PLACE AU THEÂTRE….. » LA PARTIE DE CARTES » …..

Nous sommes vraiment un Pays merveilleux, et s’il paraît qu’en France tout finit par des chansons, il est vrai néanmoins que ça commence souvent par du Théâtre et parfois même du Cirque !
Restons en donc au Théâtre, et souvenons nous de la fameuse partie de cartes de Marcel Pagnol pour nous aider à décrypter les ressorts secrets d’une situation politique inédite dans les annales de la République.
Transportons nous au Bar de la Marine sur le Vieux Port de Marseille où nos quatre candidats sont en pleine partie de poker menteur.
Quatre personnages :

Césarflamby                 alias      César (le Patron du Bar de la Marine)
Escartepen                   alias       Escartefigue (le client un peu gâteux)
Sarkossisse                   alias      Panisse (vieilli mais conquérant)
Marinefanny                alias        Fanny(La Lorelei du Vieux Port)

La correspondance étant établie entre les personnages originaux de Marcel Pagnol et ceux de cette transposition…..Frappons les trois coups…..Et place au Théâtre!

 

Sur la terrasse inondée de soleil, au Bar de la Marine (déjà) nos quatre compères sont en pleine partie, le pastis coule à flots et les esprits s’échauffent…. Et ceci, bien que  Marinefanny,  ne marche qu’à la grenadine !….
Nous surprenons leur dialogue !

Sarkossisse : Moi si j’étais sûr que Monsieur Escartepen ne bluffe pas, je me lancerais ! Même en regardant dans le seul œil qui lui reste … J’ai l’impression qu’il louche encore …. Alors  je passe !

Césarflamby : Ecoute, Sarkossisse, arrête de te pencher encore à droite pour regarder le jeu de Marinefanny, parce que comme elle a tendance a tomber vers l’extrême droite tu vas finir par jouer avec ses cartes…

Escartepen : Moi, messieurs, toutes vos mises m’intéressent, et je vous en apporte la preuve….Je vous annonce mon jeu : Couleur !…..Bien sûr il ne s’agit que des carreaux et des cœurs…. Parce que moi :J’aime pas les noirs : ni les trèfles, ni les piques et ni tous les autres non plus, d’ailleurs !

Marinefanny: Moi je n’ai que deux paires…Et comme tout le monde me dit que j’en ai déjà une, je me demande si avec trois ça va pas faire un peu beaucoup pour moi….

Sarkossisse : Toi, Marinefanny , je t’ai repérée et si tu continues à faire des signes à ton père dans mon dos, je fous les cartes en l’air et je rentre chez moi ! non mais c’est quoi ça ? Est ce que moi je demande à Césarflamby de jouer avec moi !….

Escartepen : Mais c’est lui qui me l’a dit !

Césarfamby : Messieurs, soyons galants, Madame Marinefanny est à notre table, et nous n’allons quand même pas lui offrir le spectacle de nos désaccords ! alors soyons dignes : « ni disputes, ni sottises ! »

Marinefanny : Merci François…pas François Hollande, non merci à toi, Césarflamby …décidément je m’y perds…. Tiens remets moi un peu de grenadine…. Et après j’irai réviser mon programme !

Sarkossisse : Té ! Regardez le, Pauvre Césarflamby.. ça vous a une tête de notaire de Province et ça vous joue les jolis cœurs dès qu’il y a des miettes à ramasser. Ecoute, moi Césarflamby, moi je la connais bien la petite Marinefanny…Au début elle vendait des crabes sur le Vieux Port, et puis un jour, c’est fatal elle est tombée dans le panier…. Depuis elle a grandi et par la suite les crabes se sont transformés en éléphants…. Elle est devenue dompteuse, et maintenant il n’y a plus personne pour pouvoir l’arrêter, alors c’est pas toi avec ton costume pour vendre des aspirateurs qui va gratter le bon ticket avec elle !

