CONSEIL MUNICIPAL A ORLEANS !…ON DERAPE OU ON PATINE ?….

Autant dire que c’est déjà la campagne pour les Municipales qui pèse  de tout son poids  dans les débats du Conseil en principe destinés à gérer les affaires de la Ville ….

C’est en effet le 15 Mars 2013 au terme des Primaires du PS local que fût donné le coup d’envoi de ce qui risque bien de se transformer en une interminable course de fond…. Les élections de Juin au sein de L’UDI ayant participé lors de la constitution de ce nouveau parti à creuser les failles beaucoup plus qu’à les consolider….Le paysage Municipal se retrouve à certains égards confronté à ses propres ruines avant même que la bataille se soit engagée…

Au PS autant qu’à l’UMP, les adversaires les plus dangereux pour les deux candidats principaux peuvent bien jaillir à tout instant de leur propre camp, qu’il s’agisse de la Majorité où des appétits s’aiguisent, ou même de l’Opposition où les plaies et les bosses des Primaires qui avaient désigné Madame Leveleux pour être la tête de liste du PS apparaissent encore bien vives….

On se souvient que ce jour là, la réunion des deux candidats Corinne Leveleux/Michel Brard ne s’est pas réalisée dans l’Unité retrouvée et que les malentendus nés lors de la campagne sont apparus, et ont été vécus comme une brèche béante entre leurs soutiens respectifs…..Depuis, nous n’avons pas cessé d’entendre des voix apaisantes nous promettre que les médiations en cours allaient permettre aux protagonistes de se retrouver…Depuis quatre Conseils Municipaux ont eu lieu…..Nous n’avons revu Monsieur Brard qu’une seule fois en Mai….Il était de nouveau absent lors de la Session du 21 Juin….Et pire encore, il avait confié, ce soir là son Pouvoir à Jean Philippe Grand son allié EELV !….

A tous ceux qui pouvaient se demander encore ce que les Verts pouvaient bien faire dans le Groupe du PS  à Orléans…..Il est clair désormais qu’ils sont bien utiles pour permettre à certains Conseillers du PS de savoir à qui remettre leurs Pouvoirs sans passer par d’autres « Camarades » envers lesquels les ponts sont encore bien loin d’être rétablis….

On peut comprendre les soucis de Madame Leveleux pour peu que l’on se souvienne de ce soir de victoire, et où tandis  que les forces vives du PS tenaient entre les quatre murs d’une pizzeria du Boulevard Alexandre Martin, elle savourait sa victoire ….L’émotion m’étreint encore tandis que je me souviens de la conclusion de son homélie reprise par la Presse Régionale dès le lendemain…..

« La Gauche est de retour à Orléans !…. »

Et ceci pour deux raisons…La première parce que j’ignorais qu’avant qu’elle y arrive , la Gauche en fut partie….De là prétendre à l’incarner !…..La seconde parce qu’il m’apparût en un instant que ce soir là, et pour le prix d’un seul nous avions deux PS à Orléans !…..Mais qui  donc a prétendu qu’abondance de Biens pouvait parfois s’avérer nuisible ?….

Le reste du Conseil ne fut qu’un long affrontement entre Majorité et Opposition par le truchement des Gladiateurs Grouard et Leveleux, et ceci à l’image de ce qui se reproduit depuis plusieurs années déjà…..Seule l’intensité augmente au point que parvenu à ce degré….On peut commencer à se demander comment le Conseil trouve encore le temps de s’occuper d’Orléans après que l’hémicycle se soit transformé en champ de bataille….

Le point le plus chaud fut soulevé par Madame Leveleux lorsqu’elle s’étonna que la Ville d’Orléans ne fasse pas la part plus belle aux « Emplois d’Avenir » du Gouvernement Ayrault et qui ne sont que la pâle résurrection des « Emplois Jeunes » de Lionel Jospin ou même des « Emplois TUC »…de Michel Rocard…..

Au sujet de ces contrats aidés , et même s’ils ont pu dans certains cas améliorer durablement la situation de Jeunes Travailleurs essentiellement, il convient tout de même d’admettre qu’aucune de ces formules n’a été véritablement durable et que leur principe d’emploi aidé a souvent été coûteuse, qu’elle avait pour but principal d’améliorer les statistiques de l’emploi, et surtout que bien pire encore….Ces emplois aidés sont souvent venus en concurrence avec ceux proposés par Pole Emploi (ou l’ANPE de l’époque) ! ….A chaque fois on a fini par enterrer ces emplois qui se sont souvent avérés être liés à des effets d’aubaine pour les employeurs …..Pour le temps où ils en ont eu besoin !…..

La résurrection à intervalles réguliers de ce genre d’emplois aidés suivis de leur escamotage un peu plus tard témoigne en tous cas du manque de réalisme de la formule….Un peu comme le Père Noël…. On beau ne plus y croire…..On le ressuscite tous les ans…….

Nous en étions à ce point lors du Conseil Municipal lorsque Monsieur Carré, usant d’une image au demeurant approximative lança à propos des « Emplois d’Avenir »….« Proposer ces emplois aux jeunes, c’est les réduire à devenir les harkis de l’emploi ! »

Que n’avait il pas dit ?…..Parler des Harkis est devenu une peau de banane !….En l’occurrence Monsieur Carré ne traitait aucunement des harkis….Il ne parlait d’eux qu’en terme d’analogie et d’image par rapport à l’abandon dont ceux ci furent les victimes et qu’il comparait aux dangers des Emplois de l’Avenir pour tous ceux qui pourraient penser y trouver leur salut…..

