MÊME LES HUÎTRES D’ORLEANS NE SONT PLUS CE QU’ELLES ETAIENT !…..

Et lorsque je pense aux huîtres d’Orléans, je me souviens de celles que nous achetions, jusqu’à l’an dernier et en fin de semaine à l’angle de la Rue de la République et de la Rue des Fauchets durant toute la saison d’hiver….

Je revois ces gens aimables, venus de Vendée et qui nous proposaient un grand choix d’huîtres de toutes tailles, de moules et de coquillages divers  à des prix tout à fait raisonnables.

Je me réjouissais ce samedi de retrouver cette dame au teint hâlé , au large sourire ……Au fil des années nous avions appris à nous reconnaître et elle était devenue un peu comme une annonciatrice des fêtes à chaque fois qu’elle plantait son étal en Décembre, et ceci jusqu’en Mars.

Ce samedi donc je me réjouissais de la retrouver et de me faire une première tournée de fines et claires N°3 qu’elle me vendait encore 4,30€ la douzaine jusqu’à l’an dernier…..

A sa place je retrouvai un couple de gens plutôt endimanchés, et qui ressemblaient davantage à des retraités du Gaz de France où des Contributions Indirectes mais certainement pas à des pêcheurs…..Petites moustaches pour lui, sourire crispé pour elle …..Imperméable de ville, parapluie et manteau pied de poule…..Mais où était donc passée mon amie Vendéenne avec ses bottes et son ciré ?….

« Elle ne reviendra plus » me dit mon pêcheur en mocassins de ville !…..Son mari a eu des problèmes de santé…..Puis il ajouta que lui venait de Charente Maritime et que là bas les huîtres c’était autre chose qu’en Vendée ……Ce soir effectivement je viens d’en avoir la confirmation….

D’emblée , j’avais bien vu que le choix était beaucoup plus limité…..Un étal trois plus petit que précédemment ….Et des prix à la limite du prohibitif…..7,30€ la douzaine pour des fines de claires plutôt petites ( sans doute des n°4…..où même n° 5)… Pas une huître de plus à la douzaine comme il est de coutume chez les écaillers un tantinet civilisés et je dirai même courtois ….Des petits détails que l’on remarque quand même….

Ce soir nous venons d’ ingurgiter ces pauvres huîtres qui sentaient autant la mer que la Loire sent le varech……Ce fût plat et sans saveur pour ne pas dire vaseux…..

En un mot ce nouveau marchand d’huîtres, et qui vient vraisemblablement de signer un cahier des charges pour obtenir de la Ville d’Orléans le droit de tenir son étal en ville pendant la saison est véritablement décevant….Et pratique de plus des prix exubérants !

Il est très probable que la clientèle en tirera les mêmes conclusions jusqu’à ce que lui même finisse par en tirer la leçon…..Et ceci sans doute dans des délais assez rapides ….

La dame qui me vendait les huîtres de Vendée jusqu’en 2010 me donnait véritablement la sensation de les avoir cultivées elle même et de me les avoir apportées avec tout ce qu’elles renfermaient d’iode et d’odeurs marines…..Celles que je viens de terminer ont pu être achetées sur la route entre La Rochelle  et Orléans au Carrefour de Poitiers ou même à la Supérette de la Ferté Saint Aubin pour limiter les risques au maximum !…..

Je sais désormais où il ne faut pas aller pour acheter mes huîtres à Orléans, et quant aux coquilles qu’il me reste  ce soir, je vais m’empresser d’aller les revendre dès demain matin à la République du Centre……Il paraît qu’ils en consomment beaucoup et qu’ils risquent d’en manquer…..

A propos chatdorleans

Orléanais
Cet article a été publié dans actualité, Actualités, blogs, humeurs, Humeurs et Air du Temps, Municipales, politique locale, Vie locale. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour MÊME LES HUÎTRES D’ORLEANS NE SONT PLUS CE QU’ELLES ETAIENT !…..

  1. Hassan Kerim dit :

    Made in China peut-être? Joyeuses fêtes tout de même Jean-Paul

    J’aime

  2. Miguel dit :

    Et le ballotin ? hein ? Qu’est-ce qu’il devient le ballotin ?

    Ceux qui veulent boire un verre à l’amitié, avant noël peuvent se retrouver ce lundi, 19 décembre, à partir de 19h30, Au Bureau, Rue Royal, histoire de discuter de politique et de vie locale entre blogueurs et lecteurs, toutes tendances confondues. Je ne sais pas si on parlera des huitres ni de La Rep. En tout cas, j’espère bien qu’on parlera des ballotins de Jean-Paul…

    En savoir plus (à peine en fait…) : http://www.coteboulevard.com/2011/12/xvii-rencontre-des-blogs-politques-et-citoyens-dorleans-ce-lundi-19h30-au-bureau/

    J’aime

  3. fnypdx dit :

    Moi aussi je vais te faire un article sur ce sujet car c’était un rendez vous annuel !

    J’aime

  4. burtin dit :

    les huitres, c’est comme les moules, il faut qu’elles soient fraiches… Mais pour faire de l’argent, jusqu’où n’irait-on pas…???

    amitiés

    J’aime

  5. Ping : Les huîtres à Orléans : acte II « Engagements et convictions

  6. SWTOR Credits dit :

    Moi aussi je vais te faire un article sur ce sujet car c’était un rendez vous annuel !

    J’aime

  7. LESEUR dit :

    .

    J’aime

  8. DERON dit :

    Depuis des années un « petit producteur d’huîtres » qui vient de Vendée (BOUIN) qui se prénomme Bernard -M- vend des huitres de toute première qualité; du vendredi après midi jusqu’au dimanche à :
    Centre Commercial TRUFFAUT – vendredi PM et samedi
    Marché de St Denis en Val – dimanche matin
    Marché de la Madeleine – dimanche matin
    De début octobre à fin février chaque année – huitres, moules, bigorneaux sont à l’étal. De plus la personne est hyper sympa et les prix sont raisonnables.
    Allez y !!!

    J’aime

  9. Seb dit :

    Merci pour l info…

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s