ON NE REECRIT PAS L’HISTOIRE…..ON S’EN ACCOMMODE !

Et c’est sans doute ainsi qu’au fil du temps, Monsieur le Maire d’Orléans cherche à tirer les meilleurs partis possibles des dégâts collatéraux occasionnés au sein de sa propre équipe municipale, laquelle sort quelque peu en charpie de l’épopée des Législatives….

C’est sans doute un argument de plus en faveur du non cumul des mandats: à savoir    que dans le cas de figure qui nous interpelle, Monsieur le Député n’a même pas eu le temps de s’abandonner à sa joie d’avoir été réélu Député ( même si à 354 voix près on doit se sentir davantage dans la peau d’un « repris de justesse » que dans celle d’un « plébiscité d’office » ) que déjà les tourments de Monsieur le Maire l’assaillaient, et beaucoup plus encore de la part  de ceux de son propre camp que de celui de ses opposants.

Une séance d’explications entre amis avait du reste été prévue juste avant le Conseil Municipal….Il semble que le moment du « Grand Pardon  » qui était programmé se soit en fait transformé en « Nuit des Grands Couteaux »…

En premier lieu, évènement rarissime: le Conseil Municipal commença avec 20 minutes de retard, au strict détriment des Conseillers de l’Opposition , ou même de certains autres qui n’avaient pas été forcément invités à assister aux tentatives de réconcilier les irréconciliables…..Ce retard aura seulement permis à tous ceux qui avaient pris la peine d’arriver à l’heure de prendre leurs dispositions pour affronter l’ambiance plutôt nauséabonde de la séance qui allait suivre…..Et comme toujours les plus pénalisés furent ceux qui avaient eu la politesse d’arriver à l’heure…

Monsieur Eric Le Maignen ayant déploré que Monsieur Grouard ne l’ait jamais soutenu dans sa campagne sur la 6°circonscription, et tout cela pour ne pas trop froisser Monsieur Florent Montillot, lequel lui même s’était retiré contraint et forcé au soir du 1°tour sans même un mot pour son collègue de l’Agglomération et du Conseil Municipal…..

On sait alors ce qu’il en advint….. le Loiret , le 17 Juin porta à l’Assemblée Valérie Corre, candidate PS ….première femme élue sur son nom et à sa première tentative sans qu’elle ait eu besoin pour cela que le titulaire du poste disparaisse afin de siéger à sa place !

Et tout cela au beau milieu de cette 6° Circonscription nouvellement crée sur les terres ou le Député Jean Louis Bernard avait placé toutes ses assises électorales ….Tout cela aussi sur les cantons du Centre D’Orléans , là ou pourtant Serge Grouard avait porté tous ses efforts pour la Rénovation du Centre Ancien et ceci avec une réussite que peu lui contestent….

Aujourd’hui l faut bien en convenir, l’héritage du député Jean Louis Bernard est tout simplement dilapidé…..Lors des Cantonales de 2011, c’est le canton Bourgogne qui aura élu Estelle Touzin (Europe Ecoologie) face à Catherine Mauroy  Adjointe Municipale, et en 2012    ce sont ces mêmes cantons étendus à ceux de l’Est d’Orléans et qui viennent de tourner le dos à la Majorité Municipale au moment même où elle s’apprête à leur livrer une nouvelle ligne de Tramway …..Monsieur Lemaignen devra t’il en plus et en sa qualité de Président de l’Agglomération aller inaugurer à la fin de la semaine cette Ligne de Tram dont chaque arrêt correspondra dans ses péripéties politiques douloureuses aux stations de son chemin de croix personnel !….

Et voilà qui explique les raisons pour lesquelles ce Conseil Municipal ressembla à un ballet perpétuel au cours duquel certains s’absentaient dès lors que  d’autres faisaient leur réapparition ….Monsieur le Maire lui même ne dédaignant pas de participer à cet étrange manège …..

Et pendant ce temps là les points de l’ordre du jour du Conseil continuaient de s’égrener….

Parmi eux les surprenants excédents du Centre d’Action Sociale qui tend dans sa gestion limpide et volontairement drastique à devenir l’établissement municipal le plus rentable de la Ville……Suivant Madame Leclerc, le CCAS exécute sa mission d’Aide Sociale au delà même des besoins prévus dans son budget, et trouve en plus le moyen de générer des excédents au terme d’opérations à caractère onéreux et dont les produits semblent aller au delà de toute espérance…..Ce sont les Noces de Cana , qui associées à la multiplication des Pains  doivent lui permettre sans aucun doute d’accomplir des miracles dans son domaine…….Pour ma part , je me féliciterai à la pensée que mon fameux ballotin de chocolats que l’on me promet depuis quatre ans déjà en fin d’année , et que je n’ai jamais reçu peut y être pour quelque chose…..Dès lors qu’il peut avoir été budgété et que sa dépense n’a jamais été engagée que puis je penser d’autre à cet égard…..L’excédent c’est moi (au moins pour une petite part) Que puis je croire d’autre ?

