MONSIEUR LONGUET: POUR NE PAS DERAPER, METTEZ DES CHAÎNES….OU TIREZ LA SUR VOUS MÊME !

Il est bien vrai que l’hiver est rude ….que les routes sont gelées et que du même coup les voitures dérapent…..Les langues de nos Hommes politiques aussi!

Nous sommes là en plein dans les dégâts collateraux consécutifs au Débat sur l’Identité Nationale….beaucoup avaient prévenu du risque, il n’en a pas été tenu compte, aujourd’hui nous sommes en plein dedans…..Il faut assumer!

Le dernier en date est Gérard Longuet qui déclare que pour diriger la HALDE, l’institution chjargée de contrôler les discriminations dans tous les domaines il faut choisir quelqu’un qui soit « Issu du Corps Français Traditionnel »…..Voilà en tous cas une nouvelle discrimination et dont nous ignorions jusqu’à l’existence à ce jour!….

Ainsi donc, faisant suite à Brice Hortefeux et sa disrimination quantitative : « Tant qu’il n’y en a pas trop, ça peut aller! » , après les sorties répétées  de Georges Frêche et ceci même si l’on admet que le pastis régional ait pu avoir à y jouer un rôle….Tout cela venant à la suite d’autres saillies diverses et de tous bords, il faut bien reconnaître que la  xénophobie sous toutes ses formes semble monter en puissance au Pays des Droits de l’Homme.

Ainsi donc il aura suffi que Monsieur Gérard Longuet soit définitivement blanchi depuis le 8 Mars 2010 de toutes les casseroles et affaires qu’il traînait accrochées à ses basques depuis plus de 10 ans, pour que trois jours plus tard, il s’abandonne à nouveau aux démons de son enfance: lorsqu’en compagnie de Messieurs Novelli, Madelin et Devedjian il s’en allait casser du « Gauchiste » dans le Mouvement Occident jusqu’au moment où il participa à la fondation du Front National en 1973, puisqu’il fit partie de ceux là mêmes qui portèrent le parti de Jean Marie Le Pen sur les fonds baptismaux……Ainsi donc, sitôt sorti des griffes de la Justice….Monsieur Longuet replonge dans une certaine forme de délinquance idéologique…..Comme quoi la réinsertion est effectivement une période difficile pour tous ceux là qui de près ou de loin auront connu la proximité des Juges!

Reste à savoir comment l’on peut définir un  citoyen « Issu du Corps Français Traditionnel »…..Suivant Monsieur Longuet un Vieux Protestant, comme l’était Monsieur Schweitzer, l’ancien tenant du titre à la HALDE faisait parfaitement l’affaire….Un Respectable Catholique devrait sans doute aussi trouver grâce à ses yeux, en tous cas certainement pas Monsieur Malek Boutih…..On se demande bien pourquoi ?….Rassurez moi Monsieur Longuet: ce n’est tout de même pas parce qu’il ne mange pas de cochon?…..

Du même coup l’UMP marque son embarras (On le serait à moins), et c’est donc Frédéric Lefebvre ( Prononcer « Lefeboeufvreu » pour faire davantage Français Traditionnel) qui vient en sa qualité de porte parole nous faire un numéro qui risque bien de rester dans les annales ……

« J’ai pas bien compris ce qu’il a voulu dire et je ne pense pas qu’il ait dit ce qu’il avait l’intention de dire en tous cas je vous le dirai si je savais bien ce qu’il a dit ! »‘……Même ce pauvre Darry Cowl n’aurait pas osé!

Parce que ce nouveau dérapage intervient le jour même où sort le film sur la rafle du Vel d’Hiv, parce que celui qui vous écrit ici même finit par se demander soudain s’il est véritablement « issu duCorps Traditionnel Français »……Après tant de dérapages de toutes sortes, après l’affaire récente de Nadje Lhimer….Après…Après tout ce qui risque encore d’arriver cette inquiétude grandit encore….

Permettez moi de vous rappeller cet èpisode de 1944 et où Pierre Dac fût attaqué par Philippe Henriot qui évoquait ses origines juives et l’accusait précisément de ne pas être « Issu du Corps Traditionnel Français »….Version Longuet Mars 2010 ….

La similitude de la situation avec celle qui se pose aujourd’hui est saisissante, au moins autant qu’elle demeure inquiétante…..

10 mai 1944: au micro de Radio-Paris, Philippe Henriot, éditorialiste au service de la propagande, donc des Allemands, attaque Pierre Dac en évoquant ses origines juives et en rappelant qu’il s’appelle en réalité André Isaac et qu’il est le fils de Salomon et de Berthe Kahn
« … Dac s’attendrissant sur la France, c’est d’une si énorme cocasserie qu’on voit bien qu’il ne l’a pas fait exprès. Qu’est-ce qu’Isaac, fils de Salomon, peut bien connaître de la France, à part la scène de l’ABC où il s’employait à abêtir un auditoire qui se pâmait à l’écouter ? La France, qu’est-ce que ça peut bien signifier pour lui ?… »
Le lendemain, oubliant le profond sentiment d’écoeurement qui l’habite, Pierre Dac lui répond au micro…

