MA VOITURE DESORMAIS MAL AIMEE !…..

Ainsi donc nous y voilà ! Nous n’achetons plus assez de voitures, nous avons réduit nos dépenses dans l’entretien, le renouvellement et pour tout dire dans le « poupounage » de nos bagnoles auxquelles nous apportions autant de soins, et pour lesquelles nous étions prêts autrefois à tant de sacrifices !
Ah ! que n’a t’on pas dit sur tous ceux qui passaient leur dimanche à laver, faire briller et entretenir leur bagnole, dédaignant au besoin leurs épouses pendant tous leur week ends, et cela uniquement pour posséder la plus belle voiture du lotissement ou de la cité, et tout cela il faut bien le dire dans le but de narguer les voisins ou les collègues dans le simple but  d’apparaître suivant les cas : le plus beau, le plus puissant et le plus fort, mais aussi et surtout, le plus riche !

Parce que bien sûr,tout cela bien sûr coûtait très cher, mais alimentait tout un secteur économique qui partait du concessionnaire pour finir chez les marchands d’accessoires et autres spécialistes du dernier « zinzin » à la mode !
Les équipementiers en matière de jantes spéciales, enjoliveurs, « tunning », et autres babioles chromées s’en donnaient à cœur joie, d’autant que le temps d’équiper sa bagnole de GPS ou de hauts parleurs capables de faire vibrer tout un quartier sur son passage, on se faisait tout piquer dans les 15 jours qui suivaient, et que régulièrement il fallait tout racheter en y ajoutant le prix d’antivols réputés inviolables…Et ceci jusqu’à la prochaine !….
Tout cela avait fini, malgré tous les excès que cela comportait, par représenter faute de mieux quelques milliers d’emplois et une activité soutenue, avec tous ses défauts, certes, mais enfin au sens propre tout comme au sens figuré tout cela roulait, et avait fini par faire partie de notre vie au point de devenir l’un des principaux pôles d’activité économique….C’était du reste bien connu : En France, l’automobile constituait pratiquement l’un des plus gros secteurs dans la consommation  de ce qu’il est désormais convenu d’appeler « des ménages »….Et ceci même s’il ne s’agissait  que d’ «  attelages plus ou moins chaotiques » cheminant comme ils pouvaient encore sur la route de la vie pour une période pouvant se limiter à mercredi en huit, à moins qu’elle ait pu encore se prolonger quelques temps, cahin- caha  tout comme la guimbarde en question!

Mais enfin c’est comme ça, et en tous cas ça n’avait jamais empêché jusqu’alors  les Français de rouler et de considérer leur voiture au même rang, voire plus que leur épouse ou leur maîtresse !…Et par voie de conséquence de dépenser beaucoup d’argent pour elle !…
Et voici que tout cela paraît aujourd’hui devoir être remis en cause ?….Les stocks de voitures invendues s’alignent sur les parkings des constructeurs, les piles de pneus s’entassent chez les manufacturiers, au point que leurs patrons paniqués se mettent aux tranquillisants pour ne pas se suicider en se jetant du haut de leurs stocks. Malgré les promotions, les accessoires restent dans les vitrines, malgré des promotions suicidaires : quatre enjoliveurs pour le prix d’un seul ou un bidon d’huile gratuit pour l’achat d’une peau de chamois synthétique ( la peau…..pas le chamois…puisque lui continue de gambader dans ses Alpilles). Enfin bref rien n’y fait….les Français désormais n’en ont plus rien à foutre de leur bagnole : ça roule tant que ça roule et puis c’est tout….

