DES CONSEILLERS DEPARTEMENTAUX …..CA SERT A QUOI AU FAIT ?

Quant à, trouver quelqu’un  pour vous expliquer la différence entre les Conseillers Généraux d’hier par rapport aux Conseillers Départementaux que nous avons élus hier….Je ne pense pas que même ces derniers soient à même de vous l’expliquer!…

En tous cas, et pour ce qui concerne le Loiret: il faut nous féliciter du climat de respect et de courtoisie qui semble avoir été de rigueur entre tous les candidats durant la campagne….

Pour un peu on aurait pu croire que dans cette affaire nous n’avions fait rien d’autre qu’un tour pour rien….Réflexion faite, je me demande d’ailleurs, si ce n’était pas le cas!….

Bien sûr , c’est au Gouvernement que l’on perçoit des turbulences ….Et je m’amuse plutôt de revoir les Ecologistes revenir sur le devant de la scène comme s’ils étaient une sorte de « variable d’ajustement » destinée à colmater les brèches qui se font jour au PS…..A se demander en quoi le retour des « Ecolos » au Gouvernement est susceptible d’apporter des solutions aux problèmes de chômage et de maintien de pouvoir d’achat qui restent les seules préoccupations des Français d’aujourd’hui…..Certes, nous n’ignorons pas le désir proclamé à plusieurs reprises de Vincent Placé de rentrer au Gouvernement, et nous comprenons bien que c’est lui qui dirige cette manoeuvre ….J’imagine toutefois que Ségolène Royal qui a depuis mis la main sur les problèmes d’environnement et d’écologie ne verrait pas d’un bon oeil arriver sur ses plates bandes les escarpins à hauts talons et les mocassins  vernis de ces Messieurs et Mesdames les Ecolos des Villes, que l’on entend beaucoup depuis hier soir…..

C’est dans la même précipitation que Monsieur Macron s’est vu chargé de nous concocter une Loi Macron 2, pour le début de l’été suivant le principe : même si ça n’arrange rien, ça occupe toujours et ça permet de parler d’autre chose…..

Chez nous au Conseil Général devenu Conseil Départemental du Loiret on s’apprête à vivre le départ de Monsieur  Eric Doligé….Comme un véritable soulagement, mais ça… pouvons nous le dire ?….

Nul n’ignore en tous cas la distance qui existe depuis longtemps dans les rapports entre Serge Grouard, Maire d’Orléans et le patron du Conseil Général Eric Doligé….Etant bien entendu que ce n’est pas le hasard qui m’amène à  désigner ce dernier sous l’appellation de « Patron » !…  Pour nous résumer, nous dirons que ces deux hommes là, notoirement ne peuvent pas se sentir…..

Pour cela, il faut comprendre que Monsieur Doligé a organisé le Conseil Général comme forteresse au sein de laquelle il règne en maître absolu….

Dans cette tâche il a été longtemps épaulé par Monsieur Lidolff….( Que tout le monde avait fini par appeler « Adolff » ….Et surtout ne me demandez pas pourquoi….) A noter que ce Monsieur bénéficiait de la confiance absolue de Monsieur Doligé qui en avait fait son bras régalien et du même coup, la terreur de tous les directeurs et membres du Conseil Général…..Celui ci  avait en effet licencié quatre chefs de service ainsi que de nombreux collaborateurs dont certains avaient obtenu justification auprès des Tribunaux pour cause de harcèlement ……

Du mois d’Octobre 1995  à Juin 2012, ce Monsieur , avec le soutien  de Monsieur Doligé qui avait toute confiance en lui, a  fait règner  un régime de terreur au sein du Conseil Général , provoquant notamment le départ de certains collaborateurs de premier ordre et dont le département s’est retrouvé privé, tant de leurs services que de leurs compétences….

C’est à la suite d’un rapport de la Chambre Régionale des Comptes qui avait relevé des frais excessifs en matière de primes de responsabilité, indemnités de fonction et de résultat, frais de représentation, prime de conseil et autres avantages…..A tout cela s’ajoutait une riche résidence en centre ville, une voiture de fonction etc….Qu’ en Juin 2012 Monsieur Lidolff quitta le Loiret pour rejoindre les Hauts de Seine où il fut nommé aux mêmes fonctions auprès de Monsieur Patrick Devedjian…..

Deux ans plus tard Monsieur Lidolff se faisait éjecter, avec pertes et fracas en Juin 2015 pour « perte de confiance » …..Monsieur Devedjian n’ayant pas accepté qu’il ait consacré 90.000 € pour réaménager son bureau alors que dans le même temps l’heure était à diminuer les subsides aux plus démunis……

Pourquoi vous ai je raconté cette histoire , penserez vous ?…..Parce qu’à la pensée que l’actuel Président du Conseil Général ait pu s’entendre avec un tel Monsieur pendant 17 ans  me fait froid dans le dos…..Sans une certaine complicité et disons plutôt une certaine communion de pensée , il ne me semble pas qu’une telle collaboration ait été possible….. Monsieur Doligé en 2015 s’est senti pour le coup bien seul…..Il a préféré s’en aller à son tour…..Mais du même coup je pense que véritablement nous refermons  le livre  d’une bien triste époque, et heureusement révolue…..Un livre qui pourrait être la réplique de l’histoire du Docteur Faust qui avait vendu son âme à Méphistophélès ( Sans que l’on sache lequel était le plus diabolique des deux ?)

Bienvenue donc au successeur de Monsieur Doligé …..Et à vrai dire  même si l’on peut penser qu’il sera plus bleu que rose…Je serais tenté de vous dire par rapport au climat que nous avons connu dans cette maison qu’il s’agit moins en l’occurrence d’une question de couleur que d’odeur !….

 

 

 

 

 

A propos chatdorleans

Orléanais
Cet article a été publié dans Actualités, blogs, humeurs, Humeurs et Air du Temps, Justice, Municipales, politique, politique locale, Presse, Uncategorized, Vie locale. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s