LA « CLEROCRATIE » …..VOUS CONNAISSEZ ?

Les Clérocrates ont bien failli atteindre le total des 500 signatures qui leur aurait permis de participer à l’Election Présidentielle en la personne de François Amanrich, leur fondateur…..Ils totalisaient 517 promesses….Quelques unes d’entre elles  ne s’étant pas matérialisées , nous n’aurons donc pas l’occasion de faire davantage leur connaissance cette fois ci…..Et pourtant , qui sait si leur doctrine n’aurait pas pu nous éviter bien des déboires passés, présents et même à venir…..

Au moment où face à la pétaudière qui s’instaure on nous laisse entrevoir près de 30% abstentions pour les Présidentielles…..

Alors que la viduité des programmes et des projets semble devenir pathétique….Nicolas Sarkozy s’efforçant par ailleurs de tenter de nous faire oublier que le sien se résume à une seule et simple formule « J’y suis, j’y reste! »

Les Clérocrates offrent une issue qui  nous aurait permis sans doute d’éviter en plus du ramdam et du cirque que l’on nous propose, l’amère désillusion de nous dire un jour que nous nous serions trompés encore et une fois de plus!…..

La Clérocratie qui représente assurément la Démocratie poussée à l’extrême, puisqu’elle nous propose de tirer au sort le Président de la République parmi l’ensemble des Citoyens !

Ce mouvement inspiré de la Démocratie Athénienne et remontant à l’Antiquité a  trouvé son aboutissement en France en 1999 où un Mouvement Clérocrate fut officiellement constitué…On relève des traces de l’idée de la Clerocratie chez Aristote dans l’un de ses ouvrages: « Politique »….Le terme Clerocratie est issu du nom de la machine utilisée par la République d’Athènes pour tirer au sort ses Magistrats  » Le Clérotron » ….

Chez nos cousins du Québec, la Clerocratie est aussi connue sous le nom de « Lotocratie » ou encore de « Sortition » ( avec l’idée de tirage au sort) et en remplacement du mot « Election »…

J’en ignorais pour ma part totalement l’existence lorsque en 2006, je publiai un livre intitulé :

                                     » LA FRANCAISE DES GUEUX « 

Et avec pour sous titre:

                                                 Le Président ,..On le tire ou on le gratte !..

J’avais tout simplement  fait comme le Monsieur Jourdain de Molière  avec la Prose, de la »Clérocratie » sans même le savoir…

 

Dans cette histoire totalement déjantée, il faut bien l’admettre, mais qui m’aura beaucoup amusé le temps de la concevoir et de l’écrire, je partais de l’hypothèse d’un blocage constitutionnel à peine invraisemblable et qui aboutissait effectivement à l’obligation de procéder au tirage au sort du futur Président…

En effet j’imaginai que submergé par les tracas de sa fonction, Jacques Chirac avait fini par disparaître mystérieusement de la circulation : le seul indice matériel existant, restant  l’épave d’un pédalo retrouvé sur une rive de l’ilôt de Clipperton ( ultime parcelle de territoire Français situé à proximité des Galapagos) et à côté duquel gisait une canette de « Corona » !…..Dans le même temps le Président du Sénat qui aurait dû assurer l’intérim se retrouvait bloqué à l’aéroport de Bangkok, impliqué  dans une sombre affaire de fausse devises mêlée à une d’histoire de vraie cocaïne ( A moins que ce ne soit l’inverse)…….

Les Institutions étant bloquées, c’est la Française des Jeux qui se voyait chargée de faire la synthèse du Loto avec L’Election Présidentielle….

S’ensuivaient une succession d’aventures plutôt extrêmes, et au cours desquelles les personnages réels en croisaient d’autres de pure fiction dans un tournoiement un peu fou d’épisodes purement fictifs mais dont l’ensemble  restait très représentatif d’autres histoires que nous avons parfois eu l’impression de retrouver dans la réalité……

L’heureux Elu se retrouvait être un brave homme du canton de Cléry Saint André dans le Loiret….Au coeur de cette région que je connais bien, quelque part entre Loire et Sologne.

Il va de soi que ce brave Arsène n’était absolument pas préparé à ce qui lui arrivait, et qu’il s’en suivait une suite de péripéties à partir du soir même de son avènement, lorsque le Préfet du Loiret se mit en cas de lui faire comprendre qu’à partir de cet instant, il n’était plus question pour lui  de vivre comme auparavant, qu’il s’agisse de cultiver son jardin ou même d’aller braconner……La réception par le Maire d’Orléans, sa première nuit passée à la Préfecture, son premier essayage de costume présidentiel……Tout cela en plus des portraits savoureux que j’aurai eu l’occasion de tracer des uns et des autres, qu’il s’agisse de la famille , des amis ou de l’entourage du nouveau « Président » et dont beaucoup n’étaient pas tout à fait imaginaires, oui tout cela m’aura valu de bien m’amuser en commettant ce livre par ailleurs plutôt lucide….

Parce que malgré toutes ces caricatures, il y avait  des aspects visionnaires dans cette fiction…..C’est à ce moment là, en effet que j’avais imaginé rien de moins que la fameuse soirée de la Concorde au soir de l’élection de Nicolas Sarkozy…..Et même la présence de Mireille Mathieu pour la circonstance! Tout simplement j’avais imaginé que cette soirée de liesse, à défaut de la Concorde ,  s’était déroulée dans la Salle des Pas Perdus de la Gare Saint Lazare ……Et qu’en prime Mireille Mathieu avait fait exploser la verrière de la Gare rien qu’avec les aigus de sa voix !….

