PASSION CULTURE…..UNE HISTOIRE DE FEMME (S) !

La Librairie Passion Culture qui fait désormais partie des très bonnes adresses culturelles d’Orléans, c’est avant tout l’aventure d’une très grande Dame, et qui avec l’amour qu’elle a toujours éprouvé pour son métier est parvenue à réaliser son rêve : sa librairie conçue à son idée, animée par les manifestations qu’elle a choisies, avec une équipe de collaborateurs qu’elle a sélectionnés, et qu’elle entraîne beaucoup plus encore qu’elle ne les dirige…..Tout cela se sent et se respire dans ce magasin où il semble que chacun est à sa place….Celle qu’il aime et où il se retrouve compétent….Enfin quoi du plaisir à chaque visite : un espace pour boire un café en feuilletant le bouquin que l’on vient d’acheter, juste le temps de faire sa connaissance…. Et partout le sourire, le conseil avisé, la convivialité……Cela devient par ailleurs assez rare, il faut bien en convenir.

Il y a bien longtemps qu’une librairie de cette taille n’avait pas été la création d’une seule personne…..Et le Destin aura voulu qu’ici, à Orléans ce soit encore une Femme par laquelle le miracle s’est produit !….Vous voyez bien au passage à qui je pense!

A chaque fois, en effet ce sont les Grands Groupes, les « Machins Loisirs et les « Trucs Digest »qui se sont chargés d’inonder nos villes de vitrines où le seule but consistait à nous vendre ce qui était à la mode mais pas forcément l’ouvrage un peu plus confidentiel que l’on peut trouver ici, et dont la découverte est à chaque fois un coup au coeur…..

Bien sûr tout cela aura représenté  des mois pour concevoir et réaliser cette Librairie pour qu’elle soit à l’image du rêve de Sylvie Champagne…..

Beaucoup de risques financiers aussi ont du être pris dans le temps afin que tout cela devienne réalité,et qu’à l’occasion du Festival de Loire en Septembre 2011 les portes de la Librairie Passion Culture s’ouvrent aux Orléanais ……Depuis ces lieux sont devenus familiers aux promeneurs aux clients autant qu’aux lecteurs ou aux curieux….

Une affaire de Femme !…En ces temps où à juste titre les combats se poursuivent pour que l’égalité entre les Femmes et les Hommes soit reconnue dans tous les domaines matériels, sociétaux et de tous ordres, c’était l’exemple même à célébrer ……Hélas nul n’aurait pu penser que les nuages s’accumulaient et qu’ils allaient s’abattre sur Sylvie ……Du fait d’autres femmes en l’occurrence….A n’y rien comprendre en vérité!

Plus précisément du fait d’une Association dénommée « Collectif Orléanais du Droit des Femmes »…CODF……Sorte de « Comité Gustave Théodule ou Hippolyte » comme aurait pu dire le « Général »….

Parce qu’enfin c’était bien une Femme qui était en train de réussir !…..Est ce à ce point intolérable pour des féministes…..On appelle ça comment?….Un contre exemple?…Il arrive que ce soit l’exception qui confirme la règle…..On peut dire aussi que « ça gâche le métier… »…Hélas, vous avez encore tant à faire là où en effet certaines ont tant besoin de vous…..Nous étions c’est vrai le 12 Novembre, il ne faisait pas chaud, c’était un samedi et si j’ai bien compris vous avez même fini la soirée ensemble pour fêter joyeusement l’aventure….A ce stade je commence déjà à mieux comprendre!

L’objet du litige et de la manifestation qu’elles organisèrent  le 12 Novembre 2011….Le voici:

 Le simple fait de présenter deux rayons « Hommes » et « Femmes » avec des ouvrages reflétant à leurs yeux une certaine image de la discrimination traditionnelle dans la répartition des tâches ou même des loisirs entre les deux sexes…..

Tout ceci valut à Sylvie Champagne de recevoir un diplôme conçu pour la circonstance et dont la rédaction autant que la conception peut nous donner une idée de la violence que les Femmes peuvent parfois déployer…..Entre elles !

Et voici donc que Sylvie se retrouvait affublée du « 1°Prix de Sexisme et de Discrimanition de Genre »……

Tout ceci se déroula dans un tohu bohu général à l’intérieur de la Librairie tandis que les clients ont pu croire à une sorte d’animation ou même de « happening » un peu bizarre tout de même…..

