« SEAFRANCE » : SCOP OU ENCORE ?……

Même si ce soir, il semble que la solution d’une SCOP (Société Coopérative Ouvrière de Production) ait été été écartée des hypothèses envisagées pour tenter de sauver « Seafrance », on notera que cette idée qui aura été évoquée tout au cours de la semaine passée dans un brouillard totalement incompréhensible de la part du Gouvernement autant que des Syndicats aura sans doute laissé des traces de confusions et de mésententes entre tous les protagonistes de cette affaire qui commence à prendre des allures de feuilleton……

La SCOP reste néanmoins une formidable alternative, qu’il s’agisse de créer une entreprise sur une idée valable ou  de reprendre une Société à la suite d’un dirigeant qui n’a pas de successeur ou qui se montre défaillant…..A condition toutefois qu’il ne soit pas trop tard !

En aucun cas pourtant une SCOP ne saurait faire face à une défaillance de l’entreprise elle même, soit qu’elle s’avère incapable de s’adapter à de nouvelles techniques, soit qu’elle se retrouve face à  une modification structurelle du Marché au sein duquel elle exerce son activité.

Il semble bien qu’avec « Seafrance » nous nous retrouvions dans cette dernière situation.En effet la situation d’Eurotunnel entre Calais et Douvres , l’exploitation de bateaux plus rapides du type « Hovercraft » ont participé à absorber une forte partie du trafic précédemment dévolu à « Seafrance » jusqu’à rendre pratiquement obsolète l’exploitation des anciens  » Ferries » …..Quelque soit par ailleurs le charme un tantinet désuet qu’ils nous offrent entre la sirène à la sortie du port, les embruns qui fouettent le visage où la boutique « duty free » juste le temps du voyage!

Dans ces conditions la constitution d’une SCOP dont le capital serait constituée par les indemnités de licenciement versées au personnel risque bien de tenir davantage de l’acharnement thérapeutique ou des soins palliatifs que du traitement simple et banal que l’on administre à un malade pour un rhume ou une grippe !….

On comprend bien que si chaque ouvrier ou employé touche quelques milliers, voire même quelques dizaines de milliers d’€ pour perdre son emploi , il préfère les conserver pour tenter de s’en sortir avec sa famille par d’autres voies plutôt que de les perdre comme un rentier qui aurait fait un mauvais placement…..

Les dernières propositions surgies aujourd’hui même et émanant  des concurrents directs de « Seafrance », à savoir SNCF et Eurotunnel peuvent elles mêmes être considérées comme éminemment suspectes…..Pourquoi viennent elles si tard ?….Est ce le prix d’une bonne conscience pour pas trop cher ?……Est ce le moment choisi par eux pour reprendre Seafrance pour un prix dérisoire , juste le temps de lui offrir une « belle fin » et de supprimer une bonne fois pour toutes un concurrent à la dérive mais qui tout de même les dérange encore un peu…..

Voici en tous cas un domaine où ce ne sont jamais les bons sentiments qui servent de moteur aux décisions…..

On se souvient que la semaine dernière et alors que la solution d’une SCOP était tour à tour reprise et rejetée par le Gouvernement, acceptée par certains syndicats et refusée par d’autres, nous avons assisté à un ballet de contradictions et de pièges tendus autant que de chausses trappes qui ont laissé des traces.

En effet, si l’on se réfère aux paroles franchement inamicales et peu amènes que François Chérèque a prononcé ce jour à l’égard de ses propres adhérents de la CFDT de Seafrance….Il y a, à n’en pas douter des procès, des règlements de comptes et des exclusions à craindre dans les temps à venir……

Il y a d’ailleurs toujours eu un conflit beaucoup plus encore qu’une ambiguïté entre l’idée même de SCOP et les Syndicats……Entre le Progrès Social consistant à donner aux Ouvriers et aux Employés une participation active aux Conseils d’Administration et la crainte de voir leurs Adhérents devenir du fait de leur implication financière au Capital de leur SCOP des dirigeants de droit, des capitalistes et pourquoi pas des partisans du profit , ne serait ce que pour garantir leur investissement, les Syndicats n’auront jamais su prendre une position claire, et cela se sera toujours traduit par un climat particulier mais qui aura toujours fini par se régler comme au sein de toutes les entreprises patronales : en accordant aux représentants des Syndicats quelques avantages supplémentaires pour les aider à avaler la pilule idéologique !…..( Afin d’éviter toute réaction intempestive: protestation, cris d’orfraie ou autres, je précise qu’il s’agit pour moi d’une histoire vécue….J’ai des noms, des preuves et des montants !)

Durant la semaine écoulée, on a pu craindre cette proposition qui visait à demander aux participants d’une SCOP éventuelle d’y investir leurs indemnités de licenciement sans pour autant leur accorder la propriété des bateaux …..Autant dire de leur outil de travail qui leur aurait été ainsi loué….Par la SNCF , qui en aurait conservé la possession….En alourdissant l’exploitation par  des frais de location des ferries, il va de soit que l’on aurait précipité la perte de la SCOP et de toutes les sommes investies par les coopérateurs….

