UN PETIT TOUR A PARIS !….A PIED EN TRAIN OU EN VOITURE ?

Ce matin là, c’était promis, juré…j’avais décidé de me rendre à Paris…. Par le train bien sûr, puisqu’il y a « belles burettes » comme le disait Monseigneur Dupanloup lui même que j’ai renoncé à prendre ma voiture pour « monter à la Capitale », suivant l’expression consacrée.

Comme vous tous, j’ai depuis longtemps remarqué que le seul fait d’avoir un « 45 » au derrière suffisait à vous valoir d’emblée toute l’acrimonie de toute l’Ile de France à quatre ou à deux roues, sans vous apporter pour autant la moindre indulgence de la part de la gente policière en uniforme, en civil, à képi, à casquette qu’elle soit masculine ou féminine .

Le moindre déplacement à Paris en voiture et c’est la prune assurée en un, deux ou trois exemplaires ! C’est qu’en effet depuis que les parcmètres à pièces ont été remplacés par des parcmètres à cartes magnétiques, le moindre provincial égaré se retrouve dans la position du lapin de garenne au milieu de la clairière…Bien sûr, me direz vous, on peut toujours s’arrêter pour acheter une carte…..Encore faudrait il que nous le pussions (quelle belle langue nous parlons, tout de même !)…et le simple fait de se garer en double file pour acheter une carte dans un bureau de tabac suffit à se faire épingler…. Donc c’est juré…. Désormais, je ne vais plus à Paris que par le train et j’y pars d’un pas léger….

Je foulais depuis une demi heure le pavé parisien lorsque mon portable sonna ! C’était ma douce compagne qui m’appelait pour me dire que les flics étaient à la maison parce que ma voiture, à Orléans gênait l’ouverture d’un chantier pour l’entretien de je ne sais quelle canalisation, au bout de ma rue ! En partant le matin , j’avais bien vérifié que ma voiture était en stationnement autorisé : j’avais bien remarqué aussi la présence sur le trottoir d’un panneau mobile d’interdiction de stationnement, mais il était rangé le long des immeubles et ne comportait pas d’arrêté préfectoral signalant ni la nature des travaux, ni les heures prévues d’interdiction ! Vers 9 heures les ouvriers avaient dû arriver avec l’arrêté préfectoral en bandoulière, et appeler la police pour faire évacuer ma voiture ! Ceux ci se renseignèrent à partir du fichier des cartes grises, trouvèrent mon adresse voisine et vinrent sonner chez moi où ma douce amie fut tout de même un peu surprise de les recevoir, mais enfin tout s’arrangea, avec un double des clefs, la voiture fut déplacée et le chantier put suivre son cours.
Je dois tout de même rendre hommage, une fois n’est pas coutume, à la courtoisie et à la compréhension de ces policiers qui auraient pu envoyer ma voiture à la fourrière sans autre forme de procès. Il paraît qu’en partant l’un d’eux a lancé à ma compagne « Vous voyez bien qu’on sait être sympas….Faudra nous faire de la pub ! » Et bien voilà qui est fait…j’ai même grand plaisir à marquer ce geste qui va vers un meilleur contact entre la Police et les Citoyens… Merci Messieurs pour votre courtoisie et l’occasion qui m’est donnée de souligner cette attitude !
Mais tout de même, partir à Paris en train pour oublier sa voiture et être rattrapé par ses affaires automobiles et Orléanaises …avouez qu’il y a de quoi être surpris…. Non ?

J’étais donc à Paris , afin d’y rencontrer quelques amis avec lesquels nous avons discuté de différents problèmes politiques et d’actualité.  Echanges sans doute parfaitement inutiles mais conviviaux en tous cas, durant lesquels nous nous empressons de refaire le monde, juste le temps qu’on nous le foute en l’air dans le quart d’heure qui suit !….

Et puis comme tout a une fin, j’ai rejoint la gare d’Austerlitz pour rentrer à Orléans. Là j’ai encore dû me battre sur le quai avec le composteur qui refusait obstinément d’oblitérer mon billet : j’avais beau le retourner, lui présenter l’autre côté, le mettre dans tous les sens…. Rien n’y faisait, jusqu’au moment ou il m’adressa ce message : « Entrer plus Fort »…c’est précisément à ce moment là que j’ai compris que mon corps était bien vieux pour un jeune comme moi ! ! ! ! !

Voilà, je suis bien rentré…. Le chantier de ma rue était toujours ouvert…ma voiture était toujours là…. ma compagne aussi…à présent je vais me coucher…. Nous sommes en plein hiver…. Les nuits sont longues, mais peu importe : demain sera un autre jour…..Mais ce soir, j’ai tout de même la sensation d’avoir mon compte !

A propos chatdorleans

Orléanais
Cet article a été publié dans actualité, Actualités, blogs, humeurs, Humeurs et Air du Temps, politique, Uncategorized, Vie locale. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour UN PETIT TOUR A PARIS !….A PIED EN TRAIN OU EN VOITURE ?

  1. fa dit :

    Chat, les parcmetres se règlent en carte bleue, avec reçu en plus. Il ne manque plus que le  » de mon temps ». Bonne soirée.

    J’aime

  2. chatdorleans dit :

    @fa…..A condition d’avoir chargé sa carte bleue au préalable, ce que je ne me résous pas à faire, Pourquoi ? Je ne sais pas en dehors du fait que le porte monnaie virtuel , je l’admets , ne fait pas partie de mes usages….Alors OK pour le « de mon temps » !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s