ORLEANS : BIENVENUE DANS MON GHETTO !

Oui je sais que le titre peut apparaître un peu fort….Mais quel autre nom peut on donner à un quartier où il est devenu impossible de sortir de son domicile ou même d’y retourner pendant toute la journée,   tout du moins pas avant que les travaux de la chaussée soient interrompus pour la nuit et qu’un passage soit enfin aménagé pour les riverains…..

C’est précisément l’aventure que j’ai vécu cet après midi où après avoir cherché vainement une solution pour rejoindre mon domicile il m’a fallu attendre 17 heures avant de pouvoir rentrer chez moi …..

Ajoutons qu’à cette occasion, j’ai eu un entretien extrêmement cordial et surtout plein d’enseignements avec l’un des responsables du chantier.

Celui ci m’a confié son embarras et même sa gêne devant la situation de tous les riverains situés dans le quadrilatère compris entre la Rue des Murlins , la Rue de Coulmiers bordés par le Boulevard de Chateaudun, la Rue du Faubourg Bannier et la Rue Caban……

Voici donc le périmètre à l’intérieur duquel il était très effectivement impossible de pénétrer en voiture  cet après midi, y compris pour rejoindre son parking privé et surtout son domicile…..

« Je n’avais qu’à sortir à pied !… » J’entend déjà les commentaires! ….A ceci près qu’avec ma voiture remplie des courses que je venais de faire….Et que de toute façon je n’aurais pu me faire livrer pour les mêmes raisons……Enfin bref! je n’ai pas envie de devoir faire amende honorable à chaque fois que je dois sortir ma voiture……Voilà sans doute le problème de ceux qui sont tout à la fois « trop ou pas assez »: trop âgés pour ramener leurs courses à pied mais pas encore assez impotents pour qu’on leur reproche de polluer l’air de la ville parce qu’ils prennent leur bagnole pour le faire !…..

Très ennuyé, le Chef de Chantier avec lequel je me suis entretenu m’a fait part de son embarras et de son désarroi face à cette situation ,d’autant qu’il existe une obligation formelle de permettre aux riverains d’un quartier où se déroulent des Travaux de pouvoir  rejoindre leurs pénates à tout moment de la journée…..

Manifestement cette obligation n’a pas été respectée aujourd’hui …..Aucune déviation n’a été mise en place ….Et pour cause puisque de toute façon elle ne m’aurait permis que de rester en orbite autour de mon immeuble sans jamais pouvoir  y accéder….

Et c’est alors que confus, le responsable m’informa qu’une réunion était prévue ce jour 6 Novembre à la Mairie afin de réexaminer les conditions d’exécution de ces Travaux, leur cadencement et leur calendrier afin de permettre simplement aux riverains de ne pas  vivre reclus et enfermés chez eux parce que soit, il leur serait impossible de sortir, soit ils craindraient de ne plus pouvoir y rentrer….

Je souhaite en tous cas que cette réunion porte ses fruits et vienne apporter un souffle d’air  dans ce quartier naguère si calme et qui a fini par ressembler effectivement à un petit ghetto …..Moins tragique que certains de ses prédécesseurs….Varsovie avait ces concepteurs diaboliques……Orléans ne doit avoir que quelques éléments pas forcément incompétents chroniques  mais en tous cas dépassés par la tâche qu’on leur demande et sans doute la pression que l’on fait peser sur leurs épaules…..C’est moins dangereux ….Mais ça reste très « chiant » tout de même….

