J’AI…. TU AS….NOUS AVONS… DE L’HUMOUR!

Et voici qu’à nouveau, revient sur le devant de la scène cette éternelle question du « Sens de l’Humour »que chacun conteste aux autres en même temps qu’il se dépêche de s’en emparer pour lui même

Que de mauvaise foi il permet de dissimuler ce sempiternel Sens de l’Humour ! Entre le  » Vous vous vexez de mes propos parce que vous n’avez pas le sens de l’humour  » et le  » J’ai le sens de l’humour mais…  » chaque journée nous apporte son flot de malentendus !

Tous ceux qui ont le sens de « L’Humour mais » restent notoirement les plus redoutables de la même façon que ceux qui ne sont pas « Racistes mais »…..Parce que effectivement c’est bien ce « Mais  » qui fiche tout en l’air !…

Je n’irai pas plus loin dans cette direction, mais simplement je me permettrai d’ajouter pour quiconque n’aurait pas d’humour et chercherait quand même à  » faire semblant  » d’en avoir que cela est proprement impossible…. On peut faire semblant de passer un moment délicieux en compagnie de quelqu’un qui vous ennuie, on peut faire croire que l’on se pâme de plaisir en mangeant un plat abominable chez quelqu’un qui vous invite à dîner chez lui, on peut même faire croire à un ou une partenaire qui vous a raté que l’on n’a jamais été aussi bien dans les bras de quelqu’un !…..Enfin bref on peu faire croire qu’on s’amuse, on peut faire croire que l’on se régale, on peut même faire croire que l’on jouit…mais on ne peut jamais faire croire que l’on a de l’ Humour !

A vrai dire, il n’y a pas de secret pour cela sinon d’accepter l’humour quand il frappe à votre porte, de le laisser rentrer, de pratiquer un minimum d’auto dérision et de ne pas se draper dans son ego comme dans un gilet pare balles !…..

Et pourtant l’Humour et la Politique ont souvent fait bon ménage…L’Assemblée autant que Matignon et même la Présidence n’ont pas manqué de ténors aux saillies souvent drôles et restées célèbres….Clémenceau, Edgar Faure, et même le Général de Gaulle…et bien d’autres encore ont laissé maintes traces d’un humour souvent ravageur mais de grande qualité, et même souvent quand il était involontaire. En tous cas il était libre… .oui vous lisez bien et je le répète : libre …. Quel beau mot n’est ce pas ?

Il faut bien dire qu’à cette époque les Politiques n’étaient pas formatés par l’ENA …On voit aujourd’hui tout ce qui leur reste d’Humour quand ils ressortent de ce laminoir !

Pourtant, il n’y a pas de fatalité en la matière, pas de prédestination de par la fonction ou le métier, rien n’interdit même à ceux là qui n’ont pas d’humour de faire un travail sur eux mêmes pour aller dans ce sens.

L’Humour en tous cas est un véritable diamant qui peut se nicher dans le cœur de tout homme, sans aucune différence de classe ou de niveau social….De Sacha Guitry à Coluche, de Molière à Alphonse Allais, Pierre Dac, Pierre Desproges et bien d’autres…..Quand l’Humour vous arrive il suffit de l’accueillir, d’ écarter tout ce qui ressemble à de l’orgueil mal placé ou d’estime de soi démesurée…..En revanche si vous lui avez claqué la porte au nez, n’essayez pas de vous prévaloir de lui par la suite…..à un moment ou un autre il saura vous faire comprendre qu’il ne vous l’a pas pardonné : après tout le ridicule cela n’est rien d’autre bien souvent que de  » l’humour passif  » !….

Alors me direz vous pourquoi reparler de tout cela aujourd’hui ?

Tout simplement parce que nous assistons à partir de certaines péripéties politiques récentes et qui auront allègrement franchi les barrières du racisme, de l’antisémitisme du sexisme et de l’homophobie, à des justifications qui à chaque fois se réfèrent soit à l’ignorance délibérément acceptée, soit au Sens de l’Humour qui ferait défaut à ceux là que certaines outrances auraient gênés.

Pour ce qui est de l’ignorance, une fois pour toutes, nous nous en tiendrons au proverbe Suisse  »  Quand on sait pas…on va pas ! « …

Pour ce qui est du sens de l’Humour, nous commencerons par constater que historiquement aucun texte à teneur raciste, antisémite, sexiste ou homophobe ne figure dans aucune anthologie de l’Humour quelle qu’elle soit !…

A l’inverse il semble bien que l’humour en littérature comporte une assurance de pérennité et de garantie contre l’oubli si l’on en juge par les succès toujours actuels de Tristan Bernard ou d’Oscar Wilde !…A l’inverse de ceux de Paul Claudel , de Brasillach ou de Drieu la Rochelle…..Tous ces gens là ne sont pas miscibles entre eux, pas plus qu’ils ne peuvent se dissoudre les uns par les autres avec l’Humour comme creuset commun !

Vous, qui vous égarez à faire du hors piste sur les pentes où la xénophobie rejoint l’exclusion voire même l’extermination dès lors que la couleur change ou que la culture diffère…. N’allez surtout pas vous saisir d’une grenade défensive que vous baptiserez  » Sens de l’ Humour  » pour vous protéger : elle va vous péter à la gueule irrémédiablement !