Escartepen : Alors on joue où on s’apitoie sur le sort de Madame…vos états d’âme ne m’intéressent pas, j’ai plus un rond pour financer les couillonnades de ma fille….J’ai hypothéqué ma maison pour emprunter de l’argent aux Russes , alors si je ne gagne pas au poker, je n’ai plus qu’à saigner mes militants et tous mes amis comme le fait Sarkossisse avec son UMP !…

Sarkossisse : Alors là, mon cher Jean Marie, vous dépassez les bornes de la cuistrerie et de la jobastrerie réunies dans un seul et même bipède !

Cesarflamby : Parfaitement, et puis je vais vous dire une chose, la petite Marinefanny , il faut la connaître : elle est sensible, fragile et délicate. Bien sûr, vous, vous ne savez pas ce que c’est que la délicatesse, Monsieur Escartepen….La délicatesse, voyez vous, c’est comme une fleur !…c’est très joli mais c’est aussi très fragile…. La délicatesse…Môssieu, c’est exactement le contraire de l’ Escartepennerie !….

Marinefanny : Parfaitement bien dit, Cesarflamby et permettez moi à mon tour de vous dire moi aussi « Merci pour ce moment! »

Sarkossisse : Bon allons on oublie tout et on joue !… Deux cartes !

Escartepen : Je vous ferai ravaler tout votre venin Messieurs, 10 , je mise 10

Marinefanny : Et moi je remets 20….Pour emmerder Papa

Sarkossisse : Allons Jean Marie, tout ça n’est pas grave ! T’as le droit d’avoir mauvais caractère, et puis tu sais, j’ai l’air comme ça de défendre Marinefanny, mais moi aussi elle me donne du souci…. Mais enfin tout le monde sait bien que c’est au PS qu’il y aura le plus de cocus…..40….

Escartepen: Hum !….Hum!….

Sarkossisse : Bah quoi! MarineFanny …Je ne comprends pas…Pourquoi tu prends, toi aussi ton sac  ?

Marinefanny : Parce que je n’accepte pas que tu insultes le Parti Socialiste Français! Parce que le Parti Socialiste, même si ce n’est pas le mien, mais je lui dois tout , moi au Parti Socialiste et je le remercie, moi le Parti Socialiste….

Sarkossisse : Et Bah ma Belle…mais je n’ai pas voulu insulter le Parti Socialiste Français, moi…. mais je l’admire, mais je l’aime moi, le Parti Socialiste Français !

Marinefanny : Il se peut que tu aimes le Parti Socialiste Français, mais le Parti Socialiste Français il te dit merde !….

ELLE SORT !

CésarFlamby : Et bien voilà !…. Elle est partie, et elle s’est arrangé pour vous laisser payer le prix les consommations.

Escartepen : Ca…. c’est encore un coup monté par les Socialistes !

Césarflamby : Ca devait arriver, parce que franchement vous y êtes allés fort….Tant pis, les consommations c’est pour moi, et puis non, y a pas de raison… tiens, et puisqu’elle voulait qu’on achète tous un drapeau…. à partir de maintenant Messieurs, je vous informe que c’est vous qui en avez un chez moi…. c’est pas un drapeau…. c’est un étendard, que dis je, c’est un oriflamme ! En un mot une ardoise, et j’espère qu’elle ne se transformera pas en tuile !….
Et, té…. Avant que vous partiez, je vous informe que si après que j’aie cédé la boutique en 2017…. Môssieur Sarkossisse,vous continuez à faire de la politique comme vous jouez au poker….Vous verrez que c’est elle qui finira par racheter le fond de commerce !….D’ailleurs vous avez bien  lu ce qui est  déjà de marqué sur la terrasse….. « Bar de la Marine »!….Moi je sens bien qu’il va falloir que je trouve d’autres clients et qu’en attendant je change ma clientèle….

RIDEAU

A propos chatdorleans

Orléanais
Cet article a été publié dans actualité, Actualités, blogs, humeurs, Humeurs et Air du Temps, politique, Presse, Uncategorized, Vie locale. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour PLACE AU THEÂTRE….. » LA PARTIE DE CARTES » …..

  1. minijack dit :

    Super. Il ne manque qu’un petit Pastis et on s’y croirait. 😉

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s