Autre moment de régal au cours de ce Conseil !…..Nous le devons à Monsieur Soufiane Sankhon qui en sa qualité d’ animateur d’actions originales et plus précisément axées sur la jeunesse déploie ses efforts dans l’organisation de manifestations du type  » Hip! Hop! et Rigodon » avec toutefois une préférence pour le Hip Hop par rapport au Rigodon…….Ce en quoi il semble représenter une sorte de prolongement du département de la Culture surtout et dès lors qu’il propose d’organiser une soirée :   « Ca bouge grave dans ta Ville! » ……Après que la ville d’Orléans ait interdit les lancers de confettis et de pétales de fleurs , les klaxons et les cortèges en ville lors des mariages…..Après qu’une autre charte drastique soit venue régenter les terrasses et les débits de boissons : heures d’ouverture et de fermeture, etc….On ne voit plus ce que l’opération « Ca bouge grave dans ta Ville  » va pouvoir imaginer, en dehors même des excès tels que l’on en a connu lors de la « Fête de la Musique  » et dont j’ai parlé dans un précédent article……Si le but est de régenter, réprimer et interdire durant toute l’année en conservant quelques opérations du style  » Ca bouge grave dans ta Ville » pour permettre de remettre l’adrénaline à niveau c’est une chose, s’il s’agit de « culturiser » jusqu’à le rendre acceptable l’aspiration à la révolte pour ne pas dire à la pré delinquance d’une jeunesse que l’on n’aura pas su retenir, c’en est une autre et cela revient à un constat d’échec de notre Société…..

Voilà sans doute l’interrogation qui m’aura amené au titre de ce billet:

 »  On ne réécrit pas l’Histoire …..On s’en accommode »…..Il en est ainsi  des petites trahisons politiques entre bons amis , des renoncements de tous ordres qu’il s’agisse de l’apprentissage de l’orthographe ou de la culture générale au dépens d’une culture des rues et qui ne s’exprime plus qu’au travers de vecteurs eux mêmes limités aux rapports des forces entre les individus concernés….Même qu’aujourd’hui et de plus en plus : « Ca bouge grave à l’Ecole »…. »Ca bouge grave dans les Bus »….. »Ca bouge grave pour les piétons à cause des vélos »….. »Ca bouge grave pour les vélos à cause des voitures »…..Et l’on pourrait décliner cela à l’infini!

La Culture des rues…..Mais c’est là que pour ma part et pendant des années j’ai tout appris de la Vie…..C’est là que j’ai grandi, c’est là que j’ai aussi compris certaines choses comme le respect, l’amitié et la fidèlité….Des tas de trucs dont tout le monde parle encore mais qui n’ont plus du tout le même sens…….Même que c’est pour ça que certains trouvent sans doute aujourd’hui que je ne suis plus dans le coup….Ca fait rien, j’ai été heureux comme ça et si je changeais quoique ce soit les  gens que j’aime encore et auxquels je tiens n’y comprendraient plus rien…..

Pour clôturer ce billet inspiré par la récente séance du Conseil Municipal, je m’en voudrais de ne pas vous citer la phrase de Monsieur Soufiane Sankhon, très précisément et alors qu’il se débattait dans une discussion, et où il a lâché ce mot inoubliable:  » Il arrive que les Noeuds se soldent par des Aventures »……Pour ma part j’ai surtout connu l’inverse durant toute une partie de mon existence et c’est sans doute pourquoi « Ca bouge Grave dans ma Ville » aujourd’hui……

A propos chatdorleans

Orléanais
Cet article a été publié dans actualité, Actualités, blogs, humeurs, Humeurs et Air du Temps, Justice, Municipales, politique, politique locale, Vie locale. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour ON NE REECRIT PAS L’HISTOIRE…..ON S’EN ACCOMMODE !

  1. torreilles dit :

    « ça bouge grave sur les Pompes » tellement la brosse à reluire de M. Sankhon s’active. Mais elle s’active avec réussite puisque les subventions sont au rendez vous de chaque CM… Le problème est de savoir à qui elles servent ….

    J'aime

  2. ”Ca bouge grave au Conseil Municipal” si j’ai bien tout compris !
    Excellent billet très cher chat 😉

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s