AMOUR… FUMEES…. ET DEPENDANCES !…

Passant il y a quelques jours rue Bannier à Orléans, j’ai eu la surprise de remarquer la présence de plusieurs dames par groupes de quatre ou cinq, et qui fumaient dans la rue, arpentant le trottoir ou adossées aux façades ; quelque messieurs discutaient avec elles, et tout cela , ma foi semblait se dérouler dans une atmosphère parfaitement détendue et conviviale…..
Images revenant d’un passé que je croyais disparu à tout jamais ?


Retour de l’époque où nos rues, ou tout du moins certaines d’entre elles grouillaient de dames paraissant attendre des messieurs qu’elles ne connaissaient pas encore !…..Ou de messieurs en perdition arborant le pavillon de détresse d’une solitude que rien…..sauf quelques billets de banque ne paraissait pouvoir apaiser !

Pour un peu, et si je m’étais laissé aller à la nostalgie du passé, je me serais hasardé jusqu’à demander le prix !
Non, ce n’était rien d’autre que quelques cadres ou employés des entreprises avoisinantes : banques, assurances, agences immobilières ou de travail intérimaire qui prenaient leur pose tabac en déambulant ou en stationnant sur le trottoir !
Enfin quoi toute la fine fleur du secteur tertiaire qui prenait soudain les apparences du demi monde !…..


Quelques mamans accompagnées de leurs jeunes enfants, horrifiées de cette vision apparemment immorale tentaient de distraire leur progéniture de ce spectacle affligeant, tandis qu’une ambiance festive paraissait avoir envahi cette rue d’habitude si calme et qui faisait que ce quartier de la ville d’habitude sur la réserve prenait soudainement l’allure d’un quartier carrément réservé : ce n’était plus Orléans…..on se serait cru à ….Mais qu’importe : à chacun ses adresses….à chacun ses souvenirs !…

Ce n’était pourtant rien d’autre que la conséquence de la lutte anti tabac et de l’interdiction de fumer sur les lieux de travail et même dans les débits de boissons !
Sans doute cette mesure a t’elle fini par s’imposer au quotidien,
et il n’est pas dans mes intentions de la contester, mais seulement de constater qu’elle semble avoir eu des incidences sur les règlements intérieurs des entreprises, les conventions collectives, et les comportements usuels de tous ceux pour lesquels fumer reste un plaisir….ou une addiction !
Pause café…pause pipi…..pause tabac, tout ça ne doit pas être simple à gérer, d’autant qu’on ne peut pas regrouper tout ça de façon simultanée au risque de se brûler, voire même de s’inonder ou de se salir !
Pour ma part, je vous l’avoue, j’ai été fumeur, et ne comptez pas sur moi pour vous faire l’apologie du tabac : depuis longtemps j’avais accordé la priorité aux non fumeurs qui m’entouraient et je m’effaçais volontiers devant eux par simple courtoisie.
Que le tabac soit une saloperie…j’en suis désormais convaincu : pour peu que je me souvienne que ma première cigarette me fut offerte par l’Etat, en l’occurrence L’Armée, lorsqu’il était question de me faire la vie plus douce, et alors que je n’avais jamais demandé d’aller en Algérie pour l’anniversaire de mes 20 ans !
A cette époque la République paraissait se foutre de ma santé !….Elle m’enfumait déjà au sens propre autant qu’au figuré….

Et il ne s’agissait alors que d’une modeste guerre qui n’osait même pas dire son nom ! Dans un passé plus lointain la République n’avait pas hésité même à faire boire ses soldats et ses « poilus » dès lors que les chances de se faire casser la gueule étaient beaucoup plus considérables !
Mais enfin, pour ce qui me concernait, il ne s’agissait que de deux cartouches mensuelles de cigarettes de « troupe »….c’était néanmoins suffisant pour me donner ce goût du tabac jusqu’à ce que j’en devienne l’esclave !

