LA PETITE BOUTIQUE…..

C’était une gageure !….Sans doute un rêve vieux comme le monde…Goûter le plaisir d’un endroit ou d’un moment en dehors du temps , du tumulte de ces  affaires qui meublent autant qu’elles viennent « turbuler » et  assombrir notre quotidien….Un moment ou un lieu où l’on puisse prendre le temps d’observer que plus rien ne bouge ni ne tremble….Que l’on est heureux ….Que l’on en est conscient…..Et surtout que l’on prend le temps  de goûter ce plaisir d’un instant aussi rare ….

Et l’histoire que je me propose de vous conter s’est déroulée, il y a bien longtemps dans le courant des années 30 , lorsqu’un groupe de poètes et de chansonniers Montmartrois décida d’organiser un concours……qui récompenserait une chanson où il ne se passerait rien, sans histoire et sans objet….Une chanson comme ça….à propos de rien et dont il n’y aurait rien à retenir…..

Il n’en fallait pas davantage pour que cette idée apparemment saugrenue donne naissance à un authentique chef d’oeuvre qui fut même repris en son temps par Edith Piaf…..Ainsi naquit la « Petite Boutique » !index

L’auteur ?….Roméo Carlès , un  chansonnier, comédien fantaisiste disparu en 1971….Qui cultivait volontiers le comique un peu farfelu de l’époque, mais qui trouva dans cette chanson l’occasion d’apparaître avec toute la richesse du personnage qu’il avait caché jusqu’alors…..

 

Ouvrons donc le petit format ci dessous et pénétrons ensemble, si vous le voulez bien dans ce havre de paix et de sérénité……

IMG

Je sais dans un quartier désert,

Un coin qui se donne des airs

De province aristocratique.

J’y découvris l’autre saison,

Encastré entre deux maisons,

Une minuscule boutique.

Un gros chat noir était vautré

Sur le seuil quand je suis entré

Il leva sur moi ses prunelles

Puis il eût l’air en me voyant,

De se dire: voilà un client…

Quelle chose sensationnelle !

Ce magasin d’antiquités

Excitait ma curiosité

Par sa désuète apparence.

Une clochette au son fêlé

Se mit à tintinnabuler

Dans le calme et tiède silence

Soudain , sorti je ne sais d’où,

Un petit vieillard aux yeux doux

Me fit un grand salut baroque.

Et j’eus l’étrange sentiment

De vivre un très ancien moment

Fort éloigné de notre époque.

Je marchandais un vieux bouquin

Dont la reliure en maroquin

Gardait l’odeur des chambres closes,

Lorsque je ne sais trop comment

Je me mis au bout d’un moment,

A parler de tout autre chose.

Mais le vieux ne connaissait rien

Quel étonnement fut le mien

De constater que le bonhomme

Ne savait rien évidemment,

Des faits et des évènements

Qui passionnent les autres hommes !

Il ignorait tout de ce temps

Aussi bien les gens importants

Que les plus célèbres affaires

Et c’était peut être cela

Qui dans ce tranquille coin là,

Créait cette étrange atmosphère

J’acquis le bouquin poussiéreux

Et je sortis, le coeur heureux.

Le chat noir, toujours impassible

Dans un petit clignement d’yeux,

Parut me dire, malicieux:

Tu ne croyais pas ça possible ?….

Je repartis….Et puis, voilà….

Mon anecdote finit là,

Car cette histoire ne comporte

Ni chute, ni moralité

Mais quand je suis trop affecté

Par les potins que l’on colporte,

Par les scandales dégoûtants

Par les procédés révoltants

Des « requins » de la politique

Afin de mieux m’éloigner d’eux

Je vais passer une heure ou deux

Dans cette petite boutique.

Pour peu que vous ayez pris le temps de lire ces lignes jusqu’au bout, sans doute aurez vous éprouvé  ce sentiment d’ apaisement….comme un courant d’air frais qui vous effleure ou un  instant qui passe, suspendu entre la sagesse et la réalité des choses qui nous tourmentent et qui sont pourtant destinées à sombrer dans notre oubli…..Le moment de faire la part des choses…tout simplement….Mais aussi de faire le vide pour pouvoir repartir plus haut et plus fort!

Alors vous aussi…..Quand la vie se fait trop lourde….Cherchez le chemin de votre « Petite Boutique » ….Elle existe sûrement….Quelque part…..Et s’il advenait que le Chat qui vous attend sur le seuil soit « de Gouttières »……Soyez les bienvenus !…. Vous êtes sans doute arrivés !…

A propos chatdorleans

Orléanais
Cet article a été publié dans actualité, Actualités, blogs, humeurs, Humeurs et Air du Temps, Justice, Municipales, politique, politique locale, Presse, Uncategorized, Vie locale. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s