CACHEZ DONC CES DETRESSES QU’ORLEANS NE SAURAIT VOIR !

Ce titre inspiré d’un célèbre réplique extraite du Tartuffe de Molière correspond à merveille à l’anecdote sordide et révélatrice qui s’est déroulée hier après midi aux alentours du croisement de la Rue Louis Roguet avec la Rue de Bourgogne et à deux pas de la Place Les Halles Châtelet.

C’est à cet endroit donc qu’un jeune garçon d’une vingtaine d’années tentait de mendier quelques pièces……Oh non, n’attendez point que je tombe ici dans le pathos ou le misérabilisme propres à me valoir à propos de cet article quelques réactions que l’on pourrait certes m’accuser d’avoir racolé un peu trop facilement…..Non , je me garde bien de hurler avec les loups à tous propos, mais attendez la suite qui se suffit à elle même pour témoigner de la propension des forces de l’ordre municipales à « lisser » les problèmes plus qu’à les traiter et à sauver les apparences plutôt que de protéger certains citoyens affaiblis: la détresse des uns ne pouvant que nuire au bien être béat de tous les autres!

Nous savons bien que la mendicité est interdite sur la voie publique, ce qui n’empêche du reste pas certains mendiants quasiment « professionnels » d’exercer leur activité dans nos rues depuis plusieurs années déjà…..Ceux là pour des raisons que j’ignore sont devenus des familiers de nos promenades en ville et nous les rencontrons de manière habituelle et aux mêmes endroits à moins que nous ne les croisions au comptoir du PMU le plus proche une fois leur journée terminée !…..

Ce n’était manifestement pas le cas de ce jeune garçon d’une vingtaine d’années et qui fut d’emblée apostrophé par deux agents de la Police Municipale qui s’empressèrent de lui dresser une contravention de 11€ pour stationnement sur la voie publique, la même que celle qui aurait pu être dressée à n’importe quel automobiliste pour un stationnement non payé ou même dépassé!…….

L’ami qui était sur les lieux et qui avait assisté à la scène se permit d’intervenir auprès des policiers d’une manière tout à fait aimable et civile……Sans grand résultat toutefois, les deux agents de la Municipale ayant préféré dans l’intervalle battre en retraite, un peu confus tout de même…..Un accès de repentir, une nuance de regret, un soupçon de bonne conscience….Nous ne le saurons jamais, mais cet escamotage un peu honteux de la force publique permit à mon ami, témoin de la scène de s’adresser en toute sérénité au « délinquant ».

En fait, il s’agissait d’un jeune garçon qui disait avoir été mis à la porte de chez lui par sa famille et qui de toute façon semblait être dans une réelle détresse. Cet ami lui offrit de s’acquitter du montant de cette amende et lui demanda donc de lui confier l’avis de contravention rédigé par les policiers…..

Voilà pourquoi, je me trouve en mesure de certifier la véracité de cette histoire puisque le soir même et en compagnie de plusieurs copains, j’ai eu l’occasion d’avoir en main l’avis de contravention en question, et qui comportait quelques détails plutôt savoureux, à moins qu’ils soient carrément tragiques !……A la place du numéro d’immatriculation, figurait la mention « piéton »!…..On aura donc demandé à ce pauvre garçon son identité, sans pouvoir y ajouter son adresse (et pour cause)…..Et l’on aura même ajouté pour faire « bon poids » la mention « Consommation d’ Alcool » sous le simple prétexte qu’il transportait une canette de bière dans son sac…..Et pourquoi pas!…. Pendant que nous y sommes…..Il n’y a pas besoin d’alcootest dès lors que l’agent est assermenté, et puis ça fait toujours ça en plus pour charger la besace du prévenu devant le Tribunal !…..Tant qu’on y est!

Nous étions donc ce soir là quelques amis à nous faire passer de mains en mains cet avis de contravention un peu atypique convenons en…….Balançant entre l’écoeurement qui montait en nous et le ridicule de cette sanction tout à fait caricaturale……Symboliquement, nous avons tous participé au règlement de l’amende…..A ce point d’ignominie et d’ insignifiance, c’était peut être la dernière solution qui restait pour donner à cet affaire une ombre de lumière susceptible de la faire émerger de la médiocrité  dans laquelle  l’avait plongé les agissements maladroits de la Police Municipale d’Orléans…….