Pour ma part, je n’ai plus d’enjoliveurs : ils ont tous disparus un à un dispersés au fil des kilomètres ou arrachés le long du trottoir, de temps en temps un appoint d’huile quand le moteur fait un peu de bruit, j’ai repris ma carte Michelin en guise de GPS, et s’il m’arrive d’être perdu en forêt d’Orléans ou en Sologne…je finis toujours par demander mon chemin à certaines dames qui séjournent en caravane le long des routes, dès lors que mon GPS s’appelle Lulu entre Châteauneuf et Montargis ou Bertha ente Lamotte Beuvron et Salbris, il n’en reste pas moins qu’il est efficace et qu’il  finit par coûter moins cher de passer par ces dames que par le satellite !….
Une constatation s’impose : on aura fini par tuer la « poule aux œufs d’or » en dégoûtant l’automobiliste de son plaisir favori :
En le culpabilisant jusqu’à le considérer comme un assassin en puissance dès lors qu’il se retrouvait  au volant de sa voiture.
En truffant son parcours de radars automatiques ou de contrôles mobiles confiés à ces auxiliaires du Ministère des Finances que sont devenus nos gendarmes, davantage préoccupés à nous tendre des pièges en bas des côtes ou au détour d’un arbre derrière lequel ils se planquent, qu’à  nous faciliter la circulation.

En nous faisant souffler dans des éthylotests après avoir pris soin de nous demander si nous avions bu…..Plus faux cul, y a pas !
Culpabilisé, rançonné, parfois humilié sans même pouvoir se défendre sous peine de risquer la garde à vue, la fouille au corps ou les menottes ….L’automobiliste français a perdu le plaisir de conduire. Dans le même temps il a vu les motards continuer à échapper à tous les flashs avant pour cause d’absence de plaque minéralogique, il a vu la plupart des automobilistes et les camions étrangers mais néanmoins européens épargnés par ces mêmes sanctions pour cause de manque d’accords signés avec les autres pays.
C’est la peur au ventre désormais que l’automobiliste français prend chaque matin place dans son habitacle, en souhaitant ne pas rentrer le soir avec encore un sketch supplémentaire, une aventure rocambolesque de plus à raconter et au terme de laquelle il aura une fois de plus perdu son temps , le produit du travail, ou même sa place…

Aujourd’hui c’est le temps de désamour entre l’automobiliste et sa voiture qui n’est plus que son « véhicule » et rien de plus…

Son automobile qui faisait jadis sa fierté, mais aussi son plaisir, est petit à petit devenue son cauchemar et parfois même sa bête noire, à laquelle il ne veut plus consacrer désormais qu’un minimum de budget, pour un service uniquement basique : l’emmener où il veut quand il veut pour le moins cher possible avec un minimum de tracas….plus d’investissement….juste un produit consommable que l’on finira un jour par laisser sur le bord de la route quand il aura fini de vouloir avancer !….
Bien entendu, les statistiques nationales reflètent ce dégoût de nos compatriotes pour l’automobile : moins de ventes et d’immatriculations, moins de chiffre d’affaires dans tout ce secteur, moins de consommation de carburant et finalement moins de ressources pour l’Etat sous forme de TVA, de TIPP et autres taxes….

Et puis surtout la longue cohorte qui s’allonge chaque jour des suppressions d’emplois qu’il s’agisse de PSA à Aulnay ou Le Mans…..Ce sont aujourd’hui des bassins d’emplois entiers qui sont menacés entraînant dans leur chute les sous traitants, les commerces locaux et toute la vie économique de cités prêtes à sombrer dans la précarité.

Aujourd’hui’ et alors qu’il nous est devenu impossible à tous de connaître l’origine de notre voiture qui peut avoir été fabriquée aux quatre cons du monde, il est tout de même inouï de constater que la voiture la plus « Made in France » du marché est bel et bien une Nissan pourtant réputée japonaise!….

Dans le doute abstiens toi et c’est bien ce que nous faisons désormais en tournant le dos aux remises gigantesques consenties par les constructeurs, et auxquelles nous restons sourds, mais qui nous servent au moins à évaluer à quel point ils ont tous pu nous presser comme des citrons à la « Belle Epoque »!

