ENTRE LES MEDECINS ET LES MALADES…..LE MAGOT DES LABORATOIRES !

 

Nous avions déjà entendu parler de Mafias des Cliniques, de Cartel des Maisons de Retraite, voici venu le temps de l’Empire des Laboratoires Pharmaceutiques…..Pas de doute plus l’âge vient et plus nous intéressons du monde !

Entre temps la Sécurité Sociale pour limiter ses dépenses s’efforce de contrôler les médecins en les pénalisant ou même en les gratifiant en fonction de leur propension ou de leur rerenue à prescrire….S’ensuivent chaque année: primes ou pénalisations après analyse approfondie de l’activité de chaque praticien…..Ce classement ayant même abouti dans certains cas à des suspensions….

On peut alors se pencher sur la question du secret professionnel du médecin, de sa liberté d’action qui en découle et qui n’est pas forcément  compatible avec toute forme de contingentement de son activité….

De la même façon le malade affublé de l’étiquette de  » bénéficiaire » se retrouve alors aux prises avec une couverture de ses dépenses de santé qu’il tente quand il le peut de pallier par une mutuelle, laquelle ne manque pas de  lui répercuter comme il se doit les restrictions des prestations de la Sécurité Sociale…

A ces éléments s’ajoutent la nébuleuse galaxie des « génériques » que l’on vous impose sur le ton de  » Avec ce que vous coûtez à la Sécurité Sociale estimez vous encore heureux ….C’est ça  ou la différence est à votre charge ! »……Avec le temps, commencent à apparaître des cas d’ incompatibilité aux génériques, mais il paraît que ce sont les malades qui font des fixations et des blocages…..On peut tout de même penser que la nouvelle « Jungle des Génériques » est encore loin d’être explorée….Sans doute finirons tous ensevelis sous nos génériques…..Les Génériques de Fin, bien entendu…..Tout comme au cinéma !..

Restent les Laboratoires Pharmaceutiques dont certaines habitudes semblent rester totalement imperméables aux préoccupations devenues majeures de notre temps, qu’il s’agisse d’Economie, d’Ecologie ou même de Développement Durable……

En ce qui me concerne et pour me permettre de respirer pas trop mal et tant que cela sera encore possible, je suis astreint à  un traitement mensuel de 30 capsules ( 1 par jour) à aspirer après perforation …..Le contenu du traitement est plutôt peu embarrassant: 3×10 capsules mensuelles :

Oui mais voilà, l’emballage de ce produit vendu aux alentours de 40€ comporte avec chaque boîte un appareil relativement sophistiqué et dont la seule raison d’exister est de perforer chaque capsule afin de permettre au malade d’en aspirer le contenu….Au bout du mois : plus de capsule, plus d’emballages…..Simplement un perforateur devenu sans utilité puisque le mois suivant il se retrouve remplacé par celui tout neuf et contenu dans le renouvellement du produit…Le résultat au bout d’une trentaine de mois……Le voici:

Et la fête continue…..

Alors , on peut se demander, s’il ne serait pas possible de remettre un perforateur de capsules à chaque malade en début de traitement et de ne lui renouveler que les capsules consommables chaque mois !…..

En dehors même du prix de ces perforateurs qui ont fini par me prendre inutilement de la place dans mes tiroirs , se pose effectivement le problème de leur non utilisation ( n’en jetez plus!) et par voie de conséquence de leur inutilité, de leur  élimination puis de leur recyclage……Sans doute les porterais je un de ces jours à la déchetterie afin qu’ils se retrouvent transformés en préservatifs, en pièce de carrosserie ou en bouteille d’eau minérale, mais ceci au prix de je ne sais quelques autres pollutions : rejets de cheminées ou production de nouveaux déchets ….

En tous cas, nous pouvons légitimement nous étonner  que ce genre de gâchis dont finalement la Sécurité Sociale mais aussi nous mêmes sommes victimes en fin de chaîne se perpétue encore !…..

Les Laboratoires Pharmaceutiques sont ils les Maîtres du Monde au point qu’aucune réglementation ne s’impose à eux y compris même les plus simples qui peuvent permettre d’avoir des résultats identiques à moindre coûts …..Pas forcément avec des Génériques mais seulement en évitant de bourrer nos tiroirs avec des perforateurs de capsules qui ne servent plus à rien…..

Imaginez que chaque boîte de petits pois soit vendue avec son ouvre boîte et chaque bouteille avec son tire bouchon !…..

Alors du même coup, à chaque fois j’ai honte quand ma pharmacienne me remet chaque mois, et aux frais de la Sécurité Sociale un perforateur à capsules tout neuf sans même me réclamer « la consigne »…..

Alors les Laboratoires seraient ils moins avisés que les marchands de conserves ou les pinardiers ?……Je pense plutôt que la réponse doit pouvoir se trouver dans les cours boursiers, les dividendes des actionnaires ou même  les paradis fiscaux…..

Du même coup, et par dépit, j’ai essayé vainement  d’échanger dans une autre pharmacie mes perforateurs à capsule imputrescibles contre des préservatifs beaucoup plus consommables…..

« Vous ne manquez pas d’air »…..m’a  répondu la dame

 » Ne croyez pas cela, c’est justement pour cette raison là que je suis obligé de perforer mes capsules pour aspirer ce qu’il y a  dedans »

 » Raisons de plus pour que vous ne comptiez pas sur moi »…..a- t’elle conclu.

Triste soirée en vérité !……

A propos chatdorleans

Orléanais
Cet article a été publié dans actualité, Actualités, blogs, humeurs, Humeurs et Air du Temps, Justice, Municipales, politique, politique locale, Presse, Uncategorized, Vie locale. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s