LES « CHAISES FLOTTANTES » ORLEANAISES

Après les « Cotignacs » , aux côtés de Jeanne d’Arc   et des Bords de Loire  qui constituaient jusqu’alors les contributions essentielles de notre ville au patrimoine universel de l’Humanité, il conviendra désormais de rajouter le « jeu des ChaisesFlottantes » dont le dernier conseil municipal nous aura donné lors de sa dernière séance du 27 Janvier 2012 tout à la fois la définition, les règles du jeu et l’exemple de tout ce que sa pratique intensive peut apporter à la vie démocratique locale.

Le Jeu des Chaises Flottantes se distingue de son cousin bien connu sous le nom de celui des Chaises Musicales par le fait essentiel que si dans celui des Chaises Musicales le principe repose sur le fait qu’il y a toujours un cul de plus par rapport aux chaises en présence…..Celui des Chaises Flottantes se traduit, à l’inverse par une certaine difficulté à remplir les  sièges laissés vacants par certains joueurs qui pour des raisons diverses décident de ne pas occuper la place qui leur était dévolue jusqu’alors…… Et tout cela sans même tenir compte des absences temporaires, furtives ou inexpliquées en cours de séance et qui auront transformé le dernier Conseil Municipal en une sorte de manège d’allées et venues incessantes …..

Quelque chose de diffus tout d’abord, mais  qui se transforma vite en atmosphère de  hall de gare avec l’apparition à 20 heures 45 et après  trois heures de délibérations de Madame Marie Cugny Seguin en provenance de Copenhague et poussant sa valise comme si elle n’était qu’en cours de correspondance en attendant de rejoindre son refuge de week end situé encore et pour l’heure à la Source! ……En fin de semaine et le vendredi soir l’itinéraire de Copenhague  à Orléans la Source prévoit il un transit par la salle du Conseil Municipal d’Orléans ?……Il faudra sans doute que je le vérifie la question avant de continuer à dire des bêtises, mais au vu de Madame Cugny Seguin traînant son énorme valise dans les allées de la Salle du Conseil on peut être tenté de le croire…..On pourrait aussi imaginer  de disposer dans ce cas à la Mairie une consigne afin que Madame Cugny Seguin puisse y déposer son bagage ……Et quand je pense qu’il n’y a même pas eu un Conseiller Municipal de base pour l’aider !….. Mais que foutent certains délégués de quartier !…..

L’arrivée de Madame Cugny Seguin fût d’ailleurs un moment d’allégresse pour Monsieur le Maire qui la salua d’un joyeux « Bonjour Marie! »…….Nous avons sans doute échappé de peu au « Je vous salue Marie » qui aurait sans doute donné à cette arrivée les accents d’une apparition ou même, qui sait, d’un miracle!…..Pour un peu nous nous serions sentis davantage à Lourdes qu’à Orléans: déjà dans certains yeux les pupilles s’allumaient comme des cierges!

Bien entendu qu’il convient de raison garder : et à cet égard, que celui qui a envisagé de faire de Madame Cugny Seguin une Jeanne contemporaine et salvatrice de la Majorité Municipale de Serge Grouard au point d’avoir envisagé de remplacer la statue de Jeanne par celle de Marie sur le cheval de la Place du Martroi, veuille bien garder cette idée saugrenue pour lui même: la requalification prévue de la Place du Martroi ne saurait inclure cette modification du site…..Il n’y a pas assez de place sous le cheval pour glisser la valise de Madame Cugny Seguin!….Quant à la solution inverse ou de rattrapage, et  qui aurait consisté à placer Madame Cugny Seguin sous le cheval et la valise par dessus, il semble bien qu’elle n’ait même pas été évoquée….

C’est qu’en effet , le départ de Madame Cugny Seguin vers Copenhague aura totalement déstabilisé l’équilibre de l’équipe municipale dans la mesure où faute de transférer ses fonctions à l’un ou l’une des membres de sa majorité, Monsieur le Maire se sera mis en position de les répartir entre l’équipe restreinte de celles et de ceux de sa garde rapprochée et qui constituent son « fan club », sa brigade prétorienne ou ses fidèles incontournables comme vos préférez…..Il s’ensuit bien sûr une surcharge de travail pour certaines ou certains, quelques déceptions pour d’autres, et une sorte de sentiment de désordre général comme toujours et tant que l’équivoque subsiste..

Il est vrai que de remplacer Madame Cugny Seguin n’était pas chose aisée…..Il semble du coup que faute de l’avoir été réellement transférées, ses fonctions aient été plutôt réparties que transmises……La raison aurait en fait supposé que Madame Cugny Seguin ait démissionné du Conseil plutôt que d’y être restée avec sans doute la mission officieuse de donner un avis consultatif et officieux sur les questions relatives au Développement Durable…..Chacun sait bien que tous ces arrangements basés sur des non dits officieux ne fonctionnent jamais …..