Après avoir tenté de déclarer entre temps la voiture « personna non grata » dans nos villes , après lui avoir intenté des procès en sorcellerie au titre de la pollution et du sauvetage de la  Planète …..Après que les Verts ait exprimé le regret que l’on ne puisse pas fabriquer de carburant à partir du cannabis , ce qui aurait permis de le légaliser au passage tout en prétendant que c’était pour la bonne cause……Voici que l’on croit entrevoir le salut dans le moteur hybride et plus tard  » tout électrique »!

Passons sur les problèmes d’autonomie limitée et même sur les points de recharge ( 800 à 1000 €) pour l’équipement d’un particulier désirant recharger sa voiture dans son garage privé….Auxquels il convient de rajouter la location des batteries (80€ par mois)…..En effet les batteries ne sont en aucun cas vendues avec la voiture mais toujours louées…..Vraisemblablement pour compenser et remplacer les taxes sur les produits pétroliers que les propriétaires de véhicules électriques n’auraient plus à acquitter !….

Il me semble alors que je continuerai longtemps encore à pétarader joyeusement sur les petites routes du département du Loiret, en respectant par la force des choses la vitesse autorisée dans ma  guimbarde qui me paraît pour l’instant vouloir encore tenir le coup…..

Il est vrai que ce n’est pas une Renault dont certains ont prétendu qu’elles avaient parfois tendance à se dérégler au point qu’il était impossible même de les arrêter!….Il n’y a que des mauvaises langues, des ennemis de l’intérieur ou des espions industriels chargés de nuire à nos intérêts nationaux pour affirmer de semblables fadaises…..Il m’est apparu en effet, au   vu des nombreux plateaux de dépanneuses que j’ai rencontrées sur ma route : Une Renault ça a plutôt tendance à s’arrêter tout seul….ça tombe en panne et puis c’est tout !…

A propos chatdorleans

Orléanais
Cet article a été publié dans actualité, Actualités, blogs, humeurs, Humeurs et Air du Temps, Justice, Municipales, politique, politique locale, Vie locale. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour MA VOITURE DESORMAIS MAL AIMEE !…..

  1. BCT dit :

    « les Français désormais n’en ont plus rien à foutre de leur bagnole »… Oui c’est pas faux et comme pour la santé l’entretien de ces gouffre à fric est délaissé. mais tu oublies une dimension. Nous ne pouvons nous en passer. Le vrai problème, à mon sens c’est la morphologie de l’urbanisme. Comment faire pour réduire les distances, ne plus permettre la construction de ces villas isolées, re densifier les centres villes (?), Créer des relations entre les nœuds économique et résidentiels (les réseaux TRAM en forme de croix n’est qu’une étape j’espère). Bref permettre à ceux qui travaillent et à ceux qui doivent faire leurs courses d’effectuer un minimum de kilomètres. Je me déplace moins en vélo… pas le temps et le temps justement est mauvais mais je disais à qui voulait m’entendre qu’Orléans était une petite ville. Avec un rayon de 7 kms en moyenne tout est accessible à quelqu’un, équipés correctement, de se déplacer en vélo. Vélo+ l’a bien compris mais il faut encore et encore éduquer. Un bi-clou chez Décathlon coûte 89 euros et il est possible d’en trouver d’occase très peu chers.
    Peu importe, ce sont bien l’urbanisme et l’éducation des citoyens qui sont en question .

    J'aime

  2. Julien dit :

    Oui au vélo pas cher : 25-30 euros le vélo recyclé en vente dans les ateliers 1-Terre-Actions (La Source, l’Argonne) : http://www.1terreactions.org/ ; c’est quand plus pratique, dans les rues d’Orléans en travaux, qu’une voiture, – même petite !

    J'aime

  3. Libre Auto dit :

    L’ensemble de votre blog reste vraiment réussi ! Ce post m’a surpris sur énormément de chose sur la location VSP et aussi pour la profession de locations d’automobile sans permis.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s