RESSORTEZ VOS VINYLES !….

C’est le grand retour des disques vinyles dans les bacs….Pour l’instant il ne s’agit encore que de sortir les versions « vinyles » pour les albums lancés à grand renfort de  marketing et de publicité, en complément bien sûr de l’album CD correspondant.

On voit aussi ressortir d’anciens pressages pour des anthologies de Serge Gainsbourg et de Claude Nougaro, entre autres, et présentées en coffret …..Alors : Nostalgie ?….Effet de mode  du Vintage ou du Rétro?….. Il semblerait qu’il s’agisse plutôt de la redécouverte de cette perfection et de confort  qui caractérise l’audition d’un Vinyl par rapport à celle d’un CD auquel il manquera toujours cette dimension de volume que le numérique malgré sa perfection ne pourra jamais restituer…. Un peu comme si au niveau du son, la 3D, c’était bien le vinyle , le CD n’étant pas destiné dépasser le stade de la Stéréo…… Pour vous en convaincre, il vous suffira comme cela m’est arrivé , presque par inadvertance de reposer un jour un 33 tours ou même un EP45 sur votre vieille platine tourne disques pour retrouver ce son intégral qui semble envahir la pièce par son volume beaucoup plus que par sa puissance, comme c’est le cas avec un CD…..

Sans compter cette sensation de retrouver le côté visuel de la musique, en regardant tourner le disque sur sa platine avec le bras qui semble lui même danser au rythme du son qu’il nous restitue….Bien plus émouvant et évocateur que le CD que l’on enfourne dans son lecteur et qui disparaît de notre vue… Lorsque la vision du vinyl qui tourne vient s’ajouter aux sensations de la musique qu’il dispense, ce sont tous nos sens qui sont comblés….

C’est à l’occasion de la préparation d’une émission de radio que j’ai été amené à plonger dans mes vinyles à la recherche d’un document qui n’existait pas en CD…..Et ceci après plusieurs années durant lesquelles ma platine tourne disques avait pris la poussière…. Fantastique en tous cas cette sensation redécouverte que la musique était là….Dans la pièce et qu’elle emplissait tout l’espace !….Et puis aussi ce regard posé sur ce disque qui tournait et ce saphir qui paraissait vibrer aux sillons qu’il rencontrait pour nous les restituer dans toute leur intégrité…..Oui, la dimension visuelle qui s’ajoutait à celle l’audition…..C’est cela aussi  qui manque à nos CD que nous engouffrons dans nos lecteurs et qui disparaissent aussitôt , comme s’il s’agissait là de mystères que nous n’aurions pas à connaitre……Une symphonie réduite à une suite de chiffres, une chanson de Ferré ramenée à une écriture purement numérique…..Plus un grattement, plus une vibration….Une musique aseptisée, trop parfaite pour être juste, et à laquelle il manque ce je ne sais quoi de respiration qui ressemble à la Vie…..Voilà l’impression que l’on ressent à la redécouverte du vinyle après plus d’ un quart de siècle de disgrâce……

Le technicien de la radio auquel j’amenai mon vinyle 33 tours pour le diffuser commença par me regarder comme si j’arrivais du moyen âge…..Je crois même qu’il me fit carrément « la gueule » ….Lui même ayant perdu depuis longtemps la pratique de sa platine disques et qui manifestement n’avait pas trop envie de s’y remettre…..Et puis soudain, le miracle….Cette musique intégrale qui envahissait nos casques et dont nous avions perdu depuis si longtemps la sensation autant que la plénitude…..A travers la glace qui nous séparait, le technicien du son me fit un signe éloquent, un sourire complice…..Nous venions de redécouvrir des sensations oubliées depuis bien longtemps…..

