonction publique, le peu de dynamisme qu’a encore la Société française.
    Ils auraient dû improviser tout autant pour faire face à la crise, mais avec beaucoup moins de courage politique et beaucoup plus de débats soi-disant démocratiques (on a vu à quel point au Congrès de Reims !), et se retrouveraient donc en pleine contradiction avec leur sacro-sainte idéologie : contraints et forcés de s’adapter à la mondialisation (qui n’est pas l’oeuvre de Sarko même si c’était dans ses idées), ou mettre à la cape en sortant de l’Europe et en fermant les frontières façon FN.

    En fin de compte, c’est une chance d’avoir en ce moment à la tête du pays un type bourré d’énergie.

    Je n’aime pas l’Europe que nous a pondu Sarko avec le traité de Lisbonne, mais elle a l’avantage d’exister au lieu de rien et les efforts qu’il déploie, même si avec souvent trop d’agitation, semblent porter leurs fruits au niveau international. Attendons donc un peu avant de nous en plaindre.

    J’aime

  3. chatdorleans dit :

    @Minijack
    Votre commentaire a au moins pour mérite de nous révéler que vous ne doutez plus que votre candidate Ségolène Royal eût été absolument incapable de faire face à la situation actuelle….Je vous en donne acte…
    Pour le reste, l’énergie dont témoigne Nicolas Sarkozy est en effet étonnante pour ne pas dire inquiétante si l’on admet que s’il passe tant de temps à agir, il ne lui en reste plus beaucoup pour réfléchir …..
    Alors admettons que s’il arrive que le mieux soit parfois l’ennemi du bien, il arrive aussi que le mauvais ne soit pas forcément l’ennemi du pire!

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s