CONSEIL MUNICIPAL D’ORLEANS : UNE MOSAÏQUE DE PLUS EN PLUS FRIABLE……

Compte tenu de toutes les fractures d’origines diverses ( passées, présentes et à venir)  et qui auront affecté le Conseil Municipal depuis la dernière rentrée, on peut se demander avec une certaine anxiété, alors que 4 ans nous séparent encore des prochaines Municipales, dans quel état de dislocation interne chacun des groupes présents se retrouvera à l’horizon de 2014 !

On pourra toujours objecter qu’en dépit de toutes ces péripéties, les décisions sont prises, la Ville est gérée et que les Services fonctionnent….En fait ce sont les apparences qui sont sauvées: il y a toujours une majorité mécanique pour voter les décisions, une opposition plutôt invertébrée pour balbutier avec emphase et désenchantement, des services en proie à une ambiance délétère sous l’autorité de quelques responsables eux même terrorisés, et dont le stress se répercute jusqu’aux guichets où le citoyen, assujetti, consommateur ou électeur ( au choix , suivant les saisons) se retrouve face à des interlocuteurs eux mêmes quelque peu perturbés ou inquiets !….

Dès le départ , en 2008 nos avions compris , en regardant la photo qu’il y aurait des têtes coupées dans l’opposition, on ne pouvait pourtant  pas encore imaginer que l’on irait jusqu’à se disputer en famille !……

Les élections cantonales qui se profilent viennent à point pour remettre à plat les accords de façade qui avaient été conclus en 2008…..Elles en font apparaître les aspects « contre nature »de ces arrangements d’un autre temps, et auxquels les ambitions et les convictions profondes finissent par ne plus résister……

Dès la rentrée de Septembre 2010, c’est la démission de Quentin Thomas qui aura commencé à ébranler l’édifice…..C’est qu’en effet, la présence du jeune hobereau Villieriste avait pour effet de donner un gage à une certaine Droite Extrême sous forme d’un espace virtuel, et qui en même temps jouait un rôle de tampon….La Droite mollement dure était là: bien représentée, mais canalisée en quelque sorte: juste de quoi faire plaisir à quelques uns, sans effrayer tous les autres…..Par ailleurs sa délégation à la Biodiversité aura fait que nous n’aurons pas souvent entendu sa voix dans l’hémicycle en dehors d’une intervention sur les abeilles il me semble….Pas de quoi en tous cas affoler la ruche municipale…..

Sa démission a eu pour effet de placer Florent Montillot et le Nouveau Centre à la droite de l’UMP dont il avait été précédemment exclu…..Le Nouveau Centre à l’Extrême Droite voilà qui effectivement ne faisait pas plaisir à certains autres membres du Nouveau Centre, et qui ne partageaient pas forcément les options de notre Archange Sécuritaire !……Le jeune élu Villieriste n’était rien d’autre qu’une caution, un peu à la manière  d’un « préservatif » qui permettait, sans risques excessifs à  la Majorité Municipale de séduire et de conquérir la Droite Traditionnelle Orléanaise….A partir de maintenant il va falloir qu’elle évite d’être infectée par le virus « H…..1 Haine 1 »!…..

Puis sont arrivées les Cantonales …..Et à cette occasion, c’est l’Union quelque peu surréaliste de l’UMP avec le MoDem qui est en train démontrer tout ce qu’elle pouvait contenir d’artificiel et de contre nature….La Charrette brinquebalait, aujourd’hui c’est le fossé qui est en vue !….

En effet, plus que légitime est la volonté de Guy Torreilles de présenter sa candidature dans le canton Bannier….Pour un adjoint délégué à la « Démocratie Locale » ( bien que le concept évident, mais un peu virtuel ne me paraisse pas justifier  un poste à temps plein….Mais enfin nous avons bien eu naguère un Ministre du Temps Libre!) …..Il me semble en tous cas qu’au niveau de la Démocratie Locale, il reste en plein dans son rôle en se présentant là, où il le fait……Mieux encore: il montre l’exemple…Un certaine réciprocité aurait consisté, puisque Madame Catherine Mauroy se présente en tant qu’adjointe de Serge Grouard dans le canton Bourgogne, à permettre à Guy Torreilles de se présenter à Bannier sans déclencher pour autant une telle tempête…..C’eût été d’une telle logique, qu’elle aura échappé à Monsieur le Maire qui s’empressa de demander à Madame Cheradame de le représenter……On se souvient que pendant longtemps on avait pensé que ce serait l’épouse du Maire qui se présenterait sur le canton Bannier, et que l’hypothèse en a été finalement écartée afin que cette élection ne se transforme pas en un référendum en faveur ou au détriment de Serge Grouard…..Il est à craindre que ce soit exactement ce qui risque de se produire, et davantage encore dans le débat qui va s’engager entre membres de la même majorité…..