Pendant près d’un demi siècle et jusqu’au début des années 90, le disque vinyle avait connu  son époque de gloire…..Le disque et la pochette étaient devenus deux éléments indissociables, le premier conservant ses trésors dans ses sillons, et la seconde laissant la place à l’imagination des concepteurs pour  attirer l’acheteur bien sûr, mais aussi afin de donner un reflet visuel en même temps que l’atmosphère de la musique enregistrée…..Au bout du compte les pochettes sont restées des éléments déterminants et  certaines sont  même restées dans les mémoires comme d’authentiques oeuvres d’art……

Depuis longtemps un certain nombre de vinyles ont acquis une cote parfois étonnante, pour leur pochette essentiellement….Et davantage encore lorsqu’elle est encore munie de sa fameuse languette qui atteste de son authenticité…..(Absolument obligatoire pour les collectionneurs)

C’est au début des années 50 que le disque vinyle fit son apparition et détrôna le vieux 78 tours…..J’avais découvert auparavant la musique enregistrée  sur les genoux de mon grand père, fasciné par le pavillon du Gramophone à aiguilles qui jouait  » Le Trompette en Bois » chanté par Milton……Inoubliable souvenir d’enfant….Premier contact avec la chanson ….Et c’est ainsi que tout a commencé……

C’est à Noël 52 que mes parents m’offrirent mon premier disque vinyle…..J’avais tout juste 13 ans et il s’agissait du premier disques de Georges Brassens…. »Le Gorille » à cet âge là, mais vous n’y pensez pas !….Je pense qu’ils ne l’avaient pas écouté auparavant….En tous cas je les remercie encore! Eux aussi ne devaient pas encore être familiarisés avec les vinyles…..Qu’importe , ils venaient de me désigner la direction que j’allais suivre ….

Et puis le temps passa…..Les disques vinyles n’en finissaient pas d’alourdir mes étagères …..A chaque déménagement le problème prenait encore davantage d’ampleur…..Plus tard les CD prirent le relais et les disques vinyles tombèrent dans l’oubli…..Même s’ils continuaient de peser aussi lourd…..

Je continuai néanmoins à enrichir ma collection en achetant sur Ebay ou dans des  brocantes des pièces qui me faisaient défaut…..Ces négociations se faisaient à des prix défiant toute concurrence: il n’y avait plus de cote, et les héritiers bien souvent n’avaient que le souci de se débarrasser de ces vinyles qui les encombraient…..

On a même vu dans l’intervalle des campagnes lancées par des Pseudos Associations pour la Défense de l’Environnement , et qui ne réclamaient rien de moins que   l’obligation faite pour ceux qui détenaient des disques vinyles de s’en débarrasser en les déposant dans des déchetteries appropriées afin qu’ils soient détruits en raison du risque encouru de devenir au fil du temps des déchets réputés toxiques et dangereux pour la Planète !……Je crois bien que c’est à partir de là que j’ai vraiment commencé à me méfier des écolos à deux balles et des savants Cosinus du Développement durable…..Ce soir je me régale de la vision de ces vinyles autour de moi, l’un d’eux me dispense cette musique « en relief » que les CD étaient parvenus à me faire oublier…..Et je n’éprouve nullement la sensation d’être un prédateur de l’Environnement !…

Sans doute suis je porté par une vague qui est venue en son temps afin de réhabiliter le disque vinyle…..Je remarque en effet que sur les sites spécialisés , là où les ventes se concluaient pratiquement au poids, une véritable cote a commencé à s’établir….Il y a le disque bien sûr, sa rareté sur le marché bien sûr, mais aussi son état et celui de la pochette ……Tous ces éléments semblent devoir être désormais pris en compte……Pas de quoi devenir millionnaire sans doute…..Juste de quoi rassurer nos propres héritiers qui un jour découvriront nos vieux vinyles et qui peut être ne se demanderont plus ce que leurs parents auront pu  » Foutre de leur Vie pour avoir accumulé autant de conneries et d’objets inutiles ! »…..

s

A propos chatdorleans

Orléanais
Cet article a été publié dans actualité, Actualités, blogs, humeurs, Humeurs et Air du Temps, Justice, Municipales, politique, politique locale, Presse, Uncategorized, Vie locale. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s