ORLEANS….SUR LES QUAIS DE LOIRE, OU IRONS NOUS DEMAIN ?…..

Et pour commencer, tous nos compliments aux deux journalistes de la République du Centre qui signent dans l’édition du Vendredi 28 Octobre 2011 un article éloquent sur le thème  et qu’ils intitulent :

« Les Quais peinent à sortir la tête de l’eau »

N’ayant jamais vu la tête que pouvait avoir un quai, je reste un peu confondu par l’image subliminale que nos deux compères « journaleux » ont tenté de nous faire partager….

J’ai bien connu dans des gares certains quais, mais qui n’avaient ni queue ni tête à l’inverse des trains qui eux, étaient bien stationnés tout au long des quais en question.

On y montait en queue pour voir s’il y avait de nouvelles têtes…..D’autres faisaient l’inverse pour des considérations sur lesquelles nous ne nous étendrons pas…..Tant d’autres l’ont déjà fait avant nous !

Mais non, décidément non…..de mémoire de promeneur bien souvent solitaire je ne me souviens point d’avoir constaté que les Quais de Loire aient eu une « tête » ce qui peut expliquer bien évidemment qu’elle ait aujourd’hui, effectivement bien du mal à sortir de l’eau!……Et nous à la voir !

Tout au plus , me reviennent en mémoire les paroles d’une très vieille chanson crée il y a bien longtemps par Dranem et  remise au goût du jour  il y a quelques années par les Charlots…..Peut être vous en souvenez  vous:

 » Y a un quai dans ma rue

   Y a un trou dans mon quai

    Et vous pourrez contempler

    Le quai d’ma rue

          le trou d’ mon quai « 

Tant il est vrai qu’à Orléans Un Quai, une Rue, une Gare ne peuvent être qu’en Travaux et ceci d’une manière quasiment sempiternelle !….

Dans le cas des Quais de Loire plus particulièrement , le contraste est frappant quand on se souvient des 5 jours du Festival il y a deux mois à peine,lorsque la foule y grouillait et que l’on constate à nouveau le vide et la torpeur qui s’abattent sur la rive du Fleuve dès la nuit tombée……

Et c’est alors que nous apprenons que l’ancien « Inexplosible » rebaptisé « O Bat O » par son deuxième gérant déclare à nouveau forfait et se décide à rendre les clefs du rafiot à l’Agglo propriétaire de ce qui commence à s’apparenter à une friche commerciale et industrielle chronique !

Il faut rappeler que cet endroit a toujours constitué par définition une gageure ( en clair : un pièges à c…)  puisqu’il s’agit d’un bateau ammaré en bord de Loire et qui a vocation à recevoir de la clientèle pour se désaltérer, voire même se restaurer…..A ceci près que le Cahier des Charges interdit d’y faire la cuisine……Autant dire que nous ne sommes pas loin de la quadrature du cercle…..

Ce n’est pas un restaurant, proclame Monsieur Lemaignen, comme pour s’en expliquer mais plutôt un »Bar à Thème » …..Ca ressemble même à un baratin et il faut bien reconnaître que ça aura au moins marché deux fois de suite !

En été et durant toute la belle saison, quelques tapas font bien l’affaire…..Il reste que les tapas ne sont pas la panacée pour fidéliser une clientèle, et que lorsqu’on ressort de l’endroit en songeant à la bonne grillade que l’on aurait aimé manger sur le pont du bateau alors qu’il aura bien fallu  se contenter  des anchois ou du chorizo pour faire taire notre estomac..Sans plus !…Voilà surement en tous cas une raison suffisante  pour que l’on n’ait pas forcément envie d’y retourner tout de suite !….

Alors si en plus la saison tourne, que les jours racourcissent et que l’endroit prend des allures de coupe gorge….

Ca…….c’était en Septembre au moment du Festival…..

Avec l’Eté Indien…..c’était agréable d’y flâner mais l’affluence n’était déja plus la même…

Le Balcon sur la Loire est devenu bien désert …..même quelque peu dérisoire comme « Après la Bataille »!

Aujourd’hui , les nuages de l’automne courent au dessus du restaurant flottant qui ne peut toujours pas faire réchauffer les plats……

Demain ce sera ça…….On peut comprendre le désarroi du responsable d’O Bat O…..Les tapas avec un temps pareil !…….Vous n’y pensez pas….

Bien sûr tout cela n’est rien que le cours des saisons qui s’enchaînent de façon immuable, il est tout simplement surprenant que ces contraintes aient pu échapper à ceux qui auront proposé et à ceux qui auront accepté de telles conditions d’exploitation qui ne pouvaient les mener que là où nous  en sommes….

Pour peu que l’on y ajoute le climat d’insécurité qui semble resté attaché aux bords de Loire  dés que la nuit s’avance:

Et face de cette situation il semble que notre Sécurité de notre Ville, pourtant réputée par ailleurs ne semble pas avoir trouvé encore de solution entre les canettes qui jonchent le sol au petit matin, les préservatifs ou même le seringues qui s’éparpillent entre les pavés…..A croire en effet que  les bords de Loire se transforment certains soir en une gigantesque Cour des Miracles ……Juste de quoi en tous cas écarter le simple promeneur, le couple d’amoureux ou même les groupes d’amis qui ne demandent qu’à passer une bonne soirée sans risquer de se faire interpeller ou agresser par tous ceux là qui sur les quais quêtent ( Oh Pardon!)….