Cela fait désormais deux mois que nous avons senti l’étau qui aujourd’hui vient de se refermer sur nous……Nous avons vu petit à petit toutes les voies autour de nous s’ouvrir à la manière de tentacules qui nous enserraient…..Aucune ne se refermait véritablement de façon définitive, et chacun des trous que l’on croyait refermé finissait toujours par se rouvrir…..Un jour ouvert, le lendemain refermé …..Mais jamais de façon définitive…… Il nous fallait à chaque fois inventer de nouveaux itinéraires…. C’était un jeu, me direz vous……Oui, au début!…..Mais aujourd’hui le poulpe quelque peu ludique s’est transformé en pieuvre monstrueuse ……

Quand vous saurez que ce petit pâté de maison en plus d’un immeuble en cours de construction depuis plus d’un an, compte aussi une Ecole Primaire ( Pour l’heure en vacances mais gare à la semaine prochaine), une Maison de Retraite et une Clinique susceptible de recevoir des urgences…..Vous aurez de quoi vous faire une idée sur la tension qui peut y régner aujourd’hui face à ses voies qui le transforment en paysage lunaire : angoissant, dépouillé mais surtout inaccessible… !

D’emblée le programme est annoncé……

Il va falloir acheter des vivres jusqu’au Réveillon !

Je suis dans ma voiture…. On ne passe plus….J’habite à 150 mètres….Parfois ça paraît loin !

Un quart d’heure pour faire le détour par le Boulevard Châteaudun…..Me voici au croisement Rue de Coulmiers/ Rue du Faubourg Bannier…..On ne passe pas non plus!…Et moi qui habite entre les deux photos !…..

Je finis par me garer aux alentours de la Gare et je rentre à pied ….En attendant de pouvoir rapatrier mes courses …..La Rue des Murlins est bien sinistre ….

Et quant à pouvoir rejoindre la clinique de l’autre côté , je livre à votre réflexion l’ état de la voie qui y conduit mais aussi la clarté de la signalisation…..Déviation !….Vers où…..L’Enfer où le Paradis…..Le Paradis ça peut vous changer les idées parce que pour l’Enfer, il me semble bien que ce soit la Mairie d’Orléans qui nous l’offre ici même « l’appartement témoin »……En quelque sorte !

Bien sûr que l’on peut comprendre que des Travaux par ailleurs nécessaires soient porteurs de nuisances…..Encore faut il que leur organisation tienne compte  un tant soit peu de la présence des riverains…..Ceux là sont parfaitement prêts à jouer le jeu pour que dans le temps leur ville s’embellisse ou même soit entretenue et modernisée….

Après tout n’est question que de calendrier….Chacun comprend bien que le report dans le temps des chantiers « emblématiques » de Monsieur le Maire : Aréna et Rue des Carmes, et qui de toute façon ne seront pas réalisés avant l’échéance Municipale de 2014 ait précipité d’ autres réalisations  moins spectaculaires certes mais susceptibles d’améliorer son Bilan d’Activités et de Réalisations……

Ceci le conduit donc à lancer d’autres chantiers qui fleurissent actuellement aux quatre coins de la Ville, et dont le plus spectaculaire est celui de la Place du Martroi, tandis que certains autres dont celui de mon quartier ont tendance à donner à notre Cité des aspects digne d’un lendemain de typhon, de combat ou même de tsunami……

Nous avons tous compris que le projet de Monsieur le Maire est bien de terminer tous ces chantiers à la veille des Elections Municipales…..Ceci peut apparaître encore bien loin pour tous les riverains de ces interventions chirurgicales urbaines qui risquent bien d’en porter encore les cicatrices lors des Elections…..

Pour l’instant, ce sont plutôt des riverains qui s’exaspèrent, demain ils se transformeront en électeurs….Jusque là ils restent des contribuables et éprouvent comme un sentiment de tristesse face à la désinvolture avec lesquelles ils sont traités et même traqués jusque même à leur domicile: bruit, poussière, gravats et avec désormais interdiction de pouvoir en sortir !….

Alors bonne réunion à tous demain à la Mairie pour essayer d’arranger tout ça…..