A méditer tout de même le comportement des autorités de cette ville qui prétend par ailleurs à « rayonner » au nom de son Histoire, qui semble aussi vouloir croire en son Avenir et qui face à un jeune homme en détresse dans ses rues ne trouve aucune autre réponse à lui apporter que de lui infliger une contravention à 11€ …….

A propos chatdorleans

Orléanais
Cet article a été publié dans Actualités, blogs, Humeurs et Air du Temps, Municipales. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour CACHEZ DONC CES DETRESSES QU’ORLEANS NE SAURAIT VOIR !

  1. Circé dit :

    Jean-Paul :
    En écoutant l’enregistrement ce matin du grand bucher d’hier, j’ai pris connaissance de cette info. Je te crois parfaitement, et sais que tu dis vrai. Sais-tu Jean-Paul que l’Agglo a eu l’audace d’envoyer aux deux jeunes qui avaient été expulsés de dessous le pont de l’Europe en décembre 2008 la facture des frais occasionnés par la dite expulsion ?

    Nous n’avons pas fini dans l’écœurement je crois.
    A mauvais maître, mauvais bergers…

    J'aime

  2. Ping : CACHEZ DONC CES DETRESSES QU?ORLEANS NE SAURAIT VOIR ! « Blog Orléans

  3. FA dit :

    Chat,
    Votre texte m’a remis en mémoire notre article traitant de l’accueil des SDF dans notre bonne ville de Beaugency.
    Il faut lire le « règlement intérieur » (à télécharger) pour apprécier toute l’ironie méprisante sous l’habit de la commisération et de l’accueil. Tout change, rien ne change.
    Content de revoir votre plume.
    http://www.beaugency.info/index.php?option=com_content&task=view&id=186&Itemid=53

    J'aime

  4. Fansolo dit :

    Qu’on se le dise : un mendiant à Orléans, ça ne doit et ne peut être que cette douceur parfois écoeurante à mi chemin entre le bonbon et la pâtisserie, en nougatine ou chocolat, parsemée de raisins sec, fruits confits amandes… Pardon : c’est amende qu’il faut donc écrire. Amère sans aucun doute…
    Indigeste ? Oui, clairement !

    J'aime

  5. jelaipa dit :

    @FA: ce réglement intérieur est soft par rapport à beaucoup de ce ceux que j’ai eu entre les mains: ils ont une chambre à eux, dont ils ont la clé. Et grand luxe: ils peuvent entrer et sortir quand ils veulent! Croyez moi! cest un luxe car ordinairement ils sont infantilisés avec des horaires d’allure carcérales…
    Par contre on ne parle pas de suivi et d’aide pour trouver des solutions pérennes: 3 jours et après?

    J'aime

  6. FA dit :

    @jelaipa
    Bon il y a pire, c’est évident et alors ?

    J'aime

  7. jelaipa dit :

    Et alors? c’est qu’il y a encore du boulot.
    Mais comme on a toujours tendance à juger par rapport à ce que l’on connait, je serais déjà heureuse que tous les abris et autres pour sans domiciles arrivent déjà à ce premier palier!
    Et je ne parle pas des privés et des marchands de sommeil: mais des structures officielles agréées par l’Etat et financés et/ou co-financés par celui-ci.
    Et je crains que cela aille en empirant puisque l’Etat juge maintenant inutiles ses travailleurs sociaux: or c’est en tant que travailleur sociale de l’Etat que j’ai fait évoluer, en me bagarrant des réglements intérieurs iniques où pas plus les administratifs-décideurs que les gestionnaires n’étaient choqués de certains abus (comme obligation de sortir de 8h du matin à 16h en plein hiver car « il faut bien que les gens fassent des démarches pour s’insérer « par ex…).
    Alors je ne dis pas que celui là soit parfait (ne serait-ce que parce qu’on n’y voit aucun accompagnement pour aider la personne à se sortir de la situation où elle est) mais tant qu’à critiquer faisons le en suggérant les améliorations possibles et non en décourageant les bonnes volontés maladroites.

    J'aime

  8. FA dit :

    « faisons le en suggérant les améliorations possibles  »
    Excellente suggestion.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s