S’ensuivirent une parodie de négociation suite à laquelle, quelques semaines plus tard, le Collectif en question estima que Sylvie Champagne n’avait pas respecté les accords pris et consistant à changer la signalétique des rayons!…….Et ceci comme si cette association pratiquant le « coup de main » était investie d’un quelconque pouvoir de négociation dans le cadre des actions qu’elle entreprenait!…..

Ce que je sais pour ma part, c’est que Sylvie que je revis quelques jours plus tard me déclara avoir été très affectée par ces évènements qui l’avaient amenée à prendre quelques jours de repos……Et voilà bien comment les violences faites aux femmes peuvent parfois prendre des côtés pervers quand celles qui en ont fait leur combat finissent par se tromper de cible…….Dégâts collatéraux ?…..C’est ainsi que l’on désigne parfois ce genre de bavures….

Pour le reste , Sylvie me certifia qu’elle modifierait sans doute sa signalétique s’il s’avérait que cela puisse constituer effectivement une erreur en terme de marketing…..Après tout lorsque l’on a fait sortir du néant une telle réalisation on a tout de même droit à quelques écarts que l’on rectifie par la suite!……Simplement Sylvie m’assura qu’après deux mois d’activité et compte tenu de sa situation financière, elle ne pouvait pas envisager ces frais dans l’immédiat…..Qui peut ne pas comprendre cela ?…..

Il n’empêche que le 7 Janvier 2012 le Collectif Féminin et Orléanais de  surcroît s’offrit le luxe d’une requête auprès du Ministère des Solidarités et de la Cohésion Sociale dont l’absence de réaction tendrait à penser qu’ il a des problèmes plus importants à résoudre que la signalétique de Passion Culture……

L’affaire aurait pu en rester là si une magnifique revanche et une reconnaissance envers Sylvie Champagne n’était venue à se présenter sous forme d’une sélection pour le Prix de la Closerie des Lilas 2012 et qui sera décerné le 3 Avril 2012 par un jury composé uniquement de Femmes :

Au titre des librairies: 3 nominations dont 2 Parisiennes et…..Passion Culture à Orléans!

Ce Prix ainsi que les autres concernant des livres écrits par des Femmes exclusivement, des Editrices et des Attachées de Presse est décerné par un jury exclusivement féminin qui depuis plusieurs années s’est constitué à l’mage de celui du Goncourt .

Ils se réunissent dans le cadre prestigieux et plein de charme à la fois de la Closerie des Lilas où il m’est arrivé moi même de passer naguère tant de journées et même de nuits (enfin presque!)…….

Nous attendrons donc avec impatience le 3 Avril , mais d’ores et déjà nous pouvons être fiers de Sylvie surtout si ce titre venait à point pour lui permettre d’oublier jusqu’au souvenir du mauvais procès que d’autres femmes lui auront intenté….

Je ne doute d’ailleurs pas que certaines bonnes amies dont j’approuve par ailleurs l’action pour protéger les femmes victimes de violences et pour aller plus loin dans la conquête de l’égalité des sexes, et qui faisaient partie du « commando » de Novembre finiront par reconnaître que Sylvie leur fait honneur…..Je ne doute pas non plus que Sylvie sache les accueillir à nouveau en tant que clientes et pourquoi pas en tant qu’amies…..Et tout sera redevenu calme et serein dans ce monde où il arrive tout de même parfois que Passion et Culture puissent faire bon ménage…..Si j’ose le dire ainsi: sans balai ni serpillière !…..En tous cas pas pour les Femmes exclusivement….

A propos chatdorleans

Orléanais
Cet article a été publié dans actualité, Actualités, blogs, humeurs, Humeurs et Air du Temps, Justice, Municipales, politique, politique locale, Vie locale. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour PASSION CULTURE…..UNE HISTOIRE DE FEMME (S) !

  1. minijack dit :

    En tous cas, bravo à Sylvie pour cette nouvelle enseigne à la gloire des livres. C’est non seulement courageux mais intelligent et pionnier que d’ouvrir un tel magasin intégrant également l’idée de « livres numériques » au lieu de s’en plaindre et tenter d’ériger des lignes Maginot illusoire comme le font les vendeurs de musique.
    Il est vrai que le livre, outre l’intérêt de son contenu, est en soi un objet sensuel que ne sont plus les CDs, DVDs et autres cassettes alors qu’il y a toujours une nostalgie des vinyles.
    Je ne suis pas inquiet pour Sylvie. Même lorsqu’on peut agréablement lire une oeuvre en numérique sur un iPad ou autre, rien ne vaut le papier pour corner une page, souligner une phrase, ou tout simplement le dédicacer en première page à un lecteur.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s