DU TEMPS DES « COCUS » A CELUI DES « INFIDELES »

C’est dans la foulée de mon précédent billet concernant Jean Dujardin, que je suis allé voir ce soir le Film « Les Infidèles » …..A cet instant , et plus que jamais la crainte que j’avais exprimée que la date de sortie de ce film , juste derrière celle du triomphe de l’acteur aux Oscars n’ait été rien d’autre qu’une gigantesque opération de marketing s’est trouvée tout à fait confirmée…..

Les premières critiques relevées ou entendues parlent de vulgarité et même de grossièreté tant dans les dialogues que dans le scénario…

La vérité consisterait à admettre que depuis Molière, Offenbach et même Feydeau Sacha Guitry ou Pagnol, nous sommes imperceptiblement passés du temps des cocus à celui des infidèles….

Les cocus faisaient plutôt rire au théâtre ou au cinéma…..Parfois ils étaient à l’origine de drames ou même faits divers dans les romans de Zola, les films de Carné ou plus simplement dans la Vie de tous les jours….

Ce qui différenciait les Cocus d’hier par rapport aux Infidèles d’aujourd’hui…..C’était tout simplement l’Amour dans lequel on croyait encore et dont on estimait que sa route était celle du Bonheur……Bien sûr il y avait des accidents et même de très graves un peu partout, mais l’Amour en tant que tel était sublimé…..Un peu naïvement peut être mais il excluait dans son langage et ses attitudes la vulgarité et la grossièreté….

C’était le temps où Piaf chantait l’Hymne à l’Amour et cassait un verre à la fin de la chanson  les Amants d’un Jour……. »Moi j’essuie les verres au fond du Café…. » Ca faisait mélo …..C’est vrai, mais c’était une autre façon de parler d’Amour….

Quant aux « Infidèles »….C’était autre chose,  ceux ci ou celles là ne faisaient pas que de tromper…..Ils ou elles trahissaient et ça ne se chante pas sur le même registre….

Les « Infidèles »…..Mouloudji les a immortalisées dans une chanson « La Complainte des Infidèles » qui comporte aussi une version féminine interprétée par Catherine Sauvage….

Coeur pour coeur…Dent pour dent

Telle est la loi des amants! 

Un demi siècle s’est écoulé …..L’Amour est devenu un instrument puis un leurre, parfois une marchandise…..

Plus simplement nous dirons que si souvent les histoires de Cocus étaient des atteintes ou des crimes envers l’Amour, le temps des Infidèles n’est rien que l’apothéose de l’époque où le Cul est toujours un moyen d’améliorer sa condition , de soigner ses inhibitions à moins qu’il s’agisse de tuer le temps dans une Société ou l’ennui est devenu une maladie…..

Sans passer obligatoirement pour un passéiste rétrograde, il nous faut bien admettre que l’Amour est passé à la même moulinette que le respect des enfants pour leurs parents ou leurs maîtres,…..Tout cela en même temps que bien des Valeurs dites traditionnelles et qui ont disparu, mais dont le manque  explique que bien des choses s’en soient trouvées changées et altérées dans notre quotidien……

L’Amour aujourd’hui s’apparente davantage à un combat singulier où l’un s’efforce de dompter l’autre, et de le savoir à sa merci autant qu’à sa dévotion  beaucoup plus qu’à chercher à constituer un couple harmonieux……Le combat peut être permanent entre les protagonistes et bien évidemment le quotidien peut réserver des surprises…..

Ajoutez à cela un peu de « Fun » …le Fric et tout ce qu’il permet de vivre ou d’acquérir et vous retrouvez le casting autant que l’ambiance de ce film où Jean Dujardin et Gilles Lellouche ne font bien souvent que de renvoyer au public ( pas à tous bien heureusement!) l’image de leur monde, et qu’ils auront construit en transformant la perversion et la culture des apparences en jeu de Société…….

Ce sont les mêmes qui sortent de cette projection en proclamant que ce film est vulgaire et grossier……Pour ma part j’ai retrouvé dans cette histoire à sketchs l’ambiance des « Monstres » de Dino Risi et qui précisément mettaient en lumière la cruauté de cette époque en Italie…..

