DEPUIS COMBIEN « D’HIERS » ATTENDONS NOUS DES « DEMAINS » ?

Cela fait quelques déjà quelques mois mois déjà que j’avais publié sur ce site le texte d’une chanson de Michel Bühler: « Vulgaire » !…..Et que que vous pourrez toujours retrouver si l’envie vous prenait de bien vouloir continuer à  surfer sur les eaux du Chat de Gouttières…..

Ne m’en veuillez pas de récidiver avec ce texte intitulé « Mondialisation » et qui expose au travers d’exemples pris dans notre quotidien le plus basique, les délices et les sucs les plus subtils que nous sommes en droit d’attendre de ce rouleau compresseur qui continue de broyer sur son passage tout ce qui ressemblait à de la joie de vivre pour le remplacer par la difficulté à subsister…..

De la Mondialisation à la « Mortdiabolisation » en quelque sorte…

.
 
 

Ca fait pas mal d’ hiers qu’on attend des demains

Ca fait pas mal de temps qu’on regarde en arrière

Qu’ils nous promettent la lune, les experts les malins

Tous les fins…les finauds qui dirigent la Terre.

La Mondialisation, la Globalisation

V’là qu’on n’entend plus qu’ça jusque dans not’village

Ca d’vait faire débarquer l’bonheur dans nos maisons

Après jusque quelques sursauts, jusque quelques réglages.

Eh ben on n’voit rien v’nir, ni Marcel, ni Roger

L’un qu’était cadre et l’autre p’tit paysan moyen

Qu’on a restructurés, fusionnés, r’déployés

Et qui se r’trouvent égaux maint’nant qu’ils n’ont plus rien.

Marcel il dit qu’sûr’ment là on est mal placés

Qu’ailleurs y a du soleil, des gens heureux qui rient

Mais oui, il a vu ça l’autr’jour à la Télé

Mais pourquoi z’ont fermé l’école et l’épicerie?

Il dit qu’ça veut rien dire c’ qui arrive dans un pat’lin

L’ Marcel, qu’y faut tout voir à l’échelle planétaire

Et qu’il y a des Pays où les exclus vont bien

Où les mecs sous payés, ils ont la pêche d’enfer!

Où le quart- monde il mord la Vie à pleines dents,

Comment ?…Il n’a plus d’ dents….C’est c’que j’pensais c’est clair

Marcel il pète les plombs d’puis qu’il a plus ses champs

Et qu’on a transformé ses vaches en hamburgers.

L’ Roger y dit plus rien, ça fait dix ans qu’y chôme

Qu’il a des séminaires, des formations , des stages

A poursuivre du vent, y r’ssemble à un fantôme

Abonné chez Picrate, il fait dix fois son âge.

C’est qu’du pipeau tout ça, montrez moi l’embellie

Les ceux qu’ont du travail doivent se tuer au boulot,

D’accord, z’ont des portables, le web qui les relie

Mais pourquoi z’ont fermé la poste et le bistro ?

L’ autre jour j’entendais un Monsieur de Mon Cul

Ou de Mes Couilles qui m’Grattent ou de N’Importe Quoi

Dire dans mon transistor arrogant, convaincu

Qu’sa Mondialisation ça créait des emplois…

Ouah! Putain j’ai vu rouge, j’aurais voulu l’avoir

Là, juste en face de moi pour lui demander où

Pour lui demander quand, eh! reponds gros connard

T’as vu qu’on embauchait….En tous cas pas chez nous

Peut être qu’il parlait d’ces enfants qu’on enchaîne

Là bas dans le Tiers Monde, dans ces Pays si tristes

Qui bossent douze heures par jour pour un dollar à peine

Tandis que leurs frangines se vendent à nos touristes.

Vlà leur projet: retour deux siècles en arrière

Et pas qu’au Bangladesh, tu parles…. jusqu’ici

Chacun pour soi…. pour tous de minables salaires….

Mais pourquoi z’ont fermé l’usine et la scierie?

Et comme ils parlent fort, dans la rue, dans l’ journal

On finirait par croire au fond qu’ils ont raison

Qu’les pauvres deviennent plus pauvres, déjà ça d’vient banal

Y a Pas un autr’ chemin?….Je pose la question.

Verrez bientôt ça s’ra l’Amérique par là

D’un côté des ghettos bien crades et puis bien gros

Quelques prisons tout près pour ceux qu’acceptent pas

Puis un p’tit quartier d’riches gardé par des Rambos.

Lors me dites plus qu’demain on va raser gratis

On nous l’a déjà fait le coup de l’av’nir radieux

Et des lend’mains qui chantent au bon vieux temps jadis

L’résultat aujourd’hui ne s’annonce pas mieux.

Non je ne déconne pas, r’gardez, rien que chez nous

Dans ce p’tit bled qu’était tranquille….quoi: normal

Tout d’vient tell’ment privé qu’on sera privé d’tout

La preuve: ils vont fermer l’Ecole et l’Hôpital …..

Ca fait pas mal d’hiers….qu’on attend des demains!

 
 Et à présent, si le coeur vous en dit ne manquez de vous rendre sur le site de Michel Bühler : www.michelbuhler.com , plus encore qu’un chanteur vous y retrouverez  une « Conscience »……
 
 
 

 

 

 

A propos chatdorleans

Orléanais
Cet article a été publié dans actualité, Actualités, blogs, humeurs, Humeurs et Air du Temps, Justice, Municipales, politique, politique locale, Presse, Uncategorized, Vie locale. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s