CHRONIQUE DE « MA » JOURNEE CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES

Il est 0 heures 45 et nous sommes déjà demain….

Je rentre tout juste de quelques petites centaines kilomètres de route que je n’avais nullement programmés alors que je m’apprêtais tout juste à dîner…..Il s’agissait ni plus ni moins que de mettre en sécurité une jeune femme et son bébé de quelques mois que son compagnon maltraitait déjà depuis quelques temps et qu’il venait de mettre à la porte…..

Je connaissais cette jeune femme depuis quelques temps déjà, elle m’avait fait part de ses problèmes et je lui avais promis de ne pas la laisser sans rien faire s’il se passait quoique ce soit….Et bien ce fût ce soir!….

Juste le temps de prévenir quelqu’un de mes relations susceptible de réserver à cette jeune femme le meilleur accueil possible au Commissariat Central de la Rue du Faubourg Saint Jean, et j’allai effectivement à sa rencontre dans un quartier d’Orléans où je la retrouvai dans la rue, son bébé dans un couffin et avec juste quelques affaires dans des sacs de fortune…..

Au Commissariat je la mis en rapport avec une jeune policière , puis une seconde qui surent se montrer plutôt avenantes et sympathiques…..Mon rôle à ce niveau n’était que d’accompagner et d’assister cette jeune femme carrément prostrée et incapable même d’exposer sa propre situation…..Les deux policières qui me laissaient espérer une issue positive n’étaient hélas que des subordonnées…..C’est à ce moment que survint la « cheffesse » ( les féministes en transes applaudiront à ce néologisme)….Et c’est alors que je compris que ça risquait de se compliquer…..Une tête à diriger un stalag !…..Pas un sourire….Refusant toute forme d’ébauche d’un dialogue….

 » De toute façon on ne peut rien pour elle, nous n’avons pas de lieux d’accueil et le 115 est complet »…..

Et moi qui dans un moment d’égarement  lui lâche à ce moment:

« Si je comprends bien, vous vous en foutez ! »

Que n’avais je pas dit !……Et elle de me répliquer:

 » Monsieur si vous le prenez comme ça , on va parler autrement…. »

Et c’est alors que je compris que s’il n’y avait pas d’endroit pour abriter une femme victime de violences et son bébé au Commissariat Central d’Orléans, il restait néanmoins quelques pièces capables de me recevoir pour me mettre en garde à vue…..

Un conseil donc à tous ceux qui se retrouveront au froid dans les rues d’Orléans cet hiver: pour être sûr de finir votre nuit au chaud…..Sans aller jusqu’à insulter le flic qui vous interpelle ….Essayez de lui dire n’importe quoi en évitant l’un des des 250 mots qu’il connait, et ça devrait suffire……Ils sont d’une susceptibilité épidermique depuis quelques temps, et il leur suffit  de ne pas comprendre ce que vous dites pour trouver ça suspect et vous embarquer pour outrage!….Dès le lendemain, le Commissaire, qui lui doit en principe doit savoir taper ses rapports avec plusieurs doigts et qui est censé être plus évolué devrait pouvoir comprendre que vous n’avez rien dit de très grave….Dès lors, il devrait pouvoir décider de vous relâcher au petit matin……Et si le froid persiste recommencez le soir même, et ceci jusqu’aux beaux jours!

En attendant le problème de cette jeune femme et de son bébé était resté au point mort et j’admirais à quel point il arrive aux Femmes d’être solidaires entre elles…..Surtout quand c’est difficile….

C’est alors que cette jeune femme lâcha….. »Il y a bien mon amie….mais elle est loin »….. »Combien de kilomètres? »…..En fait il s’agissait de quelques petites heures  de route  aller et retour, et je décidai aussitôt de l’emmener avec son bébé et de la mettre à l’abri en lieu sûr et pour quelques jours qui de toute façon avaient des chances de lui être plus profitables que n’importe quel foyer de l’agglomération Orléanaise…..Ne serait ce que pour qu’elle récupère tant physiquement que  moralement……

A cet heure ci elle dort avec son enfant…..Elle a retrouvé son métier de Maman….

