DANS LE SECTEUR PUBLIC AUTANT QUE DANS LE PRIVE…LES VAGUES SUR LA GREVE FONT PARFOIS DES REMOUS !….

Il convient en préambule de rappeler que le Droit de Grève est inscrit dans la Constitution de la République, qu’il est  imprescriptible et qu’il en est très bien ainsi.

Je ne vais pas davantage me lancer dans l’éternelle polémique des Droits qui ne sont que la contrepartie des Devoirs….Tout a été dit sur le sujet, et souvent avec la mauvaise foi de ceux qui au nom de l’Idéologie et du Dogme quel qu’il soit : Socialiste, Communiste ou Capitaliste se seront toujours servis des bons principes pour les mettre au service de leur électorat ou même de leur réussite personnelle!….

Il faut tout d’abord reconnaître que si tous les travailleurs disposent de Droit de Grève, le plus souvent, ce sont ceux là qui travaillent au cœur de l’Administration et de certains corps vitaux de la vie économique nationale : Transports, Postes, Services Sociaux, Enseignement, Electriciens et Gaziers, Hôpitaux etc….. qui l’exercent le plus couramment.Parmi ceux là beaucoup ont néanmoins  compris que compte tenu de leur mission essentielle, notamment quand il s’agit de la Santé Publique, la grève ne pouvait être que symbolique et se limiter au port d’un brassard par exemple, sans pour autant altérer les Services…

Reste ce que l’on appelle le secteur privé, et qui en additionnant toutes le PME et PMI représente sans doute près de 80% des travailleurs actifs, pour lesquels le Droit de Grève s’exerce plus rarement,….

Imagine t’on en effet les employés d’un restaurant, d’un commerce et même d’une usine petite ou moyenne faisant vivre à elle seule un bourg ou un village décider de se mettre en grève !…..

Ceci ne signifie pas que le dialogue social n’existe pas à l’intérieur de ces entreprises, bien au contraire il est souvent de meilleure qualité, et davantage emprunt de bonne foi qu’à l’intérieur des grandes entités Nationales où les Organisations Syndicales dites représentatives (Environ 15% d’adhérents, pas davantage !)  tentent de se prévaloir avec une sûreté d’eux mêmes qui frise  le culot, qu’ils détiennent la vérité en matière de Qualité des Services Publics, d’ évolution de la Condition Humaine des Travailleurs, avec pour unique arrière pensée, et pour seul but de tenter d’exister encore après qu’ils aient depuis longtemps prouvé qu’ils étaient davantage doués pour accompagner leurs troupes dans leurs colères ou leur revendications plus ou moins instinctives que pour les guider dans les choix des progrès possibles et souhaitables !

Ainsi ce soir vous aurez pu entendre comme moi au journal de France2 ce lapsus révélateur de la part du responsable syndical d’un dépôt de carburants, et qui en pleine diatribe a fini par lâcher :  » Il n’y a pas que les Cégétistes, il y a aussi les Salariés et les Travailleurs ! » Ah! bon, parce que les Cegétistes ne travaillent pas ?

Nous avions tous en effet bien compris qu’il ne s’agissait bien que de justifier ces soubresauts ainsi que de sauver l’image de la CGT par rapport à ses concurrents CFDT, FO et autres…..Du reste,la réserve dans laquelle se tiennent les concurrents de la CGT face à son comportement en témoigne….

Voici donc un droit constitutionnel dans la lettre et qui devient anticonstitutionnel dans l’esprit, puisque son exercice révèle une rupture de L’Egalité entre les Citoyens dont un majorité se retrouve prise en otage et comme assiégée par une meute vociférante….

Il faut bien admettre l’idée que lors des dernières décades, le droit de grève a souvent été utilisé un peu à tout venant, un peu comme une tarte à la crème et pour des raisons parfois justifiées sans doute mais à des fins purement corporatistes ou même électoralistes bien souvent…..

Peu de Premiers Ministres, toutes tendances confondues y ont échappé : principalement Rocard et Juppé bien sûr, mais plus récemment Ayrault et Valls aujourd’hui en goûtent tous les sucs….

Il s’est souvent agi de maintenir des avantages acquis, parfois d’en grignoter d’autres, et toujours à la barbe et aux dépens des travailleurs qui ont dû aller travailler à pied ou d’entreprises que le manque de courrier a parfois précipité au bord du gouffre…. et parfois même au fond !

