LA SECURITE A ORLEANS : COW BOYS OU SOUS DOUES ?…..

Il était 17 heures 15 et je lisais mon journal à la terrasse couverte du Café du Martroi cet après midi….

J’aime beaucoup cet endroit dont je goûte autant le cadre que la gentillesse avec laquelle on est reçu et servi toujours avec le sourire….

Je vous avais déjà parlé de cet établissement et en particulier de ses fameuses toilettes à digicode mais qui pour le bon client que je suis sont toujours hospitalières …..D’autant que mon autonomie piétonne tendant à diminuer au fil des ans, il me faut bien désormais prévoir des « escales »….Le Café du Martroi  fait partie de celles là, et j’aime assez y atterrir lors de mes escapades en ville.

J’y étais donc attablé depuis quelques minutes….Devant moi un couple avec un enfant d’une dizaine d’années….Rien que de très habituel….

Et c’est à ce moment que deux malabars s’approchent d’eux, bondissent sur l’homme et le forcent à se lever puis à les suivre….

Très vite je réalisais qu’il s’agissait de l’intervention de deux policiers en civil…..Sans doute avaient ils des bonnes raisons pour cela mais admettons quand même que cela provoqua une certaine surprise pour tous les témoins en général et encore plus pour lui en particulier….

Bravo en tous cas et puis aussi merci pour le réflexe du personnel qui s’empressa d’écarter l’enfant de la scène qui se déroulait sous ses yeux afin de lui en épargner le spectacle….

Et c’est alors que se déroula devant la terrasse une scène hallucinante et qui n’avait rien à voir avec les « Rambos » de la Police du Raid ou de la BAC tels qu’on nous les présente à la télévision et qui sont capables de vous menotter un individu et de vous l’escamoter en quelques secondes….Comme quoi ils est assez fréquent que dans la Vie ce soit souvent » la Réalité dépasse l’Affliction ! »

Là !….Devant la terrasse, nous avons tous assisté à une scène qui ressemblait davantage à un match de catch ou de pancrace qu’à une interpellation policière effectuée dans les règles de l’Art !….Pendant plus de cinq minutes, ce fut une masse de trois corps enchevêtrés et ô surprise !…..L’interpellé était pris en sandwich entre le policier qui avait le dessus et son collègue qui quant à lui était plaqué sur le trottoir par l’interpellé….. L’Immonde à l’envers en quelque sorte !

Une mêlée tout comme au rugby , et même pas un arbitre pour siffler une pénalité ou une remise en jeu !……

Et ces foutues menottes que le flic du haut n’arrivait pas à enfiler aux poignets de l’individu qui se défendait comme un diable……Tandis que le policier du dessous, écrasé sous le poids des deux autres protagonistes, et au bord de l’asphyxie tentait de tendre la main pour attraper son talkee walkee qu’il avait perdu dans la bagarre afin de réclamer des renforts qui n’arrivaient pas !…..

C’est tout de même un peu angoissés que depuis la terrasse, nous assistions entre consommateurs à ce spectacle qu’en général des policiers expérimentés s’efforcent d’éviter au public ….Et comme on peut les comprendre !….

Mais là, et sur un cas qui paraissait à l’origine plutôt simple puisque les policiers avaient bénéficié de l’effet de surprise, il apparaissait clairement que tout cela paraissait dysfonctionner plutôt anormalement….

Il nous semblait en effet que nous assistions à une scène où tout paraissait soudainement bloqué un peu comme s’il s’agissait de la démonstration d’une sorte de 33° position jusqu’alors inconnue  du Kama Soutra …..Une sorte de symphonie pour deux flics et un suspect : ça se joue à six mains et c’est un peu comme dans les scènes d’échangismes que l’on a parfois eu l’occasion d’entrevoir en zappant sur la télé à des heures tardives…..Il y a des bras et des jambes dans tous les sens et il est impossible de savoir à qui ils ou elles appartiennent….

Et tout cela dura quelques minutes interminables jusqu’à ce qu’enfin le policier du « dessus » qui paraissait tout de même un peu plus plus expérimenté que celui du « dessous » parvienne à menotter et à maîtriser « l’individu »….Comme ça se dit  dans leur jargon  !

Puis ils disparurent, enchaînés les uns aux autres sans que l’on puisse à l’oeil inexpérimenté  deviner où se trouvait le méchant et lesquels tenaient le rôles des gentils…..En tous cas jamais nous ne vîmes l’ombre d’un renfort arriver sur les lieux….Cinq minutes plus tard remontant la Rue de la République je croisai deux voitures de police qui maraudaient comme à l’habitude à la recherche de « ce qui pourrait arriver » sans même se douter qu’il venait de se passer quelque chose à quelques dizaines de mètres de là…..

Magnifique illustration sans doute des barrières et des obstacles qui doivent encore empêcher les Polices Nationales et Municipales de travailler ensemble !….

En repensant à nos deux zozos de la BAC dont j’ai pu assister à leur démonstration de cet après midi, je veux bien admettre que nous avons dû avoir affaire davantage à des BAC – 2 plutôt qu’à des BAC + 5…..Mais enfin tout de même je me prends à penser que si l’on est arrivé à diminuer de 80 % l’insécurité à Orléans avec des « rambos » dignes de l’ Inspecteur La Bavure , il ne nous reste plus qu’à espérer qu’avec de vrais « spécialistes » on puisse, à terme parvenir à terroriser même les gens qui n’ont rien à se reprocher ……Un vrai pays de Cocagne, en quelque sorte !….

Pour l’instant , on peut penser que l’un des deux policiers que j’ai vu en action cet après midi ne devrait pas tarder à se retrouver au contrôle du stationnement parce qu’enfin ce n’est pas une vie pour un cow boy des villes de passer sa vie à servir de paillasson aux malfrats pendant que son collègue avec lequel il fait équipe essaie, tout seul de passer les bracelets à l’interpellé !…..Autant qu’on lui file une veste bleue et une casquette blanche en espérant qu’il se débrouille mieux avec des essuie glaces qu’avec des menottes !

Après les Gendarmes de Saint Trop’ voici venu le temps des Sous Doués  du Martroi…..

Une fois l’inquiétude passée et force étant restée à la loi , convenons qu’il en est des flics comme de tous les hommes : il y a les bons et les mauvais….La preuve en est : j’ai rencontré un flic qui était bête, mais tellement bête…..Que même ses collègues s’en étaient aperçus !

A propos chatdorleans

Orléanais
Cet article a été publié dans actualité, Actualités, blogs, humeurs, Humeurs et Air du Temps, Justice, Municipales, politique locale, Vie locale. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour LA SECURITE A ORLEANS : COW BOYS OU SOUS DOUES ?…..

  1. Laurent dit :

    Merci pour le grand sourire provoque par la lecture de ce texte !

    J'aime

  2. REGUIGNE Régis dit :

    Force est restée à la loi . Quelle loi ? Sait – on aujourd’hui si il y avait une raison précise à cette  » arrestation  » musclée ? Allez savoir ? Et si  » l’ individu  » n’ avait rien à se reprocher ; cas de figure méritant quoi en retour ?

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s