Il est bien évident que je suis rentré de ce périple nocturne complètement crevé, mais je crois que je me serai senti bien plus mal dans ma peau si je m’étais contenté de lever les bras au ciel en un simple geste d’impuissance…..

Quel hasard que cette histoire se soit trouvée sur ma route comme pour clôturer  cette semaine où quelque féministes se seront acharnées à me recouvrir d’immondices et sans doute à donner de mon personnage une vision quelque peu partisane…..Merci pour tous ceux en tous cas qui m’auront gardé leur estime et leur amitié…..Et tout ça parce que j’aurai voulu moi même et tout seul corriger le portrait détestable qui avait été tracé de mon amie Sylvie Champagne suite à l’intrusion d’un commando de féministes dans sa « Librairie Passion Culture » pour une histoire de « sexisme » dans la présentation des rayons et dans l’achalandage !….

Je n’avais pas revu Sylvie et nous n’avions même pas communiqué tout au long de cette semaine……Cet après midi, comme par hasard je suis allé lui rendre visite…..Et nous nous sommes racontés notre semaine…..pour ce qui me concerne les moments d’abattement que j’ai connu, et que peut être j’aurais du garder en moi…..Pour ce qui la regarde, la dépression qui s’en est suivie et qui l’aura empêché de travailler durant quatre jours….

Personnellement, et si j’étais une Femme , je demanderai aux Féministes de ne surtout pas s’occuper de moi…Voilà en tout cas ce qui s’appelle se tromper de cible tout en provoquant des dégâts collatéraux bien loin d’être négligeables….

Certains évoquent dans de tels cas de figure l’image de l’arroseur arrosé , d’autre parlent de pompier pyromane! …..J’aurais plutôt tendance, quant à moi à évoquer l’image de la balle que l’on se tire dans le pied , étant bien entendu qu’un trou de balle dans le pied , en dehors même du fait que cela constitue un phénomène anatomique assez rare, cela représente aussi le symbole vivant de quelque chose ou de quelqu’un qui boîte à moins qu’il claudique……

Et puis nous avons fini par rire de tout ça avec Sylvie, tout en buvant un café….Cette histoire,si éprouvante qu’elle aura pu être, aura finalement constitué pour elle un « buzz » publicitaire qu’elle n’aurait sûrement pas pu se payer et ceci moins d’un mois après le lancement de sa Librairie….Merci les Filles, vous revenez quand vous voulez !

De mon côté, j’ai bien noté les avis de mes plus chers lecteurs : « Passe à autre chose ! »,  » On en a marre de tes histoires de Féministes ! »,  » On commence à s’emmerder à lire tes états d’âme ! »,  » Refais nous des articles sur l’actualité et la Politique !   « ……A tous ceux qui m’ont adressé ce genre de remarques je vais d’abord leur dire que je les ai parfaitement entendus.

Je leur confirme néanmoins  mon désir de m’évader de ce blog le jour où un autre avenir se dessinera pour moi….Je m’y emploie en tous cas…..Il y a peu d’années encore, il y avait de la Joie, un Brin de Folie et c’était le temps où les Blogueurs s’étaient constitués en République…..Certains ont commencé à le payer très cher et sont partis….Et puis les Temps ont changé…..Après les Blogs pour rire, son arrivés les Blogs plus engagés….J’entends par là ceux dont les billets avaient tendance à s’inspirer des mêmes questions, des mêmes sujets à la manière de clous que l’on tenterait de planter dans les consciences et les esprits…..Ceux là auraient pu se prétendre Blogs politiques …..Cela existe et c’est tout à fait légitime….Mais ils ont préféré investir l’espace des Blogs beaucoup plus généralistes et comme de bien entendu ils ont fini par transformer le paysage……Je ne le critique pas, je le constate , j’en tire les conséquences avant de tirer ma révérence quand le jour sera venu….Rendez moi grâce en tous cas de ce que je me serai toujours efforcé de varier les sujets, le ton, et même la portée de mes billets…..Ce n’était pas un hasard….C’était toujours un peu pour essayer de surprendre mes lectrices et mes lecteurs, et je préférerais dire mon public puisque mon blog a toujours constitué le prolongement de la scène , mais avec un brin de sincérité en plus, et qui aura contribué à m’attacher à mon Chat de Gouttières…..Mais enfin, qui a dit qu’il n’y avait pas de Bons Amis qui ne se quittent un jour!…..