Par la suite, l’Etat ( toujours lui !) a continué d’encaisser le montant des taxes sur le tabac que j’ai acheté pendant une quarantaine d’années, juste avant de s’émouvoir en me faisant sentir que ce serait bien si je continuais à acheter des cigarettes mais en évitant de les fumer !….
Mes paquets de cigarettes se sont ornés de têtes de mort, de sentences menaçantes : le tabac tue ! les fumeurs meurent prématurément, etc….
Jusqu’à celle ci : « le tabac rend impuissant » !…Evidemment si on me prend par les sentiments ! Et bien non…même pas….désolé de vous contredire, mais laissez moi vous rappeler que dans le mot sexagénaire, il y avait encore le préfixe « sexe » !
Alors, permettez moi au moins de vous adresser une suggestion : si le tabac est véritablement aussi néfaste, il faut définitivement l’interdire, ne plus le vendre et le placer hors la loi : contraints et forcés les fumeurs devront bien définitivement s’en passer !
Oui mais voilà !, j’ai entendu bien des chiffres sur ce que coûte le tabac, je n’ai jamais entendu parler de ce qu’il rapportait, qu’on le dise…..et je ne suis pas sûr que tout le monde, y compris les non fumeurs accepteraient de payer la taxe supplémentaire pour combler ce manque à gagner, qui ne manquerait pas d’être instituée pour le pallier….

Et tout ceci avant que l’on oblige les fumeurs à ramasser leurs mégots dans des petites boîtes, comme cela se pratique déjà pour les déjections canines, et que dans un avenir peut être pas si lointain certains propriétaires refusent de louer leurs logements aux fumeurs !
Pour ma part je souscrirais volontiers à toute solution d’interdiction du tabac au même titre que la drogue….alors chiche ?
!

Je suis persuadé que tous les non fumeurs seront de cet avis, je suis tout aussi convaincu que beaucoup de fumeurs partagent mon point de vue.
Alors qu’attendons nous pour ouvrir ce débat ?
Il est inconcevable que le gouvernement continue de nous vendre de la mort en paquets, d’en encaisser les bénéfices et dans le même temps de nous mettre en garde, de nous en interdire la consommation et bientôt de nous verbaliser : tout ceci me paraît « politiquement indéfendable », « moralement incorrect » voire même de nature à mériter un carton rouge !
Sur ce problème précis, il ne semble pas que les avis pour ou contre passent par le clivage classique droite/ gauche, il doit s’agir plutôt d’une lourde chape de non dits qui s’est abattue sur nous, une sorte d’ « omerta » au terme de laquelle les recettes de la répression du tabagisme s’ajoutant à celles de la vente des cigarettes, tout cela représente un pactole irremplaçable à tel point que l’interdiction totale du tabac n’a jamais pu être envisagée…
D’où toutes les contorsions, tous les grands écarts auxquels se livrent nos dirigeants pour nous convaincre que ce serait très bien que chaque citoyen achète 20 paquets de cigarettes par mois par patriotisme, juste le temps de les mettre systématiquement à la poubelle par civisme !

Car s’il est vrai que « Le Tabagisme Passif nuit gravement à l’entourage », il m’apparaît que « La Connerie Passive associée à la Tartufferie Républicaine » nuisent gravement à la population !

Le Gouvernement s’est donc dans le même temps attaché à trouver des solutions de « substitution » et de « compensation » pour rassurer les débitants effrayés à la pensée que leurs bistrots allaient bientôt être désertés… Et ce fut alors le fameux épisodes de flippers et des baby foot que l’on a proposé aux débitants de tabac de faire renaître pour conserver leur clientèle !..

Et ceci même en dépit des  problèmes inédits qui se sont d’emblée posés !…..

J’avais à l’époque tenté l’expérience pour mon propre compte :
N’ayant pas les moyens d’acheter un flipper, je me suis rabattu sur le baby foot flambant neuf payable en trois fois avec un crédit gratuit !…En effet dès le lancement et l’annonce de cette opération, tous les fabricants de baby foot chinois et coréens avaient commencé à travailler 4 fois huit heures puisque les 3×8 ne suffisaient plus !…
Il paraît que les babys foots en question étaient fabriqué à Taïwan ou à Shanghai et jusqu’en Mandchourie… Après que vous les ayez payés, bien sûr, mais que dans certains cas et en fonction des caprices des fuseaux horaires , il pouvait arriver que vous puissiez être livrés avant même de les avoir commandés !..
Il semble d’ ailleurs que tout le commerce international fonctionne de cette façon, puisqu’il suffit d’un clic pour envoyer le pognon et qu’il faut souvent attendre huit semaines de bateau pour recevoir votre commande !….Ou n’importe quoi à la place…

Enfin, bref, j’ai fini par recevoir mon baby foot « anti tabac » !