Cette façon de faire a déjà laissé dans l’Histoire quelques exemples fameux .

Le plus célèbre reste celui de Manufrance à Saint Etienne ….Mise en Règlement Judiciaire en 1979…..Reprise sous forme de SCOP en 1980 ( Et dont le PDG se nommait Bernard Tapie)  pour la simple partie de l’Exploitation, étant bien entendu que les Immeubles et le Foncier étaient exclus de la SCOP qui était de ce fait astreinte à de lourds loyers…..En 1982 un Plan de Relance s’avère impuissant à enrayer la détérioration de la Coopérative qui est définitivement liquidée en 1985…..

Juste le temps qu’en 1986 l’Immobilier et le Foncier soient revendus séparément au prix du marché…..Aujourd’hui ces immeubles restaurés et rénovés constituent un ensemble consacré à un Centre de Gestion et à des Bureaux d’Affaires…..Comme vous pourrez vous même vous en rendre compte….La fin de la SCOP Manufrance n’aura pas fait que des malheureux !…..

Cela…..C’est sans doute ce à quoi les ouvriers de Seafrance auront finalement échappé….Dans un premier temps l’activité aurait repris tant bien que mal….Puis la peau de chagrin aurait continué à se rétrécir encore jusqu’au jour où, l’actualité ayant suivi son cours, on ne nous aurait même pas annoncé  que la SCOP avait disparu et que la ville de Calais qui n’est déjà pas épargnée comptait 800 chômeurs de plus….800 familles dans la détresse!..

Oui, la SCOP reste une alternative fantastique pour constituer ou sauver une Entreprise lorsqu’elle se situe dans un créneau porteur…..Mais la constitution d’une SCOP ne peut se concevoir dans l’espérance d’un miracle qui ne viendra pas et elle ne vaut pas que  des travailleurs y investissent leurs indemnités qui sont avant tout à l’instant même où ils les perçoivent le salaire pour leur propre survie !

Le mouvement Coopératif est né en France sous l’impulsion des philosophies exprimées par Charles Fourrier (1772-1837) et Pierre Joseph Proudhon (1809-1865) véritables inspirateurs de ce qui devait devenir le Socialisme …..Combattus par Napoléon III, pourchassés et parfois même exilés suite aux évènements de la Commune, la Coopération renaît et connaît don plein essor dès le début du XX°siècle…..

J’ai travaillé moi même au sein d’une SCOP centenaire et issue du Compagnonnage et j’atteste que beaucoup de ces entreprises ont conservé une forme précieuse de savoir faire dans des métiers traditionnels dont certains auraient sans doute disparus si le Mouvement Coopératif n’avait pas participé à les perpétuer…..Qu’il s’agisse de tailleurs de pierres, de charpentiers , de bâtisseurs ou de couvreurs traditionnels, de fabrique de tissus anciens ou de vitraux, c’est bien souvent à des coopérateurs que l’on doit d’avoir pu restaurer beaucoup de monuments historiques, de châteaux, de cathédrales ou simplement de meubles, de tableaux, statues  ou d’instruments de musique.

Paradoxalement , j’ai pu observer le manque de soutien au Mouvement Coopératif pendant toute la période de 1981 à 1995 correspondant aux deux mandats de François Mitterrand et où aucun de ses Premiers Ministres Socialistes n’aura participé à le prendre en compte ou à l’encourager…..Voir l’exemple de Manufrance cité plus haut et qui date des années 1985/1987…..Il s’agit là d’une réflexion que je me suis beaucoup faite à l’époque, et voilà bien pourquoi je vous l’exprime ici même  ce soir……

Basées sur une égalité parfaite entre ses actionnaires et sur le principe de « Un Homme= Une Voix » sans tenir compte des pourcentages d’actions détenus par chacun d’eux , elle préserve de cette manière la prise de pouvoir autoritaire par un coopérateur devenu majoritaire en actions….Elle n’empêche pas bien sûr les petites coalitions, les intrigues et les convoitises ou les ambitions qui peuvent s’exercer à partir du moment où rien ne s’oppose à ce que n’importe quel Coopérateur puisse prétendre à devenir Président de la SCOP…..

Mais à ce stade , je préfère en rester là tant il me semble que si l’on commence à évoquer tous les cas de figure où chacun veut devenir Calife à la place du Calife , nous allons bien finir par parler d’autre chose que des « SCOP »…..

Alors si vous le voulez bien, gardons en un peu pour demain et Bonne nuit à tous !…..

A propos chatdorleans

Orléanais
Cet article a été publié dans actualité, Actualités, blogs, humeurs, Humeurs et Air du Temps, Justice, politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour « SEAFRANCE » : SCOP OU ENCORE ?……

  1. FA dit :

    Ces « Coop » peuvent aussi être dans des créneaux exportateurs.
    Pour voir un exemple, clic sur le lien ci-après puis, visionner le WebDocu
    http://www.beaugency.info/index.php?option=com_content&task=view&id=760&Itemid=76

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s