Je ne vois à vrai dire qu’un seul point vraiment  positif dans la candidature de Madame Cheradame dans ce quartier Bannier où je réside par ailleurs : l’occasion pour elle de s’y rendre un peu plus souvent qu’à l’ordinaire et de constater  en tant que déléguée à la Voirie, l’état déplorable de nos rues et de nos trottoirs, entre les nids de poule, les couloirs cyclables à contresens (autant dire: les Chemins du Paradis!)) , les marquages approximatifs ou effacés, les éclairages donnant à nos rues des aspects de coupe gorge, et le nettoyage plutôt parcimonieux  de toutes ces voies un peu écartées du Centre Ville et qui ne doivent pas sans doute faire partie de son quotidien: l’occasion de les découvrir !……

Le temps est bien passé de l’Union entre l’UMP et le MoDem pour la reconquête de la Mairie d’Orléans en 2008…..Rappelons tout de même que ce type d’alliance n’a pas eu beaucoup d’autres  exemples partout ailleurs et que notre ville en est resté sur ce point au stade expérimental ……Elle aura tout de même participé plus qu’efficacement à la réélection de Serge Grouard ( 1000 voix d’écart)…..A l’instant où celui ci paraît être en train de l’oublier, peut être est ce le moment de lui rappeler la phrase que Hugues Capet lui même se prit naguère dans les gencives….. »Qui t’a fait Roi! »…..Ca doit quand même pouvoir mériter de tenter sa chance dans le canton Bannier deux ans plus tard!…..

Sur les bancs de l’opposition, la situation des protagonistes n’apparaît pas davantage stabilisée…..

Les têtes ayant été coupées sur la photo précédente , nous avons jugé juste de publier celle ci afin de rétablir l’équité !……..

A ce jour, ce groupe paraît présenter des symptômes de tiraillements internes préoccupants, avec en fond de décor un problème de leadership non résolu mais récurent… Son appellation de « Groupe Socialistes, Verts et Apparentés » portait il est vrai dans ses termes les germes de la confusion qui s’est instaurée aujourd’hui…..Aujourd’hui, il est notoire que nous sommes plutôt en présence d’un « Groupe des Socialistes, Verts et Dépareillés », tant il suffit de les rencontrer séparément les uns et les autres pour réaliser à quel point tous ces camarades ont tendance à s’opposer quand il ne se retrouvent pas au frontières du mépris, voire de la haine !…..Il n’y a sans doute qu’au siège du PS, Rue de Solférino que l’on doit pouvoir rencontrer une atmosphère aussi délétère et comparable sous couvert d’ Union…..A moins que l’on y retrouve un parfum de « Côte d’Ivoire », où en l’absence de résultats probants, l’éclosion de suprématies  auto proclamées jaillit de toutes parts….Ne voulant pas rajouter l’horreur à l’ignominie je me contenterai de constater que sur un groupe de 10 personnes on ne compte pas moins de deux « tenor(e)s » déclarés au sein de quatre tendances différentes et à peu près identifiables….Tous les autres refusant de se prononcer…..C’est dire si la situation est claire!

En fin de compte la palme de l’attelage cohérent et solide ne peut revenir qu’au groupe Communiste de trois conseiller(e)s, mais dont la ténacité autant que la faconde apparaissent exemplaires par leur sincérité et en même temps qu’absolument nécessaires pour détendre l’atmosphère de temps à autre!…..

Alors penserez vous: cet assemblage plutôt branlant pourra t’il tenir quatre ans encore, au rythme des non dits assourdissants, des portes qui claquent, des luttes internes et des rancoeurs accumulées en seulement deux années ?…..Légitimement, rien ne s’y oppose…..Il reste que sous d’autres cieux tout aussi démocratiques que les nôtres, il arrive que ce soient les élus eux mêmes qui sachent tirer les conclusions de certaines situations devenues ambiguës ou inextricables……

En attendant: « .La Main Passe…..Faites vos Jeux….Rien ne va plus ! »….Impairs, Passes, et Manques !…..Et le spectacle continue !