Est il vraiment nécessaire au demeurant de rappeler que la phrase la plus ignoble prononcée à propos des harkis, nous la devons à feu Georges Frêche Maire PS de Montpellier lorsqu’il leur lança à la face :  » Mais vous n’êtes rien d’autre que des sous hommes !… »

Ceci se passait le 11 Février 2006 en présence de Jacques Lang, qui  avec la franchise qu’on lui reconnaît  et  pour tout commentaire déclara qu’il n’avait rien entendu….Georges Frêche qui pour ces mots et après qu’il y ait rajouté un peu plus tard « Qu’il y avait décidément trop de noirs dans L’Equipe de France de Football » fut finalement exclu du PS le 27 Janvier 2007 par une Commission des Conflits qui sur cette question est tout de même apparue  d’une lenteur extrême !…

Et c’est donc sur ce mot de « Harki » prononcé par Monsieur Olivier Carré dans un contexte d’illustration de ses propos mais aucunement pour proférer ni un jugement ou une opinion que les commentaires et les réseaux sociaux se sont enflammés et ont crié au dérapage !…

Et bien non et mille fois non !…. Et en rappelant ici que dans aucun cas de figure je n’accorderai ma voix ni à Monsieur Grouard, ni à Monsieur Carré, je veux ici faire preuve de ma totale indépendance en ce qui concerne notamment les dérapages et les contre dérapages des censeurs autant que des fauteurs….

Pour en finir avec les Harkis , laissez moi exprimer ici la honte avec laquelle j’ai moi même vécu leur abandon par la France et comme j’ai ressenti le sort qui leur avait été réservé: tant pour ceux qui ont fini dans la misère chez nous que pour ceux qui restés en Algérie ont souvent payé de leur vie leur soutien et leur fidélité……C’était en 1962…..J’avais 23 ans et je rentrais d’Algérie….Aujourd’hui je ne suis plus qu’un « Ancien Combattant »…..Nous sommes de moins en moins mais je revendique le droit de témoigner…..

Où étiez vous, vous qui de la Majorité à l’Opposition  vous exprimez avec tant de certitudes en jetant dans la besace municipale les Harkis au gré de vos disputes partisanes ?…..En 1962…..Monsieur Carré tétait-il ?…..Oui certes, il ne faisait d’ailleurs que cela avec les quelques mois qu’il avait, mais de là à se préoccuper des Harkis !……En 1962, Madame Leveleux s’allaitait-elle ?…..Nenni, point encore puisqu’elle n’était à cette époque rien d’autre qu’une étincelle de désir dans les yeux de son père ou un soupir d’espérance qui devait venir parfois soulever le corsage de sa future mère !……

Tout cela pour vous dire que si l’évocation des Harkis par Monsieur Carré à propos des Contrats d’Avenir était sans doute excessive …..L’évocation d’un « dérapage » émise par Madame Leveleux et quelques un de ses amis était particulièrement fausse ….A moins qu’elle n’ait consisté qu’en un effet oratoire destiné aux médias…..Ce qui de toute façon ne manque pas d’inquiéter pour peu que l’on se pique d’être férue d’Histoire…..

En conclusion et pour ne plus risquer ce genre de bévues en politique, il serait sage que tous les gladiateurs ou égéries d’hémicycles avant de se rapporter à des faits historiques se préoccupent de savoir et de s’assurer qu’il ne subsiste plus sur cette terre de femmes ou d’hommes ayant connus ou vécus les périodes ou les évènements en question…..Après ? Peu importe et comme disait mon pauvre père à mes frères et soeurs autant qu’à moi même : « Vous ferez ce que vous voudrez quand vous serez chez vous! »

Le Conseil Municipal a baissé son rideau…..la Campagne reprend…..Affiches, Consultations, Porte à Porte …….Pour demander aux Orléanais ce qu’ils désirent !…..Tiens mais qui a pu réinventer un truc pareil et auquel plus personne ne croit!…..

Et si à l’inverse on pensait à leur demander ce dont ils ne veulent plus ?…..Sans doute vous répondraient ils qu’Orléans est décidément et une trop belle et trop grande ville pour être administrée à la façon de Clochemerle et au rythme de querelles qui s’étalent parfois sur la durée de tout un mandat…..

La rue des Carmes qui ne sera sans doute jamais élargie…..l’Arena qui ne verra sans doute jamais le jour…..Ces questions jamais résolues nous auront finalement pris trop de temps et d’énergie…..Ces os que la Majorité et l’Opposition continuent de s’arracher au rythme des défilés de Préfets ou de changements de Majorité Nationale en sont arrivés à lasser tout le monde…..

La bagarre de chiffonniers entre Monsieur Grouard et Madame Leveleux elle même finit par ressembler aux multiples épisodes parfois répétitifs d’un bien mauvais feuilleton !….

Sans doute est il temps de trouver une alternative …..Mais après tout il nous reste encore quelques mois pour en parler et la construire….

A propos chatdorleans

Orléanais
Cet article a été publié dans actualité, Actualités, blogs, humeurs, Humeurs et Air du Temps, Justice, Municipales, politique, politique locale, Presse, Uncategorized, Vie locale. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour CONSEIL MUNICIPAL A ORLEANS !…ON DERAPE OU ON PATINE ?….

  1. Fansolo dit :

    Harki le dites-vous !

    J'aime

  2. ou au contraire liés à l’absence de la Femme dans sa vie (voir le comportement des prisonniers) conduisent à l’incapacité totale d’approcher l’autre sexe ; Le choix ne peut plus se faire alors qu’entre l’abstinence ou … le même sexe ! Personnellement si je me retrouvais un jour dans cette situation j’apprécierais que Dieu, un psy ou qui que ce soit de compétent dans le domaine m’aide à m’en sortir ! Aurais-je encore le droit de crier à l’aide, Cher Monsieur, ou serait-ce considéré comme de l’homophobie ?

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s