POUR EN FINIR AVEC L’ARENA !…….

Cette « Arlésienne » de la vie Orléanaise aura décidément fait beaucoup parler d’elle durant tout le temps où elle aura failli exister…..Aujourd’hui, et alors qu’elle paraît devoir disparaître à jamais de notre avenir, il semble bien qu’elle reste au centre du débat, comme en aura encore témoigné l’échange plutôt musclé entre Monsieur Grouard et Madame Leveleux lors du précédent Conseil Municipal …..Et tout cela sans que l’on puisse donner raison ni à l’un ni à l’autre…

Lorsque Madame Leveleux reproche au Maire actuel d’avoir dépensé 14 millions € sur ce projet ( Certains prétendent 11 ou 12, mais il n’existe aucune certitude à ce sujet, les comptes définitifs n’ayant sans doute pas été clos à ce jour!) elle omet de considérer que sur cette somme , un montant de 8,9 millions  € concerne l’achat du site Famar , lequel à l’inverse des autres dépenses engagées ( et qui, elles peuvent être considérées, comme perdues)  figure toujours a l’Actif de la Ville d’Orléans et doit être considérée comme un Investissement et non pas une dépense de fonctionnement . Il ne sera possible de statuer sur le bien fondé cette opération et sur son résultat positif ou négatif qu’en fonction de l’utilisation qui en sera faite ultérieurement, et ceci que la Ville se décide à le revendre ou qu’elle décide de l’utiliser de quelque façon que ce soit …..Ce n’est qu’à ce moment là que le dégagement d’une plus- value ou à l’inverse d’une moins value permettra de tirer le résultat de l’opération…..

Je suis désolé de devoir rappeler à Madame Leveleux  que la notion de différence entre les dépenses d’Investissement et de Fonctionnement ( ou bien lorsqu’il  s’agit d’une Entreprise de Droit Privé, des Immobilisations par rapport aux Frais Généraux)  figure en bonne place au programme de première année du CAP d’Aide Comptable !…..

Je lui signalerai volontiers également que les Investissements Fonciers ne subissent aucun Amortissement annuel……Tout juste, ils pourraient faire l’objet d’une Provision pour risques s’il s’avérait qu’en fonction d’un évènement fortuit ou quelconque, que leur valeur puisse être estimée comme destinée à subir un risque de diminution par rapport à leur prix d’achat…..Il ne semble pas pour l’heure que ces bâtiments autant que ces terrains, de par leur site aient à craindre quoique ce soit dans ce domaine…..

En conséquence les 8,3 millions € se rapportant à l’achat du site Famar ne peuvent être considérés que comme un placement de la part de la ville……Bon ou mauvais ?…..Nul ne peut prétendre aujourd’hui quoique ce soit à ce propos !…..Et surtout pas pour en faire un argument électoral !……

Parallèlement, Monsieur le Maire, quand il revient sur l’acquisition du site Famar qui fut c’est vrai acheté en dehors même du projet de l’Arena, lequel pendant longtemps s’est promené  sur bien des sites différents avant même de venir s’échouer pour s’y fixer sur celui du  terrain Famar !…..Quand il nous raconte une histoire dans laquelle à force de rajouter à chaque fois du pathétique à l’économique, il finit par apparaître , tel un héros d’un roman de Zola ….. Ce n’est plus « Serge Grouard story », cela devient carrément « Germinal » et ceci à propos d’une histoire  dans laquelle il n’aurait ni plus ni moins joué que le rôle de Saint Michel terrassant le dragon du Chômage …..Nous voici donc dans le mélo, dans le pathos…..Jugez plutôt de la dernière version !

A savoir que Monsieur Grouard aurait engagé l’achat du site Famar contre le maintien sur le site d’Orléans des emplois en suspens et qui sans cette condition se seraient, suivant ses dires implantés ailleurs !…..Il serait ainsi parvenu à maintenir les 330 emplois du site Famar qui seraient devenus plus de 700 , en rejoignant en 2012 les 380/400  employés déjà présents sur le site de la Source !……Une application grandeur nature du « Développement Productif » cher à Montebourg en quelque sorte , mais dont on comprend bien, en écoutant Monsieur le Maire qu’il s’est effectué dans la douleur tout de même et au bénéfice exclusif de Famar qui dans cette affaire serait parvenu à obtenir l’argent du beurre en plus de celui du labeur…. En clair ,il s’agirait bien d’une forme de chantage à l’emploi pratiqué par Famar aux dépens de la Ville d’Orléans….Ou pire encore:Monsieur le Maire n’aurait il pas été victime d’une sorte de viol exercé dans le cadre d’une Organisation opaque et pratiquant une forme de « Prostitution Industrielle » basée essentiellement sur le chantage à l’envol des emplois ?…..

Autant se demander si Monsieur le Maire ne transformerait pas en l’occurrence en acte de résistance et d’héroïsme le simple fait de s’être fait dépouiller comme dans un bois par des gens bien peu recommandables !.. Mais qu’allait il donc y faire ?…..On ne lui a donc pas dit à ce jeune homme de bonne famille que s’il avait eu raison de s’engager dans la Défense Nationale quand il était jeune , il était beaucoup plus risqué pour lui de s’engager aujourd’hui dans les rues adjacentes de la politique !….

Voici donc ce que nous laisse l’Arena en guise d’enseignements et pour savoir vers qui nous allons porter nos suffrages……

Entre une candidate qui ne sait pas compter et un candidat en place sur lequel nous avons bien du mal à le faire …..Il est vrai que la tâche reste ambigüe !……

A propos chatdorleans

Orléanais
Cet article a été publié dans actualité, Actualités, blogs, humeurs, Humeurs et Air du Temps, Justice, Municipales, politique, politique locale, Presse, Uncategorized, Vie locale. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour POUR EN FINIR AVEC L’ARENA !…….

  1. minijack dit :

    Bien vu Chat. Ton expertise comptable est bienvenue dans cette polémique.
    Je disais déjà la même chose il y a une quinzaine lorsque Corinne Leveuleux-Teixeira avait avancé ce chiffre de 12 millions lors d’une conférence de Presse spécialement convoquée au Cinéma des Carmes. Elle est vraiment bonne en Droit romain du Moyen-âge… Visiblement pas en finances.
    Dommage qu’elle soit présentée comme la grosse tête de l’Opposition car dans ces conditions… Que dire des autres ?…

    J'aime

  2. Fansolo dit :

    Vous oubliez cher Chat que toute dépense d’investissement crée automatiquement des dépenses de fonctionnement induites (entretien, charges) et qu’en la matière, le coût du « portage foncier » supporté par la ville pour l’achat du site sans qu’on sache encore à quoi il va servir est loin d’être négligeable… Je ne suis pas certain que la récupération de TVA compense utilement ces coûts induits…
    L’investissement c’est bien mais quand on sait pourquoi, c’est encore mieux…
    Un grand principe budgétaire s’appelle la sincérité : toute dépense publique se doit d’être dûment justifiée pour les contribuables, c’est dans la déclaration des droits de l’homme de 1789, un texte dont M. Grouard a su nous prouver au cours du temps la pleine et entière connaissance…
    Bon, je vous l’accorde, ces réflexions c’est souvent pour les années qui suivent le CAP 😉

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s