ORLEANS: UN « MICRO CLIMAT » DANS LA POLICE MUNICIPALE ?

Alors même que  plus de vingt villes parmi lesquelles des Métropoles Régionales comme Lyon et Marseille ont connu aujourd’hui des défilés de leur Police Municipale pour demander une meilleure reconnaissance de leur rôle dans la Cité mais aussi une amélioration de leurs salaires, il semble bien qu’Orléans se soit tenu, à moins qu’il n’ait été tenu à l’écart de ce mouvement ….

On retrouve l’origine de ce conflit dans la tendance désormais générale de l ‘Etat à se décharger de ses tâches, de ses responsabilités et de ses missions essentielles ( ici il ne s’agit de rien de moins que du maintien de l’ordre ) sur le dos des Collectivités Locales autant dire: les Communes pour le cas qui nous intéresse.

Dans ces conditions, le Gouvernement a beau jeu de proclamer qu’il n’augmentera pas les impôts: il laissera en fin de compte ce soin aux autres Mairies, Conseils Généraux ou Régionnaux, après s’être défossé de ses responsabilités….Dans tous les cas, contribuables et chers concitoyens c’est nous tous qui payons !

Drôle tout de même de constater à quel point la République de Nicolas Sarkozy se comporte à l’égard de tout ce qui est en dehors des Hauts de Seine comme un Père volage qui aurait quitté le Foyer en emmenant le mobilier et en refusant de verser une Pension Alimentaire à tous les autres départements !

De ce fait, les Milices Policipales ou plutôt les Polices Municipales ( veuillez bien excuser ce lapsus) sont apparues dans le dernier quart du siècle écoulé, jusqu’à avoir fini par prendre un rôle primordial dans toutes les villes et bourgades où elles ont été crées !

Au début, et dans certaines petites communes elles ont contribué à ranger dans l’armoire aux souvenirs  des images du passé, telles que celles du garde champêtre, voire même du cantonnier …. Dans les villes, elles ont commencé par les questions liées à la circulation et au stationnement , jusqu’à trouver une sorte de modus vivendi avec la Police Nationale grâce au concept de Tranquillité que l’on accolait à celui de Sécurité comme pour délimiter le domaine des uns par rapport aux autres….

Il n’empêche que ceux de « la Nationale » n’ont jamais cessé de considérer ceux de la « Municipale » comme d’aimables amateurs et de les regatder avec une commisération qui frisait parfois le mépris…..

Et tout cela bien sûr sur fond de grilles de salaires qui présentaient de réelles disparités au détriment des « Municipaux » ….

Voilà donc bien ce qui posait problème aujourd’hui dans les Polices Municipales de toutes les Villes de France…..Sauf encore une fois à Orléans,où l’on n’aura pas vu   un seul calot rebelle, un seul blouson revendicatif !

Sans doute, Florent Montillot doit il être le « chef charismatique » susceptible de tuer dans l’oeuf toute vélléité, toute revendication, il faut bien reconnaître en tous cas  qu’il n’y a pas une tête qui depasse dans les rangs et que pour nous, Orléanais, il n’y a pas beaucoup de différences à observer  dans la qualité des contacts entre les Policiers Municipaux ou les Nationaux !

Pour rester objectif,  admettons qu’il n’y a aucune généralité à exprimer : j’en ai même parfois rencontré qui étaient intelligents et  sensibles , mais comme le faisait dire Michel Audiard à Gabin dans  » Le Président »…… » De la même façon, on peut toujours dire qu’il y a  des poissons qui volent, il n’empêche que ça ne constitue pas la majorité du genre ! »

C’est ainsi qu’au fil des ans, la Police Municipale semble avoir pris le pas sur la Police Nationale à Orleans….Monsieur Montillot en moins de 10 ans aura doublé les effectifs de la Municipale tandis que le Préfet aura vu ses propres troupes stagner et sans doute diminuer quelque peu…..

Faut il voir dans ce fait la détérioration progressive de la qualité des rapports entre la Mairie et la Préfecture , et ceci quelque soit la personnalité des Préfets, en tous cas qu’il s’agisse de l’heure de fermeture des bars, de l’organisation des patrouilles , de l’application de certains arrêtés Municipaux, il semble bien que rien ne soit plus très simple!

