RUMEURS SANS FONDEMENT(S) !……

Pas si sûr, losque l’on analyse de quoi se nourissent ces parasites qui viennent régulièrement polluer tant nos Institutions que ceux qui les président…..

Celles qui défraient la chronique pour l’instant paraissent marquer encore un cran supplémentaire dans le farfelu autant que l’abominable….

Au risque de surprendre encore davantage, je dois vous confesser que bien avant qu’elles circulent sur Internet jusqu’à finir par « suppurer » dans la presse, elles étaient parvenues à mes oreilles sous une forme encore plus « hard » mettant en cause d’autres personnes, relatant d’autres faits, et que dès cet instant, tout cela m’est apparu ressortir davantage du complot plutôt grossier et même de la caricature……

Il va de soi, qu’à aucun moment l’idée de reprendre ces éléments nauséabonds sur mon blog ne m’a traversé l’esprit, au risque de déplaire à certains qui paraissent trouver plutot « confortable » de rejeter toute la responsabilité de ce genre de débordement sur les blogueurs!…Que deviendraient certains paparazzis ou échotiers à la petite semaine si nous n’étions pas là pour prendre sur notre dos leurs propres turpitudes!…….

Reconnaissons tout de même qu’il arrive à nos dirigeants, présidents ou autres de tout faire de leur côté pour tenter le diable et même provoquer parfois les tempêtes qui finissent par les éclabousser…..

Ce n’est pas une nouveauté que d’ évoquer à quel point certains n’ont pas hésité à recourir à la « Presse People » pour faire valoir leur image à l’occasion d’une élection ou pour soigner leur popularité…..Que certains excès s’ensuivent, cela apparaît inévitable !

Certains comportements aussi peuvent aller dans ce sens!….Que penser de Nicolas Sarkozy s’adressant aux étudiants de Columbia, il y a quelques jours et leur déclarant  » Tout est toujours allé pour mieux entre la France et l’Italie….n’est ce pas Carla? »….Et avec une oeillade suggestive à l’appui….A ce niveau dans l’évocation de la qualité des coïts présidentiels, il va de soi que l’on n’est déjà plus dans le discours politique, on n’est pas non plus dans le trait d’esprit ou la réplique de théâtre….On n’est pas encore, certes dans la plaisanterie de corps de garde ou de conscrit…..Non!……Mais on est quand même de plain pied dans la « Beauferie un peu grasse » et après avoir allègrement franchi la ligne jaune du bon goût……

Qu’après cela, naissent des rumeurs, des soupçons émanant du même registre « Erotico-VIP »…..Qui peut vraiment s’en étonner?…….Ca , c’est comme le ski hors piste….Quand on a commencé à prendre des risques on se doit d’ accepter les coulées et même les avalanches……

Depuis les démentis, les commentaires émanant tant des intéressés n’en finissent pas de se contredire et de brouiller davantage les cartes dans une affaire qui ne méritait pas plus qu’un coup de pied pour la rejeter dans le fossé d’où elle n’aurait jamais dû sortir….

Plus surprenant encore l’ éditorial d’avant hier de Jacques Camus dans la République du Centre, et qui sans nuances rejete la responsabilité de la propagation de telles rumeurs sur les seuls blogueurs, toujours à la poursuite du « buzz »!

On ne peut pas douter que ce genre d’individus existe…..autant chez les blogueurs que chez certains journalistes du reste…..

Que l’on ne compte pas sur moi pour faire par ailleurs l’amalgame entre les blogueurs et les journalistes: les blogueurs s’expriment à titre personnel, les journalistes informent et commentent suivant les règles déontologiques de leur profession et dans le cadre de leur ligne directoriale…..

Pour ma part, je ne me sentirais en aucun cas compétent ni qualifié pour faire de l’investigation dont la finalité seraient de jeter en pâture au public des informations non vérifiées et dont la finalité serait de nuire à l’Honneur ou à jeter le discrédit sur telle ou telle personne…..