On aurait pu donc penser à une démission pure et simple de Madame Cugny Seguin comme cela vient d’être le cas dans l’Opposition à chaque fois qu’un ou une élue se retrouvait éloigné régulièrement et habituellement de la Ville dont il était l’élu……Dans ce cas il est habituel de faire rentrer le suivant de la liste, il paraît que c’est même la règle…..

En attendant le maintien à son poste de Madame Cugny Seguin permet de bloquer le suivant de la liste « Orléans Passionnément » animée en son temps par Serge Grouard…..Il semble que l’on discerne alors les prémices d’une histoire  qui n’est pas sans rappeler celle qui fut récemment vécue par une autre Conseillère Municipale dont Monsieur Grouard ne semblait pas désirer l’arrivée au Conseil après qu’il l’ait pourtant acceptée sur sa liste en son temps…..

Je ne dévoilerai pas ici l’identité de celui qui en cas de démission de Madame Cugny Seguin serait appelé à lui succéder au Conseil…..Je respecterai en cela l’anonymat, le sien autant que celui dans lequel on pense devoir le tenir sachant qu’au demeurant chacun de mes lecteurs s’il le désire pourra le faire comme j’ai pu le faire moi même!…..J’ai même pu consulter la photo de ce garçon qui recherche ses « Copains d’Avant » sur Internet…..(Sans doute a t’il raison de rechercher ses Copains d’Avant »…..Tant il semble bien que ceux de « Par la Suite » s’avèrent beaucoup moins fiables à l’usage!….

Et ceci, juste le temps de m’apercevoir qu’il s’agit bien en l’occurrence d’un candidat que l’on désigne comme faisant partie de ceux que l’on affuble de l’épithète  » Candidat de la Diversité »…..Il va de soi que l’expression elle même sous prétexte de se vouloir rassembleuse et consensuelle me paraît être plutôt ségrégationniste par nature: en effet pourquoi faire remarquer que ce candidat là est plus « divers » que tous les autres !…….

Je ne me permettrai pas de tenter d’interpréter les méandres de la pensée de Serge Grouard mais qui paraissent correspondre à la volonté d’utiliser contre toute logique représentative de son équipe Madame Cugny Seguin en tant que bouchon destiné à empêcher l’explosion dans son hémicycle d’une « diversité » dont il doit peut être considérer qu’elle est déjà suffisamment représentée comme ça!…..C’est sans doute son droit de juger et de procéder ainsi….. »C’est du domaine du Maire », comme il lui arrive de le préciser lui même quand un propos l’indispose……Il me semble en tous cas, qu’à titre de revanche,  ne pas être dupe et considérer que certaines vigilances sont nécessaires face à certaines postures…… » Ca reste du domaine des Electeurs » !

En dehors du cas précis que nous venons d’évoquer concernant Madame Cugny Seguin, bien des mystères demeurent sur ce qui a pu se passer durant cette séance du Conseil à propos d’autres « Chaises Flottantes  » qui auront ponctué toute cette soirée….

L’Absence soudaine et inexpliquée du Maire pendant plusieurs dizaines de minutes…..l’Absence totale de Monsieur Eric Lemaignen durant toute cette séance, l’avancement de l’Ordre du Jour pour permettre à Monsieur Montillot de lever le siège prématurément……Autant de mystères, de dérobades peut être, et pourquoi pas de provocations déjà à l’approche d’échéances qui risquent bien de mettre à mal certains équilibres apparents mais qui n’étaient pourtant que de façade…..

Pour l’instant les Chaises flottent encore, demain les Sièges s’arracheront et certains pourraient bien même devoir s’accrocher à leur Fauteuil……Qu’est ce qu’on rigole à Orléans!……Tout comme sur le Concordia et comme chantaient nos parents, nous n’en sommes encore  qu’aux derniers temps où « La Croisière s’amuse ! »……..

A propos chatdorleans

Orléanais
Cet article a été publié dans actualité, Actualités, blogs, humeurs, Humeurs et Air du Temps, Justice, Municipales, politique, politique locale, Vie locale. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour LES « CHAISES FLOTTANTES » ORLEANAISES

  1. Miguel dit :

    Une adjointe au développement durable qui, du jour au lendemain, fait Copenhague-Orléans pour assister au conseil où elle n’a plus aucune délégation, avons que c’est quand-même savoureux !

    Au fait, Mr Besson est-il revenu habiter Orléans ou habite-t-il toujours dans un autre département ?

    J’aime

  2. minijack dit :

    Ouaip… Pas facile d’écrire un bon truc drôle tous les jours, hein chat ?…

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s