« LE FESTIVAL DE LOIRE »….JUSQU’OU IRA T-IL ?…..

Et tout d’abord, il me semble primordial d’adresser nos remerciements à Jean Pierre Sueur pour son obstination à avoir imposé la ligne « A » du Tram, y compris contre son Opposition de l’époque qui peut aujourd’hui en bénéficier ne serait ce que pour pouvoir déverser et ramener chez eux les dizaines de milliers d’Orléanais qui viennent désormais de plus en plus nombreux fêter la Loire lors de ce rendez vous qui est bien désormais inscrit dans leurs habitudes…..Après tout n’est ce pas là le signe d’une continuité politique , et qui avec le temps rend justice à tous et remettant les querelles du passé à leurs justes proportions…

Une raison d’espérer ?…..Peut être !….

On pourra toujours trouver des motifs à critiquer ou à émettre toutes sortes de réserves…..Peut être même ne pourrais je pas m’empêcher d’y succomber, mais qu’il me soit permis avant toutes choses de saluer les organisateurs de cette manifestation pour cette réussite.

En observant toutefois qu’il semble bien que pour sa sixième édition depuis 2003, il apparaît qu’après être à chaque fois monté en puissance, il se pourrait que le Festival de Loire avant même de commencer à s’essouffler, nous donne l’impression d’être parvenu à un maximum, tant par rapport aux espaces dont il dispose mais aussi par certains signes qui tendent à démontrer qu’il faudrait songer à faire un peu évoluer la formule….

J’en veux pour exemple le fait de retrouver à chaque fois en alignement et au centre de l’exposition les stands juxtaposés de la Mairie d’Orléans, du Conseil Général, de l’Agglo et de la Région….Ce raccourci, grandeur nature du mille feuilles administratif !…….En cette saison où les impôts fonciers et les taxes d’habitation s’apprêtent à déferler sur nous, ne m’apparaît pas très opportun et en tous cas me semble se situer bien loin de la reine de la Fête qui doit tout de même rester la Loire….Enfin si je ne me trompe pas !

Cette tentation d’institutionnaliser l’évènement , même si elle peut apparaître tentante dans le climat tendu sur le plan politique que nous connaissons , me semble être un réel danger pour les éditions futures du Festival de Loire….En effet cet affichage de la Nomenklatura Orléanaise, Départementale et Régionale et qui semble trôner au milieu de son Peuple dans l’espoir qu’il s’amuse et peut être qu’il oublie!….Oui, cette illusion devra sans doute être revue si l’on veut éviter que ces fêtes qui se veulent populaires ne se « Johanniquent » pas trop vite, jusqu’à devenir purement formelles…..A quand la bénédiction de la Loire par Monseigneur l’Evêque ? La réception d’un invité d’honneur ?, Quelques discours de circonstance ?…..Il n’en faudrait pas davantage pour que la Loire, qui de toute façon s’en fout éperdument s’en retourne à son superbe isolement !….

Seul, cet année Monsieur Lemaignen, aura su se mêler à la foule et donner dans la couleur locale….

lemaignenDSCN1527

Tandis que tous les autres officiels de tous poils restaient sur leurs stands respectifs ainsi que des oiseaux (ou des singes…je dis ça à cause des poils) sur leur perchoir ….On ne peut pas prétendre que cela contribuait à l’égayer….Mais on peut toutefois saluer son effort !…Il est vrai que d’aucuns le prétendent si isolé par ailleurs !…

En, dehors de cela, reconnaissons que nous avons bien des fois , cette année encore eu l’occasion d’être étonnés et ravis….

Dès l’entrée sur le site par cet automate qui restait absolument immobile et qui ne consentait à bouger que pour remercier…..Quand on lui laissait la pièce !….

