PUTAIN !…..(Au Feminin ou au Maculin ? )

Tandis que le débat destiné à pénaliser les clients de la prostitution féminine semble s’éterniser  , il semble étonnant que l’on oublie complètement que la prostitution masculine représente 15% de la population qui s’adonne de façon habituelle à la pratique de ce qu’il est convenu d’appeler « le plus vieux métier du monde »…..

Et puisqu’il semble que tout s’arrange avec de l’argent, c’est donc le Gouvernement qui sétait proposé  de devenir le « Mac » officiel, et qui devait effectivement supplanter très vite tous les « Prospers » ou « Julots » qui sévissent de façon artisanale et de manière souvent inadmissible , convenons en, puisqu’il semblerait bien que les frontières européennes largement ouvertes ont eu pour effet de favoriser l’installation de trafics peu compatibles avec le droit des personnes à disposer d’elles mêmes…..

Sans doute conviendrait il de distinguer les femmes véritablement libres et qui ont choisi ce métier de celles qui y ont été astreintes ….Trop difficile sans doute pour l’Etat qui a choisi d’être le proxénète pour le compte des filles qui n’en ont jamais eu par ailleurs, et qui n’en ont jamais ressenti ni le besoin ni même l’utilité….Comme on le voit les progrès sont quotidiens et on ne l’arrête pas….Du moment que l’on encaisse !

A regretter pourtant qu’à l’heure où l’on parle de salles de « shoots » pour aider les drogués à s’en sortir , on s’apprête à retirer toutes les solutions possibles à des hommes pour lesquelles les prostituées constituaient bon an mal an un échappatoire à leur solitude ou à leur pénurie en matière de sexualité…..Que vont ils devenir ?….Ne peut on pas craindre de recrudescence d’affaires de viols ou d’agressions beaucoup plus graves pour celles qui les subiront, qu’une simple passe furtive précédemment tarifée ?…..

En tous cas, je n’ai que très rarement entendu quiconque soulever ce problème…..Jusqu’alors on n’avait jamais établi la distinction entre prostitution et proxénétisme, la première étant volontaire et du ressort du droit pous quiconque à disposer de son corps (à ses risques et périls!) ,tolérée faute de n’avoir jamais été interdite et la seconde, basée sur la domination d’un proxénète, celle ci  devant être combattue avec la plus grande énergie….Toutes étaient des putes…Et voilà tout !

Le fait que la loi continue désormais de de les confondre et de les englober en punissant    « le client » ne traduit il pas un aveu d’impuissance de la part du Gouvernement ?… Faute de pouvoir combattre les proxénètes on se contente de tirer sur « le pigeon »……Et à 1500 € du coup, dans tous les cas de figure, on ne fait rien d’autre que de mettre sur un même plan, la prostitution qui peut être considérée comme « un service à la personne » et le proxénétisme en tant qu’ organisation maffieuse … Sans vouloir me rabattre derrière l’expression du « plus vieux métier du monde », je reste persuadé de l’aspect humanitaire que peut revêtir la mission consistant à « soulager » son prochain de ses pulsions sexuelles, y compris pour certaines personnes réputées invalides et dont l’Administration elle même se préoccupe de recruter des volontaires destinés à les assouvir régulièrement …

Quant à la prostitution masculine , il semble qu’elle même soit assez ancienne s’il faut en juger par les ouvrages qui traitent de la question….

livre prostitution masculine8_003

Va t-on donc pénaliser les femmes qui auront recours à des garçons prostitués, et va t-on de la même façon taxer quelques femmes cougars en perdition et qui ne trouvent que ces recours pour assouvir leurs fantasmes …..plus simplement celles qui pour baiser au dessus de leurs moyens physiques sont prêtes à mettre la main à la poche pour retrouver le contact avec des corps musclés  dont elles rêvent encore…..

grosse avec noirimages

Evidemment …. parfois ça peut se comprendre….

prostitué masculin1468394848

Au fait….Comment on fait….je ne m’en souviens même plus!

Qu’on les appelle gigolos, danseurs mondains, ou même « escort boys » c’est toujours la même histoire qui se perpétue et qui trouve bien naturellement ses origines dans les frustrations ou les désirs inassouvis de certaines femmes…..Et qui pourrait donc les en blâmer ?…..

C’est ainsi qu’aujourd’hui encore, à pied à cheval ou en voiture,  les dames autant que les hommes continuent leur folle sarabande pour faire sortir de leurs clients ce qui subsiste des  démons qui souvent y sommeillent encore….Et qu’il faut bien cacher….Bien souvent pour préserver l’essentiel….Un équilibre tout simplement !….De soi, de sa famille ou même de son foyer !

Il est vrai que nous avons changé d’époque et que même dans le domaine de la grivoiserie nous somme passés d’un temps où l’on se respectait quelque soient les circonstances à une époque où l’on en vient à mépriser celui où celle qui vous auront concédé un peu de plaisir…Même et surtout si c’est contre de l’argent !….Mais du même coup ( si j’ose le dire ainsi) c’est gâcher le plaisir pour de bon !  ….

Et cela  tout cela simplement parce qu’il est beaucoup plus logique qu’il en soit ainsi à une époque où même l’Amour est devenu une marchandise, et où chacun tente de prendre un maximum à l’autre et si possible en ne donnant rien, ou si peu en échange !…..

Quoiqu’il en soit la prostitution survivra, et la pénalisation des clients finira bien, après avoir été  votée, par ne pas être appliquée, ce qui repoussera les limites de la clandestinité dans lesquelles celles ci ou ceux là seront contenus….C’est dire que celle ci devra se pratiquer dans des lieux et des endroits  où bien souvent la sécurité de ceux qui s’y livrent : femmes ou hommes (j’insiste) sera difficile à assurer….

Sans doute le Gouvernement n’y aura gagné qu’un faux semblant et une hypocrisie de plus…

Après Madame Marthe Richard qui avait déjà fermé les maisons closes en 1945 en jetant les filles à la rue….Et les clientes alors ?….Aujourd’hui, ce sont  les Hommes qui revendiquent à leur tour une égalité dans le traitement dont toute la Prostitution doit supporter la charge….Ah! Mais….

« Quand je pense aujourd’hui au destin des frangines

 Qui douées comme elles étaient s’raient sous maîtresses maint’nant

 Je m’ dis qu’ la République est bien dans la débine

Et qu’on a mis l’ bordel rien qu’en les supprimant »

                                                                                    Bernard Dimey

A propos chatdorleans

Orléanais
Cet article a été publié dans actualité, Actualités, blogs, humeurs, Humeurs et Air du Temps, Justice, Municipales, politique, politique locale, Presse, Uncategorized, Vie locale. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s