Ce livre sortit donc à son heure…..Hélas je me rendis compte très vite de l’erreur que j’avais commis en le confiant à un éditeur qui s’était mis en tête en plus de l’éditer, de l’imprimer lui même et avec les moyens du bord…..

A sa sortie ma déception fût à la dimension de la joie qui avait accompagné son écriture et de l’espérance que m’avait suscité l’annonce de son lancement…..Pages parfois collées à l’envers ou mal découpées…..Impression irrégulière….Glaçage défectueux de la couverture…..

Quelques exemplaires se sont néanmoins vendus presque à mon insu….Je ne reconnaissais plus mon enfant…..Je m’en détachai donc….

Reste que j’aurai été à cette occasion un prophète de la « Clerocratie » ….

A l’usage peut être finirons nous par admettre un jour qu’il est sans doute moins dangereux de tirer au sort un Homme dont on ne sait pas très bien ce qu’il sait faire plutôt que d’en élire ou même réélire un autre dont on sait trop déjà tout ce dont il peut être capable !…..

A propos chatdorleans

Orléanais
Cet article a été publié dans actualité, Actualités, blogs, humeurs, Humeurs et Air du Temps, Justice, Municipales, politique, politique locale, Vie locale. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour LA « CLEROCRATIE » …..VOUS CONNAISSEZ ?

  1. Hassan Kerim dit :

    Ce système aurait certainement l’avantage de nous épargner une campagne calamiteuse comme celle actuelle.

    J'aime

  2. minijack dit :

    Qui sait ? ça pourrait être mieux que la Démago-Crassie ?…

    J'aime

  3. JMB dit :

    Il y a des suiveurs …….. Vu dans « LE MONDE »
    24 mars 2012  » Des climats et des hommes « …

    IMPROBABLOLOGIE
    Et si on tirait au sort nos députés ?
    En cette année d’élections présidentielle et législative, les Français vont pour la plupart glisser quatre fois un bulletin dans l’urne. A voté, a voté, a voté, a voté ! Ce choix des responsables politiques par l’électorat améliorera-t-il la situation de la société pour autant ? C’est la question iconoclaste qu’a posée en 2011 un quintette de chercheurs italiens (deux physiciens, un politologue et deux statisticiens) dans un article paru sur le site de prépublications scientifiques arXiv. Leur idée n’était pas de jeter la démocratie aux orties, mais de rappeler que le gouvernement du peuple pour le peuple et par le peuple ne passait pas forcément par le bureau de vote : on peut très bien tirer au sort celles et ceux qui auront la responsabilité de diriger le pays et d’en faire les lois, tout comme le hasard désigne les jurés des tribunaux populaires.

    Après tout, la démocratie athénienne ne procédait pas autrement pour choisir bouleutes et archontes. L’élection complexe du doge de Venise faisait elle aussi intervenir une bonne part de hasard. Le procédé, poursuivent ces chercheurs un brin utopistes, permettrait de réguler le régime des partis et serait plus égalitaire en menant au Parlement des citoyens de tous horizons politiques, de toutes origines sociales ou ethniques et, surtout, des deux sexes à parts égales. Fini ces Chambres bicolores où une oligarchie politique essentiellement masculine se préoccupe moins de l’intérêt général que de sa réélection. Fini aussi les campagnes électorales avec frénésie médiatique et sondages quotidiens contradictoires…

    Encore faut-il s’assurer que le hasard fera vraiment bien les choses. Une Assemblée nationale complètement tirée au sort sera-t-elle plus efficace que celle élue ou bien faut-il concocter un cocktail des deux ? C’est là que la science improbable intervient avec une magnifique modélisation parlementaire basée sur les dernières avancées de la physique statistique. La Chambre aléatoire à 100 % est un échec retentissant. Certes, les projets de loi adoptés profitent tous au plus grand nombre, mais les 500 députés virtuels décrits par ce modèle sont tellement indépendants les uns des autres que la plupart des textes n’obtiennent pas la majorité suffisante pour être votés ! Efficacité presque nulle.

    Les partis politiques ont donc un peu de bon. Encore faut-il se débrouiller pour qu’aucun d’entre eux – ou qu’aucune coalition – ne détienne la majorité absolue, car si c’est le cas les textes de loi ne viseront plus à régler les problèmes collectifs mais plutôt à satisfaire des intérêts clientélistes ou corporatistes. Toute l’astuce consiste à réserver aux députés tirés au sort, censés avoir une vision plus altruiste de la politique, une part suffisante des sièges pour que les politiciens de métier soient contraints de déplacer le curseur de leur action législative vers l’intérêt général.

    Cette étude sur les mérites de la  » lotocratie  » est une récidive. En 2010, la même équipe avait montré qu’en raison du principe de Peter – lequel dit que, dans une entreprise ou une administration, tout employé finit, grâce au jeu des promotions, par atteindre son niveau d’incompétence – il était plus efficace, lorsqu’un poste à responsabilités devenait vacant, de désigner son titulaire par tirage au sort. Suggérons donc à la Française des jeux de créer de nouveaux tickets : PDG au grattage, député au tirage…

    Pierre Barthélémy

    Journaliste et blogueur

    (Passeurdesciences.blog.lemonde.fr)

    © Le Monde

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s