QUAND LA POLITIQUE DEVIENT UNE AFFAIRE « DE FAMILLE »…..

Pour l’antépénultième fois le débat de sur le placement de la famille ou des personnes de l’entourage  dans le sillage des hommes politiques revient au premier plan….

Qu’il s’agisse de népotisme vertical : père, mère, enfants, neveux ou nièces propice à la mise en place de dynasties, ou même de favoritisme horizontal: maris , femmes , amants ou maîtresses et qui permettent de faire plaisir à ceux que l’on aime ou vis à vis desquels on a des devoirs alimentaires, de les sécuriser, de les favoriser ou de les honorer au delà même souvent de leurs compétences…. il faut bien se résoudre à noter que toutes ces complaisances se font sur le compte des indemnités qu’ils perçoivent pour s’adjoindre les collaborateurs dont ils ont besoin, et que du même coup, celles ci se retrouvent à la charge des contribuables qui sont tout de même en droit de se demander si c’est véritablement dans l’entourage de ces Messieurs Dames que se situent les talents et les aptitudes les plus évidentes pour exercer lesdites fonctions…..

En bref : le cul, le copinage ou le piston sont ils des passages obligés pour accéder   aux postes d’attachés parlementaires, de chefs de cabinet ( ce serait déjà plus logique) ou de conseiller particulier ( ça peut se comprendre aussi qu’il s’agisse de l’oreiller, de l’antichambre ou du vestibule!) ?…..

Voici en tous cas et dans le domaine du recrutement une fraction du marché qui peut apparaître bien bouchée pour ceux qui n’appartiennent pas déjà au sérail….

Il faut bien admettre que l’exemple ne vient pas de haut, si l’on considère la situation du Président …C’est tout de même la première fois dans l’Histoire de la République, qu’un Président nouvellement élu met au premier plan sa compagne non labellisée et par ailleurs journaliste dans un hebdomadaire devenu au fil du temps plus « people »que tendance !….De l’inédit…Il est vrai que celle que l’on désigne par habitude beaucoup plus que par tradition comme étant « La Première Dame de France » n’a pas de rôle déterminé….Certaines se sont effacés, d’autres se sont affirmées de manière personnelle pour des causes ou dans des domaines qu’elles avaient choisis (Mesdames Mitterrand et Chirac)…..Valérie Trierweiler quant à elle apparaît de façon irrégulière (En général et surtout lorsque Ségolène Royal risque d’être présente là où se rend le Président) et à chaque fois beaucoup de Français ressentent cette présence plutôt intempestive comme une provocation …..Alors qu’elle n’était précédemment jamais intervenue lors de la Campagne, la soirée du 6 Mai durant laquelle elle nous a laissé entrevoir un François Hollande plutôt Bon Toutou…. »Embrasse moi sur la bouche » !…Oui, cette soirée où encore une fois elle réglait ses comptes avec sa rivale devant les caméras du monde entier reste choquante quand on la replace quelques mois plus tard dans son contexte . Un peu plus tard, le Tweet intempestif à l’égard de Ségolène  pendant les Législatives …..Tous ces détails joints à une situation ou le Privé et le Public interfèrent de façon totalement anarchique et imprévisible !….Pour toutes ces raisons Madame Trierweiler est sans doute en train de battre des records d’impopularité…..Que le Président y prenne garde……Nous savons aujourd’hui à quel point les inconstances et les caprices de Marie Antoinette ont contribué à la chute de Louis XVI!..

Plus amusante et plus classique aussi, l’histoire de Monsieur Claude Bartolone, Président de l’Assemblée Nationale et obligé de confesser que bien sûr, sa collaboratrice était son épouse mais qu’il ne l’avait épousée qu’après l’avoir embauchée……Une longue période d’essai en quelque sorte !….A moins qu’il s’agisse d’une histoire de  harcèlement sexuel qui se serait bien terminée!…..Et oui, cela arrive parfois….Comme tout cela tient à peu de chose….Du Tribunal à la Mairie, cela tient parfois à un rien…..Comme si la « main au cul » pouvait suivant les cas se transformer en peine de prison ou en années de vie commune….Dans certains cas la différence peut s’avérer négligeable !