En revanche, je revendique le droit de commenter et d’analyser les faits d’actualité soit pour les éclairer différemment qu’au travers d’une version officielle que l’on chercherait à nous imposer,soit tout simplement dans le simple but de distraire les lecteurs…..Ca, c’est cadeau, si j’ose m’exprimer ainsi…..

Que Monsieur Camus ait jugé bon de vider ses fonds de tiroirs ou ses poubelles dans celles des blogueurs en assimilant la blogosphère à la « blâmosphère »,  en dehors du fait que le calembour lui même ne vaut pas un coup de vinaigre d’Orléans, on comprend mieux les raisons pour lesquelles il semblerait que de grands changements se préparent à la tête de la République du Centre …..Dans le cas où Monsieur Camus serait amené à rendre les clés, nous ne doutons pas qu’il puisse utiliser ses moments de loisir à tenir son propre Blog …..En tous cas et d’avance nous lui souhaitons bon vent et …… Bienvenue au Club!…..

A propos chatdorleans

Orléanais
Cet article a été publié dans Actualités, blogs, Humeurs et Air du Temps, Vie locale. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour RUMEURS SANS FONDEMENT(S) !……

  1. Catherine dit :

    Le Chat, vous êtes trop tendre ! J’aimerais vraiment, mais alors là vraiment, que tous ceux qui passent par ici aillent lire l’intégralité du billet formidable que Serge Halimi a écrit il y a quelque temps dans le Monde Diplomatique, concernant le journalisme d’investigation et les pisseux qui crient au loup tout en hurlant avec eux. C’est décapant !! Il y parle aussi d’Internet et il en parle bien.
    C’est à cette adresse : http://www.monde-diplomatique.fr/2009/10/HALIMI/18192

    Pour vous donner un peu l’eau à la bouche, en voici de brefs extraits :
    ———–
    En France, l’information critique trônait-elle vraiment au premier plan quand, milliards en main, les groupes Lagardère et Bouygues se disputaient le contrôle de TF1 ? Ou quand, rivalisant de vulgarité, les chaînes privées se multipliaient comme les pains du Nouveau Testament, offrant des salaires de maharajas à une poignée de journalistes qui avaient déjà démontré l’efficacité de leur dressage ? […] Les enquêtes et reportages diligentés par la presse, de plus en plus rares, permettent surtout de préserver la fiction d’un journalisme d’investigation pendant que prolifèrent dans d’autres pages faits divers, portraits, rubriques de consommation, de météorologie, de sport, copinages littéraires. Sans oublier le simple copier-coller de dépêches d’agences par des salariés en voie de déqualification rapide.

    Internet n’a pas décimé le journalisme, il agonisait déjà.
    Tout le mal actuel, entend-on souvent, viendrait de ce pelé, de ce galeux d’Internet. Mais la Toile n’a pas décimé le journalisme ; il chancelait depuis longtemps sous le poids des restructurations, du marketing rédactionnel, du mépris des catégories populaires, de l’emprise des milliardaires et des publicitaires. Ce n’est pas Internet qui servit de caisse de résonance aux bobards des armées « alliées » pendant la guerre du Golfe (1991) ou à ceux de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN) pendant le conflit du Kosovo (1999). […]
    Dans les reproches adressés à Internet, on décèle souvent autre chose qu’une inquiétude légitime devant les modes d’acquisition du savoir et de transmission de l’information : l’effroi que le magistère de quelques barons du commentaire touche à son terme. Disposant d’un privilège féodal, ceux-ci s’étaient taillé des domaines, ménagé des sinécures ; ils pouvaient « faire » ou « défaire » ministères et réputations. Un concert d’éloges unanimes accueillait avec la même fièvre chacun de leurs ouvrages bâclés et de leurs tribunes ronflantes. Quelques journaux irrévérencieux faisaient çà et là figure de citadelles assiégées. Mais un jour, des sans-culottes ont débarqué avec leurs claviers…

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s