Aujourd’hui, il est notoire que l’humour a changé avec l’apparition des humoristes qui ne font plus rire, de ceux qui se servent de l’Humour pour faire passer des messages de haine ou de racisme et de xénophobie et qui se servent de leur ascendant sur le public pour faire passer leurs messages, en même temps que pour y asseoir leurs propres positions personnelles….Et pour ma part je préfère le Dieu soit loué ( à un prix raisonnable) de Popeck au Dieudonné de M’bala M’bala…..A moins que l’on puisse dire autrement que j’aime mieux  les caleçons molletonnés de l’un à la quenelle de l’autre !…..Et à partir de cela….Rien ne vous empêche de libérer vos fantasmes !….

L’Humour,  ça ne vous rend pas riche, on ne s’y fait pas que des amis, souvent cela a pu faire peur aux femmes que nous avons rencontrées…(Merci à celles qui sont restées !)…mais en tout cas j’ai tout lieu de penser que ça permet de conserver une certaine dose de lucidité qui parfois dispense de devenir trop con…. En tout cas face à des ficelles devenues trop grosses !

Le Sens de l’Humour voyez vous, pour beaucoup il correspond à un Sens Interdit… d’autres cherchent à s’en rapprocher et tournent autour sans jamais l’atteindre et cela devient alors un Sens Giratoire…En tout cas ça ne s ‘achète pas, même avec une Ordonnance et ça n’est jamais remboursé par la Sécurité Sociale !…

Déjà, je vous imagine me répondant  »  Mais comment peux tu parler ainsi…qui te donne le droit, qui t’autorise à délivrer des diplômes D’Humour ou de Non Humour !  »

D’abord ce n’est pas mon intention, mais permettez moi tout de même de vous poser une question : Pour quelle raison, essuyons nous parfois ces tirs nourris de toutes parts suite à nos écrits et à nos entêtements à défendre des positions parfois même, reconnaissons le indéfendables ?…A vrai dire j’aimerais bien pouvoir en parler avec vous sans avoir pour autant l’impression de participer moi même à une curée quasi générale !…. Hélas avec moi comme avec tous, vous finirez bien par admettre qu’il fallait lire ce texte au 5°degré de l’échelle de l’Almanach Vermot qui en compte 6 et que finalement c’est moi qui n’ai pas assez d’Humour ! Ce qui peut aussi signifier que ça ne m’échappe pas….  Ou même bien que ce soit plus lapidaire que je suis trop con pour comprendre !… Ce n’est d’ailleurs peut être pas faux dans la simple mesure ou l’Humour peut sans doute correspondre à une simple forme de  » Non Connerie  » à défaut d’Intelligence !

Oui mais voilà…l’  » Humouromètre  » n’existe pas, on ne connaît même pas l’unité de mesure : en litres en mètres ou au kilo ?….Alors je vous propose un petit test : Quand vous rencontrez quelqu’un et quelque soit la qualité de l’interlocuteur : famille, collègue, client ou relation…Avez vous toujours le sentiment :

1° Qu’il est content de vous voir

2° Qu’il est plus détendu quand il vous quitte que lorsque

vous l’avez rencontré .

Si ça n’arrive jamais il est notoire que votre Sens de l’Humour….Vous pouvez vous le mettre à la Caisse des Dépôts et Consignations !…Tous les stades intermédiaires existent : du boute en train au bonnet de nuit, depuis le bien élevé jusqu’à l’ignoble goujat , de la jeunesse pleine d’espérance au jeune con irrécupérable sans oublier bien sûr tous les stades intermédiaires qui vont de l’ancien chenu au vieux con ! (Celui la si je l’avais oublié on aurait bien su me le rappeler !)

En attendant, et si vous venez me voir chez moi un jour, je vous ferai voir cette Médaille d’Argent de la Ville de Paris ainsi que ce diplôme à mon nom qui l’accompagne et porte la mention  » Pour la Défense des Traditions et de l’Humour Français « . Ce diplôme est signé de Jacques Chirac (vous savez ,celui qui était à l’Hôtel de Ville avant Delanoe)…Il m’a été remis au cours d’une mémorable soirée en Avril 1978 chez  » Michou  » à Montmartre et en présence de Joël Le Tac, Compagnon de la Libération et lui même prédécesseur,   de Bertrand Delanoe que j’ai rencontré par la suite en tant que jeune député du 18° arrondissement…..Qu’allez vous en déduire pour certains ?….Delanoe, Michou…. Vous ne trouvez pas que ça fait beaucoup…. ne sentez vous pas là, et à partir de cet instant que votre Sens de L’Humour soit en train de se mettre en route à la cadence d’un vieux diesel un peu poussif !…..

En tous cas , voici les raisons pour lesquelles je me suis laissé aller à cette longue dissertation sur l’Humour….En dehors de cela je ne prétends pas connaître grand chose sur beaucoup de sujets…. Juste un peu de bon sens chevillé à un peu d’expérience et un œil qui fait dire à certains que je ne me trompe pas trop souvent…..surtout quand je ris !

A propos chatdorleans

Orléanais
Cet article a été publié dans actualité, Actualités, blogs, humeurs, Humeurs et Air du Temps, Justice, Presse, Uncategorized, Vie locale. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s