Et puis tout à coup cette histoire devient très humaine: on imagine l’actuel Président de l’Assemblée courant autour de son bureau pour s’y répandre le temps d’étreintes furtives, puis vivant les affres du mari qui trompe sa femme  juste avant que tout cela se termine par un second mariage en 2006….Qu’en 2012 elle soit appelée à le rejoindre à son cabinet de l’Assemblée témoigne en tous cas d’une opiniâtreté à laquelle nous rendons hommage….J’ignore au demeurant si cela est conforme à l’éthique républicaine….Sur le plan de l’exemplarité certainement pas ….Mais s’il fallait jeter la pierre à tous ceux qui ont fini par épouser leur secrétaire après l’avoir séduite!……La plupart du temps ils le paient très cher et très longtemps par la suite…..N’est ce pas Sacha Guitry qui affirmait « Qu’il ne fallait jamais épouser sa maîtresse parce qu’elle savait tout de nos façons de mentir »…

Tout cela finit d’ailleurs par être d’une banalité telle, et tandis que la Société n’en finit pas de se libérer et de se transformer jusque dans ses fondements (C’est souvent le mot qui convient)……Demain sans doute après nous être intéressés à la promotion canapé des attachées parlementaires ou des collaboratrices de tous ordres, devrons nous sans aucun doute nous intéresser aux recrutements privilégiés des chauffeurs avec leurs casquettes, des huissiers avec leur chaîne ou même des cuisiniers avec leur toque !…..

Plus près de nous, à Orléans nul n’ignore non plus que la collaboratrice de Monsieur le Député Serge Grouard est son épouse…..Parce que je la connais bien et qu’il m’arrive encore parfois de la rencontrer, je précise que j’ai pour cette Dame le plus grand respect et une grande estime…..Pour l’avoir vue et entendue réagir plusieurs fois devant des problèmes ou des cas bien précis, j’ai toujours relevé à quel point le coeur autant que l’intelligence  s’accordaient dans ses propos….Je ne doute pas qu’elle aura sûrement tenté bien souvent de modérer les humeurs et les réactions parfois vives de son député de mari et qu’elle n’y sera pas parvenue…..A l’impossible nulle n’est tenue !…

Cet exemple en tous cas prouve qu’il n’y a pas de jugement général ni définitif à apporter à ce problème de marché du travail en « circuit fermé » …..On peut néanmoins admettre que pour le principe les Partis auraient intérêt à déconseiller à leurs Ministres, Députés, Sénateurs et consorts d’y recourir…..En tous cas ces manières semblent tout de même appartenir à un temps révolu et ne plus répondre à une exigence d’éthique et de transparence de la part des citoyens.

Après les affaires de Jean Sarkozy à l’Epad, voici que pour le même poste c’est Monsieur Amin Khiari , fils de la vice Présidente PS du Sénat Bariza Khiari…..On pensait que cet organisme était la chasse gardée des fils à papas de l’ UMP, voici qu’il devient le champ clos des fils à mamans du PS…..

Reconnaissons toutefois que ces emplois restent toujours précaires et que bien souvent les jockeys de la politique finissent par crever les chevaux qu’ils enfourchent même quand ils sont de la famille… A moins qu’eux mêmes ne chutent sur une barrière ou se retrouvent embourbés dans la boue de la rivière des tribunes…..Ces emplois que ces Messieurs Dames se distribuent en famille ou dans des cercles restreints ne sont finalement que des situations bien précaires …..

Et c’est ainsi que la Morale peut retrouver ses droits……Après la Chute!

A propos chatdorleans

Orléanais
Cet article a été publié dans actualité, Actualités, blogs, humeurs, Humeurs et Air du Temps, Justice, Municipales, politique, politique locale, Vie locale. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour QUAND LA POLITIQUE DEVIENT UNE AFFAIRE « DE FAMILLE »…..

  1. Hum !
    Utilisez la sagesse, le savoir et le travail des autres pour faire avancer votre propre cause. Non seulement cette aide vous fera gagner une énergie et un temps précieux, mais elle vous conférera une aura divine d’efficacité et de diligence. À la fin, vos collaborateurs seront oubliés et on ne se souviendra que de vous. Ne faites jamais ce que les autres peuvent faire à votre place.
    Extrait des 48 lois du pouvoir de Robert Greene.

    J’aime

  2. reguigne regis dit :

    Et , tout cela aux frais des contribuables , dîtes vous .
    Et , alors , que dire des 900 000 Euros dépensés , à nos frais , selon une source bien informée , pour le déplacement de notre chef de l’ Etat à New York ? Tant il est vrai , toujours selon cette source , que le déplacement se fit à 61 personnes , logement dans un hôtel à 3000 dollars , négociés à 1000 ( chapeau ! ) , réception de 1500 personnes à Broadway pour plus de 110 000 dollars ( compris dans les 900 000 euros , ouf ! ) …
    Tout cela pour son intervention à la tribune de l’ ONU ( pour quels effets à attendre ) ; cela ne fait – il pas un peu beaucoup ( ? ) ; et , évoquer un déplacement , même lieu , par son prédécesseur à la tête de l’ Etat , encore plus cher , ce n’ est pas une excuse .
     » Le changement , c’ est maintenant  » ; ah bon ?

    J’aime

  3. Anonyme dit :

    Trés bon l’article

    J’aime

  4. jlpiallat dit :

    Trés bon l’article

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s