RETRAITES: LES LIMITES DE LA REFORME

Tout ce que le Gouvernement nous propose sous le pompeux titre de « Reforme du Régime des Retraites » n’est finalement qu’un cadre légal mais essentiellement théorique et qui ne tient absolument pas compte de tout ce qui va se jouer à l’intérieur des Entreprises, des PME et même sans doute dans les Administrations….

C’e’st qu’en effet, on peut toujours reculer l’âge légal ou augmenter le nombre de trimestres nécessaires à l’obtention d’une Retraite à taux plein , ce n’est pas pour autant que l’on mettra un terme à la coutume qui consiste depuis le début des années 90 à licencier les ouvriers et les collaborateurs de plus de 55 ans sous prétexte qu’ils sont trop âgés, trop coûteux et plus suffisamment productifs……En déplaçant le poteau d’arrivée de deux ans, on ne fait sans doute que de rallonger cette dernière « ligne droite » qui naguère ressemblait à une voie triomphale avec pot de départ à la clé, et qui depuis deux décennies s’apparente davantage à un parcours du combattant quand il ne se transforme pas en un douloureux chemin de croix…..

Que les jeunes se rassurent à ce propos….le moment venu, ils trouveront toujours un jeune senior que son patron sera prêt à dégager pour leur donner sa place, à condition bien entendu qu’il accepte un salaire de 30% inférieur, ce qui en plus de la suppression des primes d’ancienneté, et autres avantages correspondra pour son résultat d’exploitation à un véritable « jackpot »……

Quand on constate par ailleurs que depuis plusieurs années déjà, Pôle Emploi (ex ANPE/ Assédic) dispensent les chômeurs de recherche d’emploi à partir de 57 ans et se contentent de les accompagner jusqu’à leur retraite en leur maintenant leurs indemnités chômage, on est tenté de minimiser les conséquences des réformes en cours…..

Finalement cette Réforme des Retraites ne fait rien d’autre que de déplacer la barrière de l’âge qui sépare l’âge du Chômage de celui de la Retraite !…..L’âge du licenciement n’étant modifié en rien par ces nouvelles dispositions : Ce que la Caisse de Retraite ne paiera pas pendant deux ans de plus , c’est Pôle Emploi qui y suppléera ….Sauf à admettre que l’on en vienne à  laisser purement et simplement tomber les Travailleurs morts au Champ d’Honneur du Libéralisme Sauvage !

Le Gouvernement n’ayant aucun moyen d’empêcher les Entreprises de licencier leur personnel au delà de 55 ans, l’âge de la première embauche ayant tendance à se stabiliser aux alentours de 25 ans, on peut donc en déduire que dans bien des cas la carrière effective de beaucoup  de travailleurs ne devrait pas excéder la trentaine d’années….. Pas de quoi véritablement mourir d’épuisement ! On reste donc bien loin des craintes exprimées ces jours derniers en ce qui concerne des carrières interminables!……

Il est vrai que seule la réhabilitation des emplois supprimés par centaines de milliers depuis deux décennies et qui représentent autant de cotisations qui manquent cruellement aux Organismes Sociaux serait susceptible tout à la fois de résoudre pour une large part les problèmes de l’Emploi, et ceux des Régimes de Retraite……Sans parler de l’Espérance rendue à des milliers de Jeunes et de moins Jeunes de pouvoir construire leur existence…

.

Les emplois qui nous manquent?…..Et qui en plus n’en finissent pas de paralyser notre existence à tous ?…….Ce sont toutes ces chaises vides, ces fauteuils désertés que nous pouvons tous compter que nous nous rendions à la Poste, dans les Administrations, dans les Magasins, les Banques ou les Grandes Surfaces et qui se traduisent pour nous tous par des temps d’attente surréalistes, pour peu qu’il s’agisse d’accomplir une formalité, poster une lettre, payer son caddie ou obtenir un renseignement…… Ce sont en effet des rangées interminables de caisses, de comptoirs, de guichets qui s’offrent à nos yeux……Derrière, des alignements de sièges vides…..Parfois un chignon, une calvitie ou quelques boucles émergent…..Derrière le public s’agglutine et n’a plus qu’à rêver à quel point tout cela pourrait aller plus vite si seulement il y avait de l’autre côté autant de culs qu’il y a de sièges !…….

Là encore, il est vrai que le Gouvernement n’y est pour rien, puisque tout cela reste du domaine de la gestion interne des entreprises !…..Ce que le Gouvernement pourrait faire en revanche ?……C’est mettre un terme à la défiscalisation et à l’exonération de charges sur les heures supplémentaires, et qui incite les chefs d’entreprise à faire faire des heures supplémentaires plutôt qu’à  créer des emplois……Je reste d’ailleurs étonné que cette revendication ne soit soutenue par aucun syndicat……Ne s’agirait il pas là d’une sorte de « domaine réservé » dans lequel chacun ne trouverait finalement que des avantages?…..Ce ne serait pas pour ma part le seul cas que je constaterais de collusion effective entre le Patronat et les leaders syndicaux sur le dos de leurs propres adhérents….Hélas!……Ma longue expérience de la Vie d’Entreprise m’aura valu de connaître bien des désillusions à cet égard!

Dans ces conditions, le Gouvernement gagnerait beaucoup en temps et en problèmes à convenir qu’après qu’au fil des ans il ait admis que la Politique de la France n’obéissait plus qu’aux lois du marché, et qu’après avoir consenti  d’innombrables abandons de souveraineté dans tous les domaines, il n’ait plus beaucoup d’autre pouvoir que celui d’aménager le Code de la Route ou de voter le calendrier des vacances scolaires……Conservant néanmoins le Pouvoir de faire des Dettes dont il aura par ailleurs largement abusé, les cochons de payants, assujettis , contribuables, usagers que nous sommes seraient en droit d’attendre de la part de nos dirigeants un minimum d humilité face aux résultats obtenus !…….La version suivant laquelle « ça aurait été encore pire s’ils n’avaient pas été là » restant parfaitement irrecevable, la « jauge des emmerdes par défaut » restant à inventer……

« Tu seras un Homme mon fils! » écrivait Rudiard Kipling…….Nicolas Sarkozy avec sa Réforme sur les Retraites ne fait que de rajouter  » Et du même coup tu seras chômeur deux ans de plus »……

A propos chatdorleans

Orléanais
Cet article a été publié dans Actualités, blogs, Humeurs et Air du Temps, politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour RETRAITES: LES LIMITES DE LA REFORME

  1. Ping : RETRAITES: LES LIMITES DE LA REFORME « Blog Orléans

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s