AutomateDSCN1515

Et puis un peu plus loin les « Luminéoles »….et qui tels de gigantesques spermatozoïdes multicolores volaient au dessus de nos têtes…..

sprmatozoidesDSCN1525

Dans les allées , ce sont les échassiers Vénitiens qui nous emportaient en nous enveloppant dans leur magie et de leurs mystères…..

vénitienDSCN1523

Jusqu’à l’instant où, enfin nous avions accès aux métiers des Mariniers de Loire, à celui des Charpentiers de Marine et où nous retrouvions enfin les musiques, les visages de tous ceux pour lesquels le Fleuve constituait plus encore un Compagnon qu’un simple mode de vie….

Gien,DSCN1509

Le soir c’est un magnifique feu d’artifice qui venait mettre un terme à cette journée inoubliable…

feu d'artficeDSCN1548

L’un des plus beaux vus à Orléans sans doute, mais qui justement parce qu’il se posait en apothéose posait d’emblée la question : Et maintenant: Comment faire plus ?…..Comment faire mieux la prochaine fois ?

Non pas que tout ait été par ailleurs parfait et qu’il n’y avait pas eu bien des côtés « ombre » parmi toutes ces lumières !….Inévitable, me direz vous ?…..Bien sûr, mais que cela ne nous empêche pas d’en parler….

Et pour commencer, ayons une pensée pour tous les riverains des quais , et qui après qu’ont les eût saignés afin qu’ils ravalent leurs immeubles n’ont pas eu d’autres ressources, bien souvent que de s’exiler de chez eux pendant cinq jours pour continuer à mener une vie normale entre le bruit, les odeurs de gargotes et la proximité de stands qui venaient parfois leur boucher jusqu’à l’entrée de leur domicile !….

Dans ce domaine j’accorderai même une palme spéciale pour le résidant de la rue Rue de la Folie, une rue au demeurant des plus calmes d’habitude, mais qui avait été choisie par la Mairie pour abriter les toilettes publiques mobiles durant la durée du Festival…..Avec nos plus vifs compliments pour celui qui aura accueilli durant cinq jours contre le mur réputé infranchissable de sa propriété, et là où il pouvait se croire préservé de toutes nuisances, ces deux cabines de WC de circonstance, et qui n’auront pas arrêté d’ expectorer leur eau et leur déjections diverses dans un fracas torrentiel épouvantable….En voilà sûrement un qui doit se féliciter de ce que le Festival de « Foire » soit enfin terminé…

chiotesDSCN1546

Il convient aussi de noter l’aspect essentiellement mercantile qu’a pris le  Festival de Loire au fil de ses éditions….La contre allée se foutant complètement de la Loire et de son Histoire et constituant un gigantesque capharnaüm n’ayant rien à envier à toutes les foires commerciales, comice agricole ou autre foire régionale de même acabit…..

Et tout cela pour en venir à mon expérience vécue dans l’une de ces entreprises aléatoires et réunies sous le nom de « Guinguettes »…..Une guinguette !…..En général nous voyons dans ce terme la désignation d’un établissement où l’on peut se nourrir simplement, pour un prix raisonnable, à la bonne franquette et éventuellement au son d’un accordéon sur lequel il arrive même que l’on puisse danser…..

Au Festival de Loire…..Le terme de Guinguette s’applique à tout endroit où l’on est censé pouvoir se restaurer, sans distinction de prix ni même de qualité….

Pour ma part je me suis retrouvé aux alentours de 19h30 samedi dans une de ces « guinguettes »…Et qui de plus, je m’en suis aperçu par la suite, était à l’enseigne de l’un des groupes de restauration les plus connus sur la place d’Orléans…..Après avoir fait l’impasse sur le service qui était assuré par des jeunes femmes qui faisaient l’impossible pour tenter d’arranger les choses et auxquelles je tiens à rendre hommage, je serais tenté de vous dire sans ambages que sans en dire davantage sur les propriétaires, que faute d’en être sorti avec deux gènes, c’est finalement avec trois conséquences et sentiments que je me suis retrouvé en sortant de ce guet-apens : la déception, le sentiment de m’être fait avoir, et des maux d’estomac qui m’auront tenu toute la nuit….