Les choses en sont là pour l’instant….Et  voici qu’une solution est en vue avec la mise en exploitation d’un nouvel établissement flottant  » Le Bateau Lavoir » et qui devrait s’amarrer aux Bords de Loire à proximité de son grand frère « Inexplosible »!……Bar intimiste parait il contre Restauration sans cuisine…….Le match risque d’être intéressant à suivre ….. »Bar à Thème » contre « Bar à Je t’aime » en quelque sorte: un beau challenge quand on y pense!

Je sens qu’il va y avoir encore de la « Charte Municipale  » dans l’air et qui pourrait s’intituler pour reprendre la terminologie locale en vigueur:

 » Charte d’exploitation concernant les locaux municipaux à vocation ludiques ou fluviales »

Bon vent donc à ce futur Bateau Lavoir, et qui après le double échec de son prédécesseur réputé Inexplosible, vient à point pour nous rappeler que c’est toujours le premier pas qui compte: en effet, quand on a déjà   fait une erreur la seconde n’est plus qu’une question d’habitude…..

Qu’à cela ne tienne….nous sommes en République et le moment venu nous irons tous, laver notre linge en Famille…….Au « Bateau Lavoir ».

A propos chatdorleans

Orléanais
Cet article a été publié dans actualité, Actualités, blogs, humeurs, Humeurs et Air du Temps, Municipales, politique, politique locale, Vie locale. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour ORLEANS….SUR LES QUAIS DE LOIRE, OU IRONS NOUS DEMAIN ?…..

  1. BCT dit :

    Entre « les quais quêtent » et les « Chartes » municipales… l’amour est bien encadré…

    J'aime

  2. Deux compères journaleux dit :

    Et pour commencer, les « journaleux » reçoivent « vos » compliments – un chat de gouttières en cacherait-il un autre ou n’est-ce qu’un modeste pluriel de majesté ? – pour notre article
    « éloquent », dont le titre ne vous a pourtant pas parlé. Et d’ailleurs, un article cause-t-il ? Oui, parce que même lorsqu’il est grinçant, on n’en voit pas les canines. Et si son auteur a – parfois – du nez, je serai bien en peine de dessiner les contours dudit tarin dans le corps de texte. Bref, à notre tour de vous adresser nos compliments : vous avez l’œil. Effectivement, un quai n’a pas de tête. Mais la langue française déborde d’images. « Sortir la tête de l’eau » en est une. Peut-être pas la plus lyrique, même si comparer les bords de Loire au rescapé d’un naufrage qui s’ébroue, haletant et ruisselant, dans la flotte jusqu’au cou, tient certainement de l’allégorie qui flirte avec l’épopée homérique ! Ceci étant, vous avez raison, la composition est bien subliminale et imaginer des quais qui font « bonne figure » est un exercice qu’on ne maîtrise à Orléans qu’une fois l’an : le dernier week-end de septembre. Dommage. Parce qu’à une heure d’ici en TER, s’il n’y a pas de plage, il me semble que les pavés des bords de Seine tirent une autre gueule !

    J'aime

  3. chatdorleans dit :

    @Deux compères Journaleux »
    Je vous donne volontiers acte de ce terme de « journaleux » qui ne se voulait pas forcément réducteur mais qui correspondait davantage à une forme de vocabulaire issu d’une époque ou l’on n’était pas forcément plus « altrueux » mais où néanmoins on savait aussi parfois se montrer plus « génériste ».qu’aujourd’hui….Dont acte!

    Vous ne m’en voudrez pas d’avoir quelque peu plaisanté sur certaines images que la langue française autorise et dont il m’arrive parfois, moi aussi d’user et même d’abuser….Nous sommes donc un peu entre confrères et consoeurs, et ceci afin de respecter les exigences des mouvements féministes qui exigent que désormais les femmes ( sans distinction de sexe) soient toujours associées et ceci dans tous les domaines!

    Il est vrai aussi que les images littéraires peuvent parfois donner lieu à des paroxysmes tels que ceux que Paul Léautaud , un puriste de la langue quant à lui, dénonçait chez certains de nos plus grand poètes ou écrivains…..Ah! s’il nous avait connus !

    Pour le reste, le Chat n’a pas de « Majesté » , mais quand il regarde le monde du haut de sa Gouttière sans doute lui arrive t’il de s’en amuser et souvent de se réjouir de la distance qu’il sera parvenu à prendre par rapport à lui …..Voir tout cela de loin avec tout ce qu’il a pu nous arriver de voir et de vivre en d’autres temps, reste une jubilation incomparable !

    Pour en revenir à la Loire,je vous signale que le Festival n’est pas annuel et que c’est bien deux années qui va nous falloir attendre avant qu’elle retrouve son effervescence de Septembre dernier….

    Je ne partage pas néanmoins votre appréciation de la Loire par rapport à sa consoeur la Seine…..Pour être né à Paris et y avoir vécu un demi siècle, il m’apparaît aujourd’hui que la Loire est bien restée une sauvageonne un peu rebelle et qu’il faut sans cesse reconquérir, juste le temps qu’elle témoigne de son indépendance et de son impétuosité…..En face d’elle la Seine s’est soumise à Paris comme un admirable collier au cou de celle qui le porte ……Cela ne manque pas de beauté , certes mais la Loire fait davantage Chat de Gouttières….Non?

    Très amicalement à vous…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s