J’ai vu la tête de quelques blaireaux mondains du genre cadre moyennement supérieur qui sentaient l’after shave  accompagnés de fausses marmotes d’alcôve qui pétaient dans la rayonne « Made in China » …..Tout ce petit monde froufroutant, en sortant de la salle paraissait plutôt outragé et même plutôt secoué , et l’on peut supposer même que les sujets abordés par le film leur auront sans doute permis de prolonger la soirée, pas trop désagréablement j’espère…..

Pour ma part, je n’ai pas eu la sensation d’avoir vu le Film de l’année certes, mais au moins j’aurai mesuré le chemin parcouru entre la tradition Rabelaisienne dont nous sommes tout de même porteurs depuis son origine avec cet époque que nous vivons, et où tout finit par se transformer en « Prise de Tête »…..Et ceci même si la Tête finit par ne plus avoir grand chose à faire dans l’Histoire…..

Et puis puisque nous parlons de Rabelais pour qui la paillardise était devenue une philosophie du « Bien Vivre Ensemble »…..Je m’en voudrais de ne pas évoquer ici et juste avant de vous quitter Gérard Rinaldi qui nous a quitté ce jour et qui berça ma jeunesse avec les Charlots…. Particulièrement avec sa chanson « Paulette » qui était « La reine des Paupiettes! »…..Oh! me direz vous, mais ce n’était pas galant ni très délicat à l’égard de la dame…..Mais moi je préférais « Paulette » d’hier aux « Infidèles » d’aujourd’hui……D’abord parce que j’adore les paupiettes et ensuite parce que ça n’empêche pas les sentiments !……..

A propos chatdorleans

Orléanais
Cet article a été publié dans Humeurs et Air du Temps. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour DU TEMPS DES « COCUS » A CELUI DES « INFIDELES »

  1. REGUIGNE Régis dit :

    Cher Chat ; pendant que vous contempliez les Infidèles , d’ autres , très peu nombreux , dont je faisais partie , sont allé au ciné des Carmes voir le film réalisé par Angélina JOLIE :  » Au pays du sang et du miel  » . Loin , très loin des mirages holliwwoodiens , Angélina JOLIE avec un courage intellectuel frisant l’ inconscience , j’ y reviendrai , expose avec un réalisme proche d’ un reportage de guerre , les actes barbares des Serbes dans la guerre  » de nettoyage ethnique  » qu’ ils menèrent de 1992 à 1995 en BOSNIE ! Etonnant de voir des acteurs Serbes tenir sans retenue , ( au contraire ! ) les rôles des criminels de guerre , criminels contre l’ humanité , génocidaires ; qualificatifs du Tribunal Pénal International de La Haye .
    Pas étonnant , par contre que , contrairement pour les Infidèles , les grandes chaînes de distribution des films , visiblement n’ ont pas passé sur leurs écrans ce film qui expose les actes délibérément commis par les suppôts des Karadzic , Mladic et autre SESELJ , vous savez ces hommes actuellement en procès à La Haye ; ces mêmes que Me LE PEN se rendit voir chez eux après juillet 1995 alors qu ‘ ils étaient rechechés par le TPI . Vous en déduisez ce que vous voulez sur les raisons de ces rencontres .
    A propos , la tête d’ Angélina JOLIE est sans doute , mise à prix par les communautés serbes de par le monde , en particulier à Los Angeles – Holliwwood où l’ actrice est souvent . Une balle tirée par un sniper expérimenté , et pour cause , cela ne leur coûtera pas cher . Si vous voyiez les torrents d’ injures déversés par des Serbes sur le net à l’ encontre d’ Angélina JOLIE , vous seriez édifié !

    J’aime

  2. REGUIGNE Régis dit :

    NB : confusion de ma part en rédigeant trop vite ; je n’ évoque pas un  » Me LE PEN  » mais Mr LE PEN , père . Ce n’ est pas sa fille , qui , elle , est avocate .

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s