C’EST LA BRETELLE QUI FAIT L’HOMME !….

Comme tout un chacun, je n’ai pas résisté à l’appel des « Soldes » !…

Ce n’est pas sans appréhension que je me suis décidé un après midi à me rendre Place d’Arc !…. Pour tout vous dire, je n’aime pas trop cet endroit entièrement consacré à la « consommation » au 1° degré dans tout ce qu’elle peut avoir de détestable….
Il n’empêche, qu’à l’occasion d’un achat urgent, le lieu peut devenir incontournable, et que du même coup je m’y retrouve régulièrement, sans réel plaisir, juste le temps de faire mon emplette et sans doute de me faire photographier quelques dizaines de fois par les caméras de télésurveillance, de me faire respirer les bas de mes frocs par des chiens qui traînent leur vigile ou pire me faire toiser par quelques représentants du camp adverse….

Enfin, il fallait que je m’y rende….j’y fus !

Dès ma rentrée dans le hall, je fus happé par un ami que je n’avais pas vu depuis longtemps : personnage haut en couleurs, et qui me lança d’emblée : « Je viens de rencontrer deux cons ! »… Aussitôt je lui demandai à combien il en était juste avant de me serrer la main, et je vous avoue que s’il m’avait répondu « Un seul ! », je lui aurais tourné les talons dans la même seconde !….Ca commençait bien !

Mais au fait, qu’allais je donc foutre Place d’Arc ?…..

Pour que cette histoire soit intelligible, je dois tout d’abord confesser cette tendance que j’ai eu, du fait des années et de l’évolution de ma masse pondérale à prendre dans un premier temps des bourrelets…. Rien de grave au début , si ce n’est qu’avec le temps, ceux ci ont désormais tendance à se transformer en bouée de sauvetage….Enfin bref : j’ai pris très nettement de la « brioche ».
Cela n’altère en rien ni ma respectabilité, ni mon mode de vie, d’ailleurs cela reste raisonnable par rapport à certains qui en ont encore davantage…. Pour le reste, mes 1,85 centimètres de taille suffisent pour que cela soit beaucoup moins grave pour moi que cela pourrait l’être pour d’autres
En fait, j’appartiens à cette catégorie des obèses par ailleurs filiformes au moins dans la partie inférieure qui part de la rotule et va jusqu’au gros orteil !….

Et lorsque sous la douche, parfois je me hasarde
A voir ce vermisseau qui fut jadis hallebarde
Je sens qu’il se dérobe, que ce serait bévue
D’oser ou de prétendre le mettre en garde à vue.
Alors je me redresse et de ma haute taille
Je contemple les ruines de ce champ de bataille
Mais ne vois rien qu’un ventre sur qui l’eau rejaillit
Et dont les gouttelettes se perdent dans les plis !

( A la manière de Cyrano de Verge Braque !)

791_001

Mais alors, dites moi, au fait, pourquoi je vous raconte tout ça ?
Seulement pour vous expliquer qu’il y a un stade à partir duquel les hanches disparaissent et où le galbe de jeune homme que vous fûtes s’estompe au profit d’une silhouette « petit tonneau » qui fait que la ceinture de votre pantalon faute d’être retenue par l’anse du bassin destinée à la retenir a toujours tendance à être attirée par le sol…..
A partir de là…tout est possible (comme  au PS), surtout dès l’instant où votre ceinture atteint une certaine ligne de « flottaison » en dessous de laquelle tout est irrémédiablement foutu…à ce stade le moment où vous vous retrouvez avec le froc sur les chevilles peut varier entre 5 et 20 secondes mais pas davantage…..Ou vous avez les mains libres et d’un geste parfaitement disgracieux vous rectifiez (bien provisoirement la position) ou vous sortez de faire les courses avec un sac à chaque bras, ce qui vous oblige à les poser tous les 200 mètres environ pour faire une remise à niveau, à moins que vous ne préfériez laisser glisser votre pantalon une fois pour toutes dans le sac des courses et rejoindre votre domicile en « baby gros » !….
A ce stade, toute déambulation ou promenade peut devenir un véritable chemin de croix tant par l’humiliation qu’elle vous inflige que par le nombre de stations qu’elle vous impose !….
Dès lors, une seule solution prévaut : « Les Bretelles »…qui ne sont rien d’autre qu’une ceinture à laquelle on rajoute la troisième dimension, celle de la perpendiculaire. Il paraît d’ailleurs que le comble du pessimisme pour un homme consiste à porter simultanément une paire de bretelles et une ceinture !….

Dessin de Christophe Chamboredon alias "Le Celte" tous droits réservés copyright 2010

J’avais donc décidé de m’acheter cette fameuse paire de bretelles, et c’est pour cette unique raison que je me rendis Place d’ Arc, convaincu que j’allais en trouver une paire à ma convenance.
Eh bien, il me faut à présent en convenir : il n’y avait pas, ce jour là une seule paire de bretelles à vendre Place d’Arc…..pire encore, les vendeuses se marraient très ouvertement quand vous leur posiez la question comme si vous leur demandiez un bonnet de nuit ou une chandelle à moucher !……
Une pensée dès lors m’envahit : suis je le seul Orléanais dont le froc a tendance à obéir à la dure loi de la Gravitation Universelle de Newton ?….
« Tout corps plongé dans l’eau et n’ayant pas réapparu au bout d’un quart d’heure doit être considéré comme perdu » proclamait Archimède…. Permettez moi d’y ajouter le principe de JPM : « Tout Homme ayant perdu son froc en public aura bien du mal à ne pas passer pour un con par la suite !.. »….. ou en tous cas ce sera long !

Je m’inquiète de toute façon de la disparition des bretelles dans les commerces Orléanais….il y a davantage de bretelles en tous cas sur les autoroutes qui contournent la Cité qu’il n’y en a dans les échoppes du centre ville pour soutenir les pantalons des citoyens !
Voilà peut être un créneau à développer : après les gants de Millau et les mouchoirs de Cholet…. Pourquoi ne pas relancer la « Bretelle Orléanaise »…. A l’image de la situation politique du Pays : une pince à droite, une autre à gauche…. Et derrière une pince au centre qui ne se voit pas…..mais si la pince du Centre lâche …. Ni la Droite, ni la Gauche ne pourront empêcher que l’ensemble s’écroule…..D’où sans doute la raison subliminale de la survivance du Centre Gauche ou du Centre Droit et qui frisent aujourd’hui l’acharnement thérapeutique !…

Demain, je retournerai à Orléans chasser « la bretelle » et ça m’étonnerait que je ne m’en trouve pas une paire « Made in Taiwan » ou « Made in Turkey », cela me permettra au moins de rentrer chez moi et de crier « Vive la France » en levant les deux bras en l’air sans être
ridicule !…..Que ne ferait on pas pour exprimer haut et fort son « Identité Nationale » au pays des Sans Culottes !

A propos chatdorleans

Orléanais
Cet article a été publié dans actualité, Actualités, blogs, humeurs, Humeurs et Air du Temps, Justice, Municipales, politique, politique locale, Presse, Uncategorized, Vie locale. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s