L’absence de manifestation de la Police Municipale à Orléans aujourd’hui peut signifier que Monsieur Montillot se soit montré plutôt généreux lors de l’établissement de la grille des salaires, auquel cas, bien entendu toute réaction eût été injustifiée…..On peut aussi supposer qu’il faille, lorsque l’on rentre dans la Police Municipale rédiger une lettre démission signée et en blanc, ce qui bien évidemment peut limiter quelque peu les mouvements sociaux…..Et notez bien que je n’accuse pas…..Je cherche !…..

En tous cas, ce mouvement des Polices Municipales aura eu pour effet de mettre en lumière certains chiffres et en particulier le prix des Polices Municipales par habitant……Celui ci s’établit dans une fourchette large que l’on peut inscrire entre 15€ et 20€ par an…..Que chaque « Rat des Villes » puisse penser qu’il dispose en quelque sorte d’un « Flic Perso » (ou à peu près) pour 20€ par an….C’est presque donné!

Qu’en est il à Orléans? …..Combien nous côute par habitant et par an, en salaires, en matériel et en carburant la Police Municipale?

Nous connaissons le goût de Monsieur Montillot pour les chiffres….Nous savons comment son éloquence frénétique participe à nous les rendre vivants , palpables et convaincants….

Il en fût ainsi lors du Conseil Municipal du 29 Janvier 2010 où il nous aura fait part de la chute vertigineuse de la délinquance à Orléans: Quel talent…Quelle fougue…. Alors et puisque tout cela nous ramenait à la Politique Spectacle, restons y mais changeons de chaîne et d’émission , et après que l’on nous ait régalé avec les exploits des « Experts » », demandons nous seulement  » Combien ça coûte? »

A propos chatdorleans

Orléanais
Cet article a été publié dans Actualités, Humeurs et Air du Temps, Municipales, politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour ORLEANS: UN « MICRO CLIMAT » DANS LA POLICE MUNICIPALE ?

  1. Quand j’étais jeune, beau et fringant, je chantais, avec des amis en même uniforme, quelque chose comme « les Montillots sont lourds dans l’sac, les Montillots sont lourds… »
    Le problème, globalement, est celui du désengagement de l’Etat (retrait, abandon des fonctions, disparition…), à commencer par ses fonctions régaliennes, elles aussi atteintes par une crise d’amaigrissement sans précédent : comment assurer la tranquillité des citoyens quand on ferme commissariats et gendarmeries, on supprime les tribunaux de proximité…
    L’Etat volontairement défaillant, les collectivités territoriales sont bien obligées de faire à sa place ! C’est la face cachée du transfert de compétences : je vous donne les compétences, trouvez les financements !
    C’est ainsi la porte ouverte (de plus en plus, fi les courants d’air) au clientélisme, aux groupes de pression, d’autant plus influents qu’ils sont proches des décideurs locaux. D’où des choix qui dépendent de l’orientation politique des décideurs, leurs conseillers, leurs amis, leurs donateurs…
    Décideurs qui, en bas (mairie, conseil général, conseil régional), oublient très vite qu’ils sont aussi décideurs en haut (députés, sénateurs, assistants parlementaires, conseillers, secrétaires d’Etat, ministres…) !!!
    Heureusement, la vache à lait est toujours la même, la ménagère de plus ou moins 50 ans, son mari, ses enfants, ses parents… les contribuables, quoi !
    Ne soyons ni mesquins, ni subjectifs : le sieur Montillot fait bien tout ce qu’il peut faire avec tous les moyens qu’on lui accorde : reconnaissons lui ce talent et interrogeons ceux qui lui permettent d’agir ainsi, à commencer par les électeurs orléan-niais !!!
    Eh oui, pan sur le nez, les muets, les indécis, les sans-voix, les sans-voie… !
    Et je n’ai même pas parlé des élections régionales, ni des auto-entrepreneurs dans la sécurité (merci, M. Novelli !), par respect pour le tenancier de ce blog !

    J’aime

  2. Rien d'anormal!!! dit :

    Bonjour, pour information l’appel des syndicats donné des points de manifestations sur certaines villes. Si des policiers municipaux de la ville d’Orléans voulaient manifester le point de RDV était à Tours. Ensuite pour les salaires je ne vois pas comment Mr Montillot pourrait être plus généreux que la normale puisque les salaires sont établis par rapport à des grilles indiciaires de la fonction publique territoriale en fonction de leur ancienneté de leur grade…
    Voila, en espérant que cela réponde à vos interrogations.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s