CRISE DE L’EURO EN GRECE : Y A T’IL DE QUOI EN (RE) FAIRE UN DRACHME ?

La véritable  question n’est sans doute pas tant de savoir s’il est souhaitable ou non de voir la Grèce sortir de la Zone Euro mais sans doute de s’interroger dix ans après en se demandant s’il était vraiment judicieux de l’y faire rentrer….

On se souvient en effet que c’est au dernier moment qu’il a fallu quasiment retarder l’impression des billets de l’Euro afin d’y faire figurer la fameuse mention « EYPO » qui  signifie EURO en grec et qui risque bien de nous embarrasser longtemps si d’aventure la Grèce décidait de quitter le navire…..

A noter que la lecture courante que nous en faisons en prononçant EYPO est impropre puisque la dernière lettre n’est pas un O mais bien plutôt la lettre grecque  « Omega »

Et qui, en tant que dernière lettre de l’alphabet marque bien qu’au delà d’elle même, il n’y a plus rien d’autre à faire que de tirer l’échelle…..Il apparaît que nous y sommes presque arrivés…..Mais n’était ce pas prévisible ?

Ce soir encore , après que Georges Papandreou se soit pris hier soir une « soufflante » de première grandeur de la part de la doublette Angela Merckel / Nicolas Sarkozy et qu’il soit retourné à Athènes parce qu’il s’est retrouvé puni de G20, il semble bien que rien ne soit décidé encore: Référendum ou pas Référendum ?…..Un mot qui de toute façon sonne mal aux oreilles du Président de la République tant l’on peut remarquer à quel point il aura évité d’en faire en France dans le courant de son quinquennat…..Peuple souverain, Démocratie participative, Liberté d’Expression, Référendum populaire…..Autant d’instruments qui font partie de la Batterie de Cuisine de L’Elysée mais dont on ne sert pourtant jamais…..Juste pour faire joli: comme la friteuse de mémé qui n’est jamais sortie de son emballage, mais qui trône toujours en bonne place sur l’étagère depuis 1992 !

Ce soir en Grèce la perspective d’un référendum paraît elle même s’estomper devant la probabilité de la mise à la retraite de Georges Papandréou visiblement dépassé par la situation et peut être même heureux de trouver une porte de sortie pour lui même….

             And The Winner is….

La nouvelle d’un  retrait précipité de Papandréou pourrait pourtant céder la place à d’autres inquiétudes…..On sait en effet qu’en Grèce quand les Politiques  font leurs paquets, ce sont bien souvent les Colonels qui arrivent…. Nous avons déjà vu cela de 1967 à 1974 après la Chute de la Monarchie et l’on peut d’ores et déjà se demander la raison pour laquelle Georges Papandréou a déjà procédé  il y a quelques jours à peine à d’importants changements à la tête de l’Etat Major grec ?

Si sous la pression des évènements, il advenait qu’une nouvelle dictature militaire ou autre se retrouve au Pouvoir en Grèce, ce seul motif serait à lui seul suffisant pour entraîner de facto une sortie de la Grèce non seulement de l’Euro mais aussi de la Communauté Européenne! …..

On sait par ailleurs que c’est bien à l’occasion de situations économiques extrêmes qu’il arrive aux Nations de choisir les hasards de l’Aventure….Par lassitude le plus souvent mais en laissant la porte ouverte à toutes les éventualités !…

Déjà l’on entend des voix s’élever pour dire autant en Grèce que partout ailleurs qu’un retour à la drachme ne serait pas forcément une mauvaise chose : tourisme moins cher pour les clients, repli sur une autarcie généralisée…..Mais enfin les Grecs ne vont pas pouvoir longtemps  se nourrir que d’olives et d’anchois, et quant à tous les touristes qui ne rêvent que de « mouiller devant le Pirée » pour pas cher et en gagnant au change…..Laissez moi vous dire au passage ma désapprobation et mon mépris pour ce genre considérations dont la petitesse n’est plus à prouver!

Il semble que la Grèce ne soit rien d’autre que la première pierre qui se détache de cet édifice branlant et plutôt bâclé dans sa forme, et que l’on a pompeusement baptisé Communauté Européenne…..On ne forme pas une Communauté fondée sur tant d’Idéaux et  qui proclame tant d’Ambitions  en se bornant à distribuer tous les Peuples qui la composent un certain 1° Janvier 2002 les mêmes billets de banque et les mêmes pièces de monnaie….

Pour le reste nous savons tous qu’il existe  une Commission à Bruxelles, un Parlement à Strasbourg…..Que tous cela coûte très cher, que cela représente souvent d’excellents « fromages » pour tous les rejetés et les exilés des élections nationales qui peuvent toujours espérer s’y refaire une petite santé en attendant un retour éventuel….   Tous ces gens préparent et  énoncent des directives, dictent des décisions reposant le plus souvent que sur des nombreux abandons de souveraineté de tous les Etats qui la composent et qu’ils  ont dû consentir ( A moins qu’ils aient juger plus confortable de s’en débarrasser).

Et voilà bien pourquoi, à force de décisions prises le plus souvent à l’emporte pièces et en dehors des considérations humaines ou particulières à chaque Pays  qu’ils ignorent et dont ils se foutent, il auront oublié de faire avancer ne serait ce que de’un poil L’Europe Sociale ou même l’Europe Fiscale….

A ce rythme là, les plus faibles décrochent plus vite : Grèce, Portugal, Espagne, Irlande, Italie……Jusqu’à qui? Jusqu’à où. Jusqu’à quand ?….

Ce soir encore Jacques Attali déclarait qu’il ne sert à rien de traiter séparément les problèmes des Pays qui composent la Communauté Européenne…..Que cela revenait à fermer des hublots et des écoutilles mais que cela ne permettait en rien de colmater la voie d’eau qui est aujourd’hui béante dans la coque du vaisseau « Europe »…..Et ceci jusqu’à ce qu’il estime que le spectre de la disparition de l’Euro avait cessé d’être une fiction….

Il ne nous reste plus qu’à croiser les doigts pour souhaiter : Bonne Chance à la Grèce!….Et souhaiter très vraisemblablement une longue et heureuse retraite à Georges Papandréou…..

Sans oublier bien sûr de féliciter ce dernier, pour être parvenu avec son histoire de Vrai Faux Référendum à plomber d’une façon définitive le G20 de Cannes ,et qui devait être l’apothéose du quinquennat de Nicolas Sarkozy!….. si la culotte qu’il se prend n’est pas à sa taille, il pourra toujours la refiler à la petiteJulia…..

Oui je sais

Je perds tout

c’que j’veux pas

C’est qu’on se moque de moi…

Oh! Eh! Hein!

Bon!

A propos chatdorleans

Orléanais
Cet article a été publié dans actualité, Actualités, blogs, humeurs, Humeurs et Air du Temps, politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour CRISE DE L’EURO EN GRECE : Y A T’IL DE QUOI EN (RE) FAIRE UN DRACHME ?

  1. Régis dit :

    L’ « EYPΩ » des grecques doit se prononcer comme EURO en français avec certainement une petite nuance dans l’accent. En effet le « P » grecque est l’équivalant de notre R .
    Et en minuscule cela donne : »ευρώ ».

    Après cela je vais me servir un petit ούζο !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s