En effet après que l’on m’eût déclaré que j’avais  1 h30 pour dîner ….Pour dégager la place en vue d’un 2°service !….On m’apporta une carte digne d’un restaurant ( plus question de guinguette) avec un menu à 26 € …..Entrée, plat dessert et avec des plats réputés « cuisinés »…..La déception fut amère avec des présentations bâclées pour ne pas dire inexistantes, un filet de sandre pâteux à peine assaisonné , une terrine de brochet qui devait être cousin avec un saumon, une andouillette de Jargeau sur une tranche de pain ou sur un socle non identifié !…..Une crème brûlée pas cuite (faut le faire)  ??? etc…..Et pour finir une addition aux alentours de 125€ à quatre personnes !…..Je vous avoue que j’ai regretté les grillades et les merguez que l’on servait quelques mètres plus loin avec une bolée de cidre ! …..Au moins ils avaient l’air d’y mettre du coeur !…..

Ce soir la Loire a repris son domaine…..Ce soir aussi les habitants des quais du Châtelet et du Fort Alleaume ont pu regagner leur domicile…..Nous conservons quant à nous les images contrastées de notre passage au Festival….Depuis 2003, elles ont déjà commencé à se juxtaposer ….Certaines commencent à se ressembler déjà….Ce n’est pas encore du domaine de la routine , mais sans doute est il temps d’y penser…..En changeant de rive?.. En en déplaçant le Centre ?….En l’étendant de Combleux à Orléans, pour lui permettre de respirer davantage….

Monsieur le Maire…..Et quel qu’il soit par ailleurs, Il vous reste tout juste deux ans pour y penser….Finalement il n’y a que la Loire sur laquelle on puisse compter pour être toujours là en 2015 !

A propos chatdorleans

Orléanais
Cet article a été publié dans actualité, Actualités, blogs, humeurs, Humeurs et Air du Temps, Justice, Municipales, politique, politique locale, Presse, Uncategorized, Vie locale. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour « LE FESTIVAL DE LOIRE »….JUSQU’OU IRA T-IL ?…..

  1. BCT dit :

    Tu dis à peu près ce que je pense de ce « festival ». Il faut évidemment l’étendre pour que l’esprit de ce fleuve soit conservé.
    Un grand capharnaüm… Un bordel sans nom qui ne respecte absolument pas ce patrimoine mondial, ni les Orléanais. La Loire est un fleuve majestueux, sauvage et en grande majorité calme… Ce festival n’en donne pas l’image…. mais le peuple est content… enfin en apparence… en fait on en sait rien…. mais le Maire a fait le maximum pour qu’on s’en souvienne en 2014.

    J'aime

  2. Net en feu dit :

    @BCT,
    « Sauvage » écris tu???
    Combien de centrales nucléaires, et de barrages sur ce fleuve sauvage?
    Que la Loire soit un fleuve majestueux, j’en conviens.
    Mais il reprendra ses droits (et les cours dont nous l’avons dévié) dès la prochaine crue.
    Et les riverains du fleuve en prendront plein la tête (si elle émerge de l’eau).

    Amitiés,
    Stéphane

    J'aime

  3. Jean du MoDem dit :

    J’ai croisé notre président de l’AgglO, Charles-Éric Lemaignen, avec ce chapeau sur la tête.
    Il a dû le garder tout le festival. Pourquoi? Seul, notre bonimenteur de Loire, http://www.chroniques-ovales.com/ , pourra nous l’expliquer.

    « A quand la bénédiction de la Loire par Monseigneur l’Évêque ? »
    J’ai salué Monseigneur, dans une tenue civile, assis à une table entrain de manger un repas frugal.

    Ce festival a réellement eu un pouvoir de communion.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s