Dès le premier soir, j’ai fumé le gardien de but des rouges….c’était un peu âcre, mais on s’y fait !….
Petit à petit j’ai fumé les autres joueurs en alternant les bleus et les rouges afin de maintenir une certaine égalité entre les deux équipes en présence.
Jusqu’au moment où il ne m’est plus resté que l’ailier droit des bleus et l’arrière central des rouges.
Puis un soir, j’ai fini par fumer l’ailier bleu, non sans lui avoir foutu un carton rouge, et je me souviens même que le lendemain j’ai fini par éliminer , l’arrière des rouges qui ne pouvait tout de même pas continuer à jouer tout seul !

Il reste que si le tabac, tout comme le café et le vin restent inscrits dans notre Civilisation autant que dans notre Culture.
Le Tabac ?…autrefois on disait « l’herbe à Nicot »…nous le retrouvons dans maints chefs d’œuvre de notre peinture et de notre littérature, il a hanté de ses volutes l’existence de maints personnages que nous considérons aujourd’hui comme des Génies de leur temps dans tous les domaines qu’il s’agisse d’artistes, de savants, d’écrivains de philosophes et même de politiques !
Allons nous renier Balzac, Dumas, Cézanne, Sartre, Brassens, Gainsbourg et même De Gaulle parce qu’ils ont fumé ? Et tout cela pour satisfaire à la frénésie de quelques excités contemporains que nous oublierons très vite, et dont le seul combat majeur de leur existence aura consisté à vouloir orienter nos comportements en agitant des chiffons rouges pour nous faire peur !…
Paradoxalement, en même temps que l’on fait la guerre au tabac, on engage le débat sur le thème : « Faut il légaliser le cannabis ?»…..à l’heure de la chasse aux fumeurs, la question est surprenante, autant se demander si l’on préfère remplacer la peste par le choléra !…

Arrivé à ce point, je ne pense pas qu’il y ait lieu d’argumenter davantage sauf à considérer que ça ne tourne plus très rond chez ceux dont c’est le rôle de veiller sur notre santé tout en nous suçant nos ressources jusqu’à la moelle….Le Citoyen ne serait il donc qu’un bétail que l’on éduque et que l’on instruit, jusqu’à ce qu’il atteigne un seuil de rentabilité matérialisé par la tranche fiscale à laquelle il se retrouve accroché comme à un croc de boucher, et ceci jusqu’à ce que parvenu à l’âge de la retraite on lui fasse comprendre qu’il serait de bon goût qu’il n’en abuse pas trop !

Dans ces conditions, sans doute est il préférable pour que je conserve un minimum de moral ….Juste le temps de m’arrêter là ,de rentrer chez moi et d’essayer dans un suprême effort de fumer ce qu’il reste de mon baby foot !….

A propos chatdorleans

Orléanais
Cet article a été publié dans actualité, Actualités, blogs, humeurs, Humeurs et Air du Temps, Justice, Municipales, politique, politique locale, Vie locale. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour AMOUR… FUMEES…. ET DEPENDANCES !…

  1. FA dit :

    @ Chat :
    Le gain possible ne peut être que la différence entre les recettes et coût direct et indirect.
    http://www.atlantico.fr/decryptage/baisse-marche-tabac-dernier-trimestre-2011-enjeux-economiques-consommation-tabac-christian-ben-lakhdar-nicolas-vailla

    Au total, en contrebalançant le coût social du tabac de ses « avantages », le bilan est sans appel : le tabac ne rapporte absolument rien à la collectivité, il ne fait que coûter. Il faut donc un Etat maso pour continuer à le diffuser.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s