La Liberté de faire Grève, quand elle a été utilisée de façon trop légère est allée à l’encontre d’une autre Liberté essentielle : celle du Travail !…..Il convient alors de rappeler que Le Droit de Grève n’a rien à voir avec le Droit de Bloquer…..A ce niveau, et pour peu que la situation dure un peu plus longtemps nous allons vite passer d’un climat de conflit social à celui d’une pré- guerre civile  qui n’osera pas dire son nom ……

Souvent les grèves, à l’image de l’Enfer qui est pavé de bonnes intentions se sont habillées des oripeaux de la Vertu sous prétexte de « protéger la qualité du Service Public dans l’intérêt de l’Usager»…..moyennant quoi l’ usager en question s’est souvent retrouvé pris en tenaille avec prière de se débrouiller comme il le pouvait en attendant des jours meilleurs !….L’Usager ? On lui a aussi souvent fait peur en évoquant les problèmes de maintenance ou de sécurité avec des visions apocalyptiques au cas où…. On se déciderait par exemple à faire évoluer la structure 100% étatique de certains Services Publics, et ceci comme si nous avions la possibilité de faire tourner la France dans le sens inverse de la planète tout entière !…..même si comme vous parfois, il m’arrive de le regretter !….

C’est ainsi que nous avons vu des grèves à la SNCF pour le maintien de certaines primes datant de l’époque des locomotives à vapeur…. Primes d’escarbilles ou de pénibilité alors qu’aujourd’hui la cabine d’un conducteur de TGV n’a plus rien à voir avec la plate forme de la « Bête Humaine » !…..

L’Education Nationale se révèle au fil des ans absolument « irréformable » dès lors que la moindre modification dans les horaires de la cantine ou dans les dates de congés précipite dans nos rues à 15 jours d’intervalle les professeurs, les élèves et les parents en point d’orgue !…. Forte d’un résultat du bac de 83,2% au bac, l’Education Nationale pavoise !

Le Bac aujourd’hui, ce n’est plus un diplôme…. c’est tout juste  une levée d’écrou avec prière d’aller se débrouiller ailleurs !

Il faut bien dire que l’Education Nationale Française, qui en termes d’effectifs est la première entité en effectifs du monde depuis la disparition de l’Armée Rouge en 1990 représente à elle seule un « cimetière à Ministres » qui n’en aura pas épargné beaucoup !

Dans les autres secteurs et pendant ce temps…tout cela n’empêche pas les trains quand ils roulent d’arriver en retard de façon récurrente, ou de débarquer en rase campagne pour une nuit entière quelques centaines de passagers dès qu’un incident se produit ……

Si l’on admet en plus, que toutes ces Administrations et Services Publics regroupent dans la totalité de leurs effectifs l’essentiel des salariés bénéficiant des fameux Régimes Spéciaux de Protection Sociale et de Retraite, il n’y a plus qu’à admettre comme le disait Coluche « Que si tous les Hommes sont Egaux, il y en a qui sont plus Egaux que les Autres ! »…..Les Régimes de Retraite surtout posent problème quant à l’âge de l’attribution, le montant des prestations, et même la pension au conjoint survivant en cas de remariage !

On peut comprendre que chacun s’arc-boute sur ses avantages mais il est bien évident que les ruptures d’Egalité entre Public et Privé sont aujourd’hui évidentes !…

Ce que l’on peut envisager à l’horizon 2030 ? C’est vraisemblablement la disparition du statut dit « Public »…. Le fait de ne plus les remplacer à raison de 50% des départs ne signifie pas que l’on va obligatoirement supprimer lesdits emplois mais tout simplement que l’on va les remplacer par des contrats de droit commun et à durée déterminée et tout ceci jusqu’à extinction du dernier fonctionnaire !….

A celui là, on édifiera un monument commémoratif….a moins que les derniers d’entre eux finissent par être classés au Patrimoine Universel de L’Unesco ou parqués dans les Pyrénées avec les derniers ours Slovènes…. Mais avec toutefois l’interdiction de se reproduire !….

Force m’est de constater qu’à ce jour, bien heureusement mon facteur ne s’est pas pendu à ma boîte aux lettres, que ma contrôleuse des impôts ne s’est pas donnée la mort en se jetant du haut de sa pile de relances, ma préposée aux cartes grises à la Préfecture n’a pas encore avalé sa boîte de trombones…. Enfin quoi, que tout va bien en ce monde dans la meilleure des Fonctions Publiques possible !….

Il n’empêche que pour changer tout ça, cela risque d’être encore très long et  de provoquer encore bien des secousses, tant que la devise « Un pour tous ! tous pour moi ! » continuera  de prévaloir sur la moindre notion de civisme.

A propos chatdorleans

Orléanais
Cet article a été publié dans actualité, Actualités, blogs, humeurs, Humeurs et Air du Temps, Justice, Municipales, politique, politique locale, Presse, Uncategorized, Vie locale. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s