A ce propos, et puisque la fin  (sans doute provisoire) de la première tranche des Travaux prévus dans ma rue est fixée au 31 Décembre 2012, je n’oublie pas que c’est à cette date que je devrais recevoir le ballotin de chocolats que la Ville me promet en raison de mon grand âge à chaque fin d’année depuis  2009, et dont je n’ai jamais vu la couleur…..2013 sera t’elle l’année où cette promesse se concrétisera?…..Quoiqu’il en soit, et si vous jugiez bon , Monsieur le Maire de venir me l’apporter vous même, n’oubliez pas de mettre des bottes pour vous risquer  dans ma rue, l’état de la chaussée le nécessite vraiment…..

Votre très dévoué…..

A propos chatdorleans

Orléanais
Cet article a été publié dans actualité, Actualités, blogs, humeurs, Humeurs et Air du Temps, Municipales, politique, politique locale, Vie locale. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour ORLEANS : BIENVENUE DANS MON GHETTO !

  1. FA dit :

    Ah ces vieux, ça râle tout le temps.
    Jamais content, toujours mieux hier.

    J’aime

  2. Je croyais que les chats passaient par les toits !
    Trêve de plaisanterie.
    Si je comprends l’agacement des riverains dans cette situation inextricable, je grogne face à certains excès rédactionnels. « Ghetto » , « Typhon », « Combat », « Tsunami »… c’est peut-être un peu beaucoup ; je ne souhaite à aucun Orléanais le tragique sort des victimes de ces drames.

    Je pourrais admettre ces termes comme les manifestations d’une teinte rédactionnelle provocatrice si ….
    … s’il n’était évoqué plus loin le poids d’une menace : les riverains seront un jour des électeurs qui pourront exercer leur pouvoir de sanction et ils sont d’ores et déjà des contribuables qui sont en droit de prononcer la terrible sentence: « J’ai bien l’droit ! J’paye ! ».

    Et là, je m’insurge.

    Voila le style de petites phrases en apparence anodines qui contribuent subrepticement au dévoiement de la Citoyenneté.
    Le vote n’est pas une sanction mais une adhésion, une délégation de pouvoir et nos contributions sont des participations à l’ensemble des charges collectives; elles ne doivent pas nous transformer en consommateurs de services publics.
    J’en appelle à ta vigilance ; Ce n’est pas en nourrissant le système, même par inadvertance, qu’on peut espérer le changer.

    Amicalement

    J’aime

  3. chatdorleans dit :

    @ Chien d’Orléans
    Sans doute ma réaction n’est elle que le résultat du profond mépris face auquel les Pouvoirs ( Nationaux autant que Locaux ) tiennent leurs électeurs entre les moments où précisément ils en ont besoin….

    Accordez moi toutefois que l’expression que vous me prêtez  » J’ai bien l’droit, j’paye » n’est qu’une interprétation de mon texte dont je veux bien admettre qu’il n’avait pas besoin de ça…..En plus…
    Pour le reste il me semble que notre poète régional Gaston Couté avait déjà tout dit dans son poème « Les Electeurs », à côté duquel mon texte n’apparaît plus que sous la forme d’une complainte devenue quelque peu désespérée…..

    Amicalement

    …..!

    J’aime

  4. reguigne regis dit :

    Et , le chat guette tôt la souris , non ?

    J’aime

  5. bodard dit :

    Si j’ai bien compris.
    Pour aller chez toi,Il faut venir botté,le chat!

    Yves Bodard

    J’aime

  6. Jean du MoDem dit :

    J’ai eu une autre version de l’un des responsables du chantier.
    En fait, au moment de programmer le lancement du chantier, un responsable du maître d’œuvre s’est aperçu du problème, mais un représentant du maître d’ouvrage lui a dit que Le chat de gouttières s’en chargera de le faire savoir. Ce qui est le cas, voilà un pouvoir disproportionné!

    J’aime

  7. Fansolo dit :

    Dans vos courses, il y avait des surgelés ?

    J’aime

  8. Barnabé dit :

    tout ça c’est la faute à Hollande

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s