DOUZE BULLETINS SUR MON BUREAU……

Douze bulletins sur mon bureau
Des petits…des moyens….des gros
Douze professions de foi…qui toutes me promettent
Le Bonheur pour demain….et qui toutes me répètent
Qu’ils sont les seuls garants de mon propre avenir !
Et qu’en plus de promettre, ils vont savoir tenir.
On me caresse bien dans le sens du pelage
On me flatte, on me couvre de considération
Et dans tous ces propos je me perds et je nage,
Alors je me rabats sur la télévision !….

Sarkozy vocifère
Eva Joly rocaille
De Villepin s’exaspère
Dupont Aignan bataille
Quand Melenchon s’excite
Hollande parle vaille que vaille
Chevènement ressuscite,
Morin m’ennuie… Je baille !…
Marine éructe, toute rouge
Corinne Lepage rouspète
Poutou tire  ce qui bouge
Et enfin « Bayrou pète »

Tant pis ! j’irai voter…en marchant de travers !
Mais parmi ces douze là, je sais quoiqu’il advienne
Que je vais regretter l’écailler qui l’hiver
Quand j’achète douze huîtres m’en offre une treizième !
Celle là qui peut être aurait pu tout sauver !
Le Messie ! en un mot l’Homme de la situation :
Clémenceau ou Jaurès ?…et pourquoi pas De Gaulle !
Pour trouver aujourd’hui les bonnes solutions,
Il nous faudrait un Chêne….nous n’avons que des saules !

Douze bulletins sur mon bureau
S’en sont allés à la corbeille
Tant de langues de bois, de sciure ou de copeaux !..
Je ne veux plus entendre, les cris de ces corneilles…

Le jour venu , j’irai voter, ou faire des coupes
Entre ceux que j’espère , et ceux que je sanctionne…
Puis j’attendrai 20 heures, où le nez dans ma soupe
Comme vous tous, faudra bien que je mange… « ce qu’on me donne ! »

A propos chatdorleans

Orléanais
Cet article a été publié dans actualité, Actualités, blogs, humeurs, Humeurs et Air du Temps, politique, Vie locale. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour DOUZE BULLETINS SUR MON BUREAU……

  1. minijack dit :

    Ah la la ! L’optimisme
    N’est visiblement pas
    De mise sur ta liste
    De votant rabat-joie !

    Un peu de rigolade
    Te siérait beaucoup mieux
    Que ces jérémiades
    D’aîné, devenu vieux,
    Qui rumine et grommelle,
    Entre ses rares dents,
    Qu’hier la vie fut belle,
    Que c’était le printemps…

    Allez ! Du coeur que diable !
    Vois les choses autrement !
    La soupe sur ta table
    Est un bon aliment.
    Qu’elle soit à ton goût,
    Je ne dirai pas ça.
    Mais quoi, nous plaindrons-nous
    Tant… qu’il y en aura ?!…

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s