A propos chatdorleans

Orléanais
Cet article a été publié dans Actualités, blogs, Humeurs et Air du Temps, Municipales, politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour CONSEIL MUNICIPAL D’ORLEANS : UNE MOSAÏQUE DE PLUS EN PLUS FRIABLE……

  1. Ping : CONSEIL MUNICIPAL D?ORLEANS : UNE MOSAÏQUE DE PLUS EN PLUS FRIABLE?? « Blog Orléans

  2. minijack dit :

    Mais où vas-tu chercher tout chat ?…
    A gauche, je suis d’accord, il paraît clair que les communistes marquent des points à l’intérieur de l’Opposition, tandis que le PS local, non content d’avoir des avis partagés, est aussi divisé géographiquement par la Loire elle-même.
    Cependant, à droite, ou pour être plus exact, dans la Majorité municipale actuelle, je ne vois pas vraiment ces fêlures dont tu parles. Sans doute parce que ton esprit de polémiste professionnel t’en fait rêver, afin de pouvoir trouver quelque chose à drire.
    Il y a des différences et des rivalités, c’est normal, mais aucune cassure. Pour l’instant en tout cas.
    La Majorité municipale orléanaise a en effet cette particularité (que l’on ne trouve pas partout en France et c’est pour ça que ça marche ici) d’être composée avant tout d’hommes et de femmes agissant « ensemble » et non de « représentants de partis ». Ce sont certes des gens provenant d’obédiences diverses mais qui, dans l’intérêt de la Ville, font passer leurs ambitions personnelles après la réussite de « l’équipe municipale ». Sachant très bien que c’est précisément sur leur action municipale qu’ils seront jugés pour devenir ou pas Conseillers généraux.

    Alors, certes, quand il y a des places à prendre, chacun cherche à se placer, et c’est bien normal. Mais si Catherine Mauroy ou Muriel Cheradame ou Guy Torreilles se présentent, ce ne sera pas en tant que représentant(e)s de tel ou tel parti qu’ils (elles) seront élu(e)s ou blackboulé(e)s, ce seront des hommes et des femmes de chair et de sang que les habitants connaissent bien pour les avoir vus depuis longtemps sur le terrain, à chaque réunion de chantier, et pas seulement venir serrer des mains sur les marchés aux rares périodes électorales.

    J'aime

  3. Jeanne d'A... dit :

    Puisque c’est toujours le dernier qui parle qui a raison, aux prochaines élections je vote à droite….
    Ben oui, Minijack, le VRP de l’équipe municipale m’a convaincue : la gauche « bouh ! », la droite « oué !!! »

    J'aime

  4. Baptiste dit :

    Autant je partage ton analyse sur les tensions au sein de la majorité, autant je trouve que tes propos s’emballent sur la question de l’opposition.

    Je comprends bien que tu attends bien plus de l’opposition que de la majorité UMP-NC et que parfois nous ne sommes pas à la hauteur à tes yeux. Mais de là à parler de « Haine », de faire référence à la « Côte d’Ivoire », d' »Horreur » , d' »Ignominie »…
    Je ne sais pas si c’est l’approche des fêtes avec son ambiance consumériste qui te défrise, mais tes propos vont trop loin. En fin observateur de la vie local, tu ne peux décemment pas penser que notre groupe (Socialistes Verts et Apparentés) ne trouve pas sa cohérence dans les actions menées, dans les positions défendues et dans la volonté de changer Orléans pour le bien des Orléanais…
    La question du leadership ne se tranche pas 3 ans avant une élection, qui plus est municipale et tu le sais bien.
    J’entends ton impatience et ta volonté de nous voir renverser l’équipe actuelle, mais cela nécessite de prendre le temps de construire une équipe et un projet et seulement ensuite de confier le brassard de capitaine à l’un ou l’une d’entre nous.

    J'aime

  5. minijack dit :

    @Jeanne d’A..
    Vous n’avez rien compris. Personnellement, aux prochaines municipales, je ne voterai pas « à droite » parce que ce serait « la droite »…
    Je voterai Grouard bien sûr (s’il se représente et en fonction de son programme) parce que c’est « l’homme » que je trouve constructif, l’animateur d’une « équipe », et non son appartenance à un système de partis (obsolète mais incontournable sous la Ve).
    Je pourrais aussi bien voter à gauche (comme je l’ai fait aux Présidentielles) ou écolo (comme je l’ai fait aux Régionales) si l’on pouvait y trouver des personnalités aussi pragmatiques, non aveuglées par leur idéologie. Ce n’est malheureusement pas le cas pour l’instant de l’Opposition municipale.
    Cependant, il faut relativiser, et Baptiste a raison de s’élever contre les termes de « haine » ou autres excès de notre félidé préféré. La concurrence des candidatures émergeant au PS au plan national n’a rien à voir avec les rivalités locales internes à l’Opposition minucipale… pardon, je voulais dire municipale… (ah ! le lapsus est la mort de la dialectique ;c) )

    J'aime

  6. Jean du Modem dit :

    @ minijack
    « Mais où vas-tu chercher tout chat ?… ».
    À la XVIè RDB de hier soir.
    Jean-Paul pour être crédible fréquente les réunions politiques.
    Toi, le candidat suppléant putatif sur le canton d’Orléans-Bourgogne, ton absence à la RDB qui a eu lieu dans ton canton est le signe d’une forme de libération.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s