BAGATELLE SUR UN TOMBEAU

« M. Henriot s’obstine; M. Henriot est buté. M. Henriot ne veut pas parler des Allemands. Je l’en ai pourtant prié de toutes les façons : par la chanson, par le texte, rien à faire. Je ne me suis attiré qu’une réponse pas du tout aimable – ce qui est bien étonnant – et qui, par surcroît, ne satisfait en rien notre curiosité. Pas question des Allemands.
C’est entendu, monsieur Henriot, en vertu de votre théorie raciale et national-socialiste, je ne suis pas français. A défaut de croix gammée et de francisque, j’ai corrompu l’esprit de la France avec L’Os à moelle. Je me suis, par la suite, vendu aux Anglais, aux Américains et aux Soviets. Et pendant que j’y étais, et par-dessus le marché, je me suis également vendu aux Chinois. C’est absolument d’accord. Il n’empêche que tout ça ne résout pas la question: la question des Allemands. Nous savons que vous êtes surchargé de travail et que vous ne pouvez pas vous occuper de tout. Mais, tout de même, je suis persuadé que les Français seraient intéressés au plus haut point, si, à vos moments perdus, vous preniez la peine de traiter les problèmes suivants dont nous vous donnons la nomenclature, histoire de faciliter votre tâche et de vous rafraîchir la mémoire :

  1. Le problème de la déportation;
  2. Le problème des prisonniers;
  3. Le traitement des prisonniers et des déportés;
  4. Le statut actuel de l’Alsace-Lorraine et l’incorporation des Alsaciens-Lorrains dans l’armée allemande;
  5. Les réquisitions allemandes et la participation des autorités d’occupation dans l’organisation du marché noir;
  6. Le fonctionnement de la Gestapo en territoire français et en particulier les méthodes d’interrogatoire
  7. Les déclarations du Führer dans Mein Kampf concernant l’anéantissement de la France.

Peut-être me répondrez-vous, monsieur Henriot, que je m’occupe de ce qui ne me regarde pas, et ce disant vous serez logique avec vous-même, puisque dans le laïus que vous m’avez consacré, vous vous écriez notamment : « Mais où nous atteignons les cimes du comique, c’est quand notre Dac prend la défense de la France! La France, qu’est-ce que cela peut bien signifier pour lui ? »
Eh bien ! Monsieur Henriot, sans vouloir engager de vaine polémique, je vais vous le dire ce que cela signifie, pour moi, la France.

Laissez-moi vous rappeler, en passant, que mes parents, mes grands-parents, mes arrière-grands-parents et d’autres avant eux sont originaires du pays d’Alsace, dont vous avez peut-être, par hasard, entendu parler ; et en particulier de la charmante petite ville de NIEDERBRONN, près de Saverne, dans le Bas-Rhin. C’est un beau pays, l’Alsace, monsieur Henriot, où depuis toujours on sait ce que cela signifie, la France, et aussi ce que cela signifie, l’Allemagne. Des campagnes napoléoniennes en passant par celles de Crimée, d’Algérie, de 1870-1871, de 14-18 jusqu’à ce jour, on a dans ma famille, monsieur Henriot, lourdement payé l’impôt de la souffrance, des larmes et du sang.

Voilà, monsieur Henriot, ce que cela signifie pour moi, la France. Alors, vous, pourquoi ne pas nous dire ce que cela signifie, pour vous, l’Allemagne ?

Un dernier détail: puisque vous avez si complaisamment cité les prénoms de mon père et de ma mère, laissez-moi vous signaler que vous en avez oublié un celui de mon frère. Je vais vous dire où vous pourrez le trouver ; si, d’aventure, vos pas vous conduisent du côté du cimetière Montparnasse, entrez par la porte de la rue Froidevaux ; tournez à gauche dans l’allée et, à la 6e rangée, arrêtez-vous devant la 8e ou la 10e tombe. C’est là que reposent les restes de ce qui fut un beau, brave et joyeux garçon, fauché par les obus allemands, le 8 octobre 1915, aux attaques de Champagne. C’était mon frère. Sur la simple pierre, sous ses nom, prénoms et le numéro de son régiment, on lit cette simple inscription: « Mort pour la France, à l’âge de 28 ans ». Voilà, monsieur Henriot, ce que cela signifie pour moi, la France.        
Sur votre tombe, si toutefois vous en avez une, il y aura aussi une inscription: elle sera ainsi libellée :

PHILIPPE HENRIOT
Mort pour Hitler,
Fusillé par les Français…

Bonne nuit, monsieur Henriot. Et dormez bien.

Quelques jours plus tard , Philippe Henriot était assassiné par la Résistance!

J’espère qu’il est encore temps d’éviter ce genre de situation…..Monsieur le Président débarrassez nous de quelques irresponsables qui vous entourent et ça pouvoir s’améliorer avant que ça empire…….Comme aurait pu vous le dire mon cousin Pierre Dac…..

 

Dans tous les cas, Monsieur Longuet quand on voit les exemples que vous nous citez de Français « Issus de la Tradition Nationale »….On est en droit de penser qu’heureusement qu’il y en a d’autres…..Ne serait ce que pour que la Vie soit moins triste……

A propos chatdorleans

Orléanais
Cet article a été publié dans Actualités, Humeurs et Air du Temps, politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour MONSIEUR LONGUET: POUR NE PAS DERAPER, METTEZ DES CHAÎNES….OU TIREZ LA SUR VOUS MÊME !

  1. Yves Pasco dit :

    Merci à toi, mémoire vivante encore curieuse et insolente, de nous rappeler ces pages d’histoire, de notre histoire !
    Mais à bien regarder la photo de mon idole Pierre-Isaac, j’en viens à y trouver quelques traits communs, comme un air de famille, avec un chat de gouttière que je suis fier de connaître…

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s