PATHETIQUE !….

Telle est l’impression que  beaucoup d’électeurs auront ressenti à l’issue de l’émission du 23 Mars sur Antenne 2 et au cours de laquelle François Fillon était censé nous faire valoir son programme et toutes les raisons que nous pourrions avoir de voter pour lui lors des Présidentielles…

C’est un homme traqué, presque tétanisé que nous avons retrouvé sur l’écran …On le serait sans doute à moins , compte tenu de toutes les épreuves qu’il  subi , mais on ne saurait pas pour autant le plaindre de cet entêtement dans lequel il s’est enferré jusqu’à y patauger aujourd’hui d’une manière  pathétique.

La vérité, on la trouve comme souvent dans un vieux dicton issu du langage paysan: « Quand on veut monter en haut du mât , il faut d’abord être sûr que l’on a les fesses propres »

Traqué de toutes parts, lui et toute sa famille , tous ses tiroirs ayant été perquisitionnés, tant chez lui que dans ses bureaux ou permanences , attaqué jusque sur sa garde robe, mis en examen , c’est tous les jours que de nouveaux indices   nous parviennent et nous voulons bien accepter  l’idée que tout cela ne constitue pas le meilleur climat psychologique pour mener une campagne Présidentielle…..Mais après tout il ne peut s’en prendre qu’à lui même….

Monsieur a en premier lieu menti à ses soutiens et à ses électeurs….Quand la première affaire a éclaté….On se souvient qu’il nous avait demandé 15 jours, pas plus pour que tout soir réglé! C’était il y a déjà plus d’un mois ! Depuis les  problèmes n’ont pas cessé de se multiplier et de grossir, et  voici à présent le Parti des Républicains à trois semaines du 1° Tour sans roue de secours et avec un candidat qui roule sur le jante ….

A présent, le voici qui s’accroche à la théorie du complot…Comme en dernier ressort ! Pire il le reconnait et annonce qu’il veut aller jusqu’au bout sur cette voie pourtant hasardeuse….Ah! Le Cabinet Noir…Il n’y a qu’à lire sur les murs :

Une chose peut être remarquée, depuis que les chefs d’inculpation pleuvent sur sa tête, c’est qu’au aucun moment Monsieur Fillon n’aura clamé ni son innocence, ni proféré la moindre indignation, ni même crié à la conspiration! ….    C’est du sang froid me direz vous ?….Oui, sans doute….Comme chez tous les serpents  !….

Cet interview de François Fillon ne fut pas davantage rehaussée, bien au contraire par la présence Catherine Angot dont la lecture de l’un de ses livres m’aura à tout jamais empêché de me précipiter sur les suivants….Sorte de phénomène ondulatoire enfermée dans sa robe noire, cette dame est un ardent soutien de François Hollande , et dont la liaison avec Doc Gynéco lui même fan de Sarkozy défraya la chronique en son temps…Sur le plan littéraire elle en est déjà deux procès perdus pour plagiat à l’égard de l’ex de son nouveau compagnon et une mise en examen en cours …Comme on le voit, il s’agit d’une  femme de tout repos !…Enfin !…Y en a qui aiment, et ça ne se discute pas….

En tous cas il est bien évident qu’elle n’avait aucune chance avec François Fillon…..Rien à voir en effet avec Pénélope !

La confrontation fut ce qu’elle devait être : navrante, de mauvais goût et surtout hors sujet….Avec en point d’orgue le moment où fut évoqué le suicide de Pierre Bérégovoy!…Est ce possible dans un débat Présidentiel de tomber aussi bas….

Mais que venait faire le suicide ( par ailleurs non élucidé complètement) de Pierre Béregovoy  hier soir ?….

Sauf à nous rappeler le discours historique de François Mitterrand et qui marque le point de départ de la mise en cause des médias à tout propos et qui en arrive aujourd’hui à rendre impossible le travail des journalistes et des reporters…..le rejet systématique et la culpabilisation des Médias à tous propos….Oui, cette tarte à la crème que l’on nous jette à tout propos à la figure afin de discréditer les journalistes ….Et tout cela comme si le public n’était pas capable par lui même de se faire une idée, parce qu’enfin supprimer ou dévaloriser les médias , c’est le meilleur moyen d’en arriver au Parti Unique ou à la Dictature !….Les exemples ne manquent d’ailleurs pas …

Voici donc ce morceau d’anthologie de François Mitterrand en date du 4 Mai 1993, à l’occasion des obsèques de Pierre Bérégovoy et dont il semble bien qu’il soit devenu un principe puis un usage, et pour finir une mode….

« Toutes les explications du monde ne justifieront pas que l’on ait pu livrer aux chiens l’honneur d’un Homme et finalement sa vie au prix d’un double manquement de ses accusateurs aux Lois fondamentales de notre République et de celles qui protègent la dignité et la liberté de chacun d’entre nous »

En une phrase les médias et les journalistes étaient devenus « des chiens »

Et voilà bien pourquoi en 2017 les chiens étant tenus à l’écart….Les loups, eux en sont encore à se dévorer entre eux ….

A propos chatdorleans

Orléanais
Cet article a été publié dans actualité, Actualités, blogs, humeurs, Humeurs et Air du Temps, Justice, Municipales, politique, politique locale, Presse, Uncategorized, Vie locale. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s