En attendant je veux que vous sachiez que si mon amie Sylvie Champagne a bénéficié d’une opération publicitaire de première grandeur grâce à la manifestation Féministe….Il me faut à mon tour les remercier à la fin de cette semaine un peu éprouvante certes mais qui, malgré tout ce que l’on me reproche sur la « redondance de mes états d’âme » m’aura permis de voir exploser sous mes yeux tous les compteurs et toutes les statistiques de fréquentation sur mon site »……Je n’ai pas l’habitude d’évoquer ces questions par une espèce de pudeur naturelle et qui me conduit à éviter toute vantardise à ce propos…..Mais je dois reconnaître que pour quelque chose dont vous me dites que ça commence à vous ennuyer…..Vous n’arrêtez pas d’y aller de plus en plus fort, et mes courbes s’envolent d’une façon exponentielle!……Alors c’est quoi: l’odeur du sang, l’attente de voir le toréador se faire encorner par le taureau au milieu de l’arène……A noter que dans tous les cas il s’agit de deux mâles qui vont chercher à se trucider l’un et l’autre…..Et tout ça pour permettre aux porteuses de mantilles, aux branleuses d’ éventails, et aux brailleuses emperlouzées et suantes de flamenco de donner libre cours à leurs cris hystériques sur les gradins brûlants des arènes andalouses…..Faut il que les mecs soient cons tout de même ! ……En tous cas merci pour les statistiques , et je vous promets de vous parler désormais d’autre choses……Il y en a tant !

Mais je m’égare……Il est désormais 3heures 36…..Aujourd’hui j’aurai revu Sylvie Champagne avec laquelle nous aurons fini par rire de nos déboires…..

A une certaine distance d’Orléans, suffisante pour qu’elle s’y sente en sécurité,  je sais qu’il y a une jeune Maman qui dort avec sa petite fille sans craindre de danger…..

C’était ma petite journée à moi pour le Respect et contre les Violences faites aux Femmes…..

Bonne nuit à tous ……pour ce qu’il en reste !

A propos chatdorleans

Orléanais
Cet article a été publié dans actualité, Actualités, blogs, humeurs, Humeurs et Air du Temps, Justice, Municipales, politique, politique locale, Vie locale. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

16 commentaires pour CHRONIQUE DE « MA » JOURNEE CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES

  1. Miguel dit :

    La création d’un lieu d’accueil pour les femmes battues, c’était une des propositions que j’avais faite en 2007 sur mon blog (http://www.coteboulevard.com/2007/10/mairie-orleans-7/). Il me semble avoir vu passer un truc en conseil municipal là-dessus mais je ne retrouve pas l’info et il n’y a rien sur la fiche de la mairie consacrée à la question : http://www.orleans.fr/fileadmin/user_upload/FichiersOrleans/Download/solidarite/dispositifs-femmes.pdf
    A voir, donc…

    J'aime

  2. M.Gd dit :

    @ Miguel,

    « c’était une des propositions que j’avais faite en 2007 sur mon blog ».

    et aussi un peu une proposition des travailleurs sociaux et associations locales faite depuis belle lurette…

    J'aime

  3. Ping : RWR > 14-27 novembre 2011 | centrOscope

  4. Oeil de Lynx dit :

    Merci Miguel d’avoir proposé… C’est sans doute grâce à toi que le LAE, dédié spécifiquement à l’accueil des femmes victimes de violences, a vu le jour quelques temps plus tard… 😉
    Merci le Chat pour tes billets que j’ai toujours grand plaisir à lire… Le jour où tu tireras ta révérence, la blogosphère orléanaise aura encore perdu une de ses plumes acerbes et délicieusement pas toujours très objectives !

    J'aime

  5. Miguel dit :

    M. Gd et Oeuil de Lynx, merci pour vos remarques mais vous ne répondez pas à la question de fond. Vous intéresse-t-elle seulement ?

    J'aime

  6. M.Gd dit :

    @ Miguel,

    Que vous soyez un brin vexé, je le comprends aisément. Ce qui n’oblige pas à cette question à la dignité toute relative…

    J'aime

  7. Miguel dit :

    Je veux que je suis vexé ! Ma proposition n’a pas été mise en application… 4 ans après ! Moi qui croyais que nos écrits servaient à quelque-chose 😉

    J'aime

  8. Oeil de Lynx dit :

    Tu as du être un peu écouté quand même Miguel… Car en relisant tes propositions de campagne, force est de constater, qu’à Orléans, oui, à Orléans !, existent des structures d’accueil et d’hébergement spécifiquement dédiées aux femmes, qui plus est victimes de violence. 😉
    Ces CHRS assurent un accueil 24/24 de femmes et enfants, parfois recueillis en pleine nuit par les services de police.
    Alors oui, ces structures sont surchargées, manquent de moyens, de places, mais elles ont le mérite d’exister et de proposer des réponses concrètes, spécialisées et comme tu le dis, sécurisantes, à des familles entières qui ont du quitter le domicile familial du jour au lendemain.
    Toi qui suggérais à juste titre de s’inspirer du modèle parisien proposant informations juridiques et sociales, sache que c’est l’objectif du LAÉ, qui rassemble en un même lieu toutes les ressources nécessaires aux femmes victimes de violences : juristes, psychologues, assistants sociaux.
    Pourtant, l’équilibre budgétaire de cette structure associative reste précaire, alors que l’existence d’un tel lieu est proprement indispensable dans chaque département !
    Oui, les écrits servent à quelque chose : à mobiliser les consciences et se battre pour que ces lieux continuent d’exister !!

    J'aime

  9. Miguel dit :

    Plus sérieusement, il y a eu en même temps la mobilisation d’un tas de gens autour de cette question.

    Merci pour ton info mais je ne suis pas sûr que le CHRS (géré par l’Etape) soit LA solution. Sachant qu’ils hébergent aussi d’autres sans abris (SDF, sans papiers, …), il n’est pas certain qu’un soir d’hivers, il y ait encore de la place. A vérifier, donc….

    Finalement, il semble que la mobilisation sur cette question est encore à l’ordre du jour ! D’où l’intérêt du billet du Matou…

    J'aime

  10. chatdorleans dit :

    @A tous
    Il reste que lorsque le problème se pose dans l’urgence et à n’importe quelle heure du jour et de la nuit, et ce billet en témoigne……Si l’on n’est pas abonné aux subtilités municipales existantes, en cours ou à venir…..On ne trouve personne pour vous aiguiller…..Même pas la Police qui face à une maman en détresse et à son bébé se débarrasse de l’affaire sans aucun égard …..Je l’ai vécu….Je persiste et je signe.

    J'aime

  11. Monique LEMOINE dit :

    Ce que Le grand chat raconte est malheureusement la situation actuelle dans l’agglomération d’Orléans. La jeune femme avec son bébé est à l’abri des coups à l’aide d’une entraide privée.
    Or si l’humanisme n’était pas intervenu, elle restait avec son enfant dans la rue.
    En 2005, une association de Protection des Femmes en Danger, dont je suis la présidente, monte un projet de Centre d’Hébergement pour femmes victimes de violences. Un vrai centre, ouvert 24/24 avec tous les services de professionnel-les pour entamer la reconstruction d’une personne qui a été détruite physiquement et combien moralement. Ce centre demandait l’ouverture de 30 places pour notre agglomération.
    Ce projet a été jugé disproportionné et donc refusé par le Préfet de l’époque.
    L’APROFED a donc déclenché seulement l’ouverture de 10 places financées par l’Etat dans 2 associations qui ont des lieux d’hébergement pour les personnes en difficultés.
    C’est la situation existante. Je l’ai affirmé publiquement le mardi 22 novembre à la Médiathèque d’Orléans lors du débat du Forum des droits humains : « Comment la justice traite-t-elle les violences envers les femmes. Il n’existe pas de Centre d’hébergement pour les femmes victimes de violences dans l’Agglomération d’Orléans. Le Lieu d’Accueil et d’Ecoute (L.A.E.) est une plateforme qui donne des informations aux femmes aux heures de bureau. La carence de structure dédiée aux femmes victimes de violences est patente.
    C’est un problème politique et je vous remercie toutes et tous d’en parler. C’est la seule façon de commencer à faire avancer les choses. J’ai honte de cette situation au vu de ce qui se fait dans l’agglo pour des choses qui ne risquent pas d’améliorer la vie des femmes et des hommes. Entre les millions engloutis dans le port fluvial 45O.000 € par an et le million de l’inexplosible, il y a de quoi pleurer.

    Je n’est pas forcement être féministe que de demander justice. Mais cela peut l’être aussi.
    Merci d’avoir lu ce qui n’est pas très amusant, mais qui est la réalité pour de nombreuses femmes de toutes conditions et de leurs enfants.

    Monique LEMOINE

    J'aime

  12. Bodard dit :

    Ouais….
    il s’agit de la responsabilité de l’état que de s’occuper de l’accueil d’urgence que je connais parfaitement bien tant sur le plan professionnel que personnel pour avoir accompagner un parcours de vie…en silence…d’une jeune femme battue et séquestrée et si il y a une volonté municipale forte ,cela fait avancer les projets.J’avais avec humour proposer que l’Arena pour laquelle on va trouver les sous puisse se transformer la nuit et en semaine en lieu d’accueil…Entre le busness et la détresse sociale,il semble que Serge Grouard ait fait son choix.
    Non le chat,je ne te décerne pas la médaille car tu n’as fait que ton devoir et tu as écouté ton coeur et ta raison.C’est bien.
    Quand à Miguel,les travailleurs sociaux et autres responsables associatifs n’ont pas attendu 2007 pour tirer les sonnettes d’alarme.J’ai des écrits et propositions qui datent de 1989.Les travailleurs sociaux ont des choses à faire partager lorsque les technocrates ne leur confisquent pas la parole.Vivement que l’hiver arrive pour que l’on prenne enfin et à nouveau conscience de la situation des sans abris qui peuplent nos rues(Ils meurent aussi en été!!!mais dans l’indifférence) et pendant ce temps-là,on supprime des place d’accueil d’urgence…..
    Indignons nous,il en restera bien quelque chose.
    Yves Bodard

    J'aime

  13. chatdorleans dit :

    @Bodard
    Pas besoin de médaille parce que tout d’abord l’histoire n’est pas finie et qu’ensuite ça m’indiffère……Sans doute besoin de te parler et de te voir, mais il semble bien que ce soit devenu difficile.
    Je t’embrasse

    J'aime

  14. Miguel dit :

    C’est marrant de voir que quand on dit « j’ai proposé ceci », tout le monde se lève pour dire que d’autres l’ont dit avant. On fait un concours, en fait ? Sacrée course à l’échalote !…

    J'aime

  15. bodard dit :

    Jean Paul,
    Je suis très facilement joignable : c’est simple comme un coup de fil.

    Miguel,
    Tu es le seul à t’être levé:Nous nous étions déjà debout!Pour la course à l’échalote,c’est promis,avec Mourad,on ne viendra plus sur ton terrain.

    PS:Susceptibles les copains!

    J'aime

  16. M.Gd dit :

    @ Miguel,

    On parle d’une situation humaine sur laquelle de nombreux professionnels et militants se penchent depuis des années, bataillant et ficelant des dossiers bétons soumis aux pouvoirs publics. Et vous répondez par un impensable « c’était une des propositions que j’avais faite en 2007 sur mon blog », façon politicard qui rapporte tout à lui. Nous ne faisons que rendre à César ce qui lui appartient. Et